IGCF 2016 : une communication gouvernementale efficace est essentielle pour la protection des droits, l'engagement de la jeunesse et l'instauration de la confiance parmi les citoyens

22 Mars, 2016, 05:46 GMT de IGCF 2016 (International Government Communication Forum 2016)

SHARJAH, UAE, March 22, 2016 /PRNewswire/ --

Mary Robinson, ancienne Présidente de l'Irlande et Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, a ouvert le deuxième jour du 5e Forum international sur la communication gouvernementale (International Government Communication Forum - IGCF 2016).

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160321/346357 )

Mme Robinson a déclaré : « Plusieurs processus peuvent être intégrés au sein de n'importe quelle bonne communication gouvernementale proactive. Le premier processus important est d'effectuer un examen périodique. Ce rapport doit provenir de chaque État, des parties prenantes et des ONG, et constitue un bon processus car il donne lieu à des contributions provenant des citoyens et pas uniquement des gouvernements. »

À l'occasion d'une session de discussion sur la communication pendant les crises, des experts ont souligné le rôle de la communication gouvernementale dans les situations de catastrophes naturelles et humanitaires, ainsi que l'importance de la réponse gouvernementale dans le façonnement de l'opinion publique. La conversation a mis en relief les défis auxquels la communication gouvernementale est confrontée, les mesures prises à la suite de crises et l'impression du public relativement à la préparation aux catastrophes.

D'après David Miliband, président de l'International Rescue Committee et Secrétaire d'État aux Affaires étrangères du Royaume-Uni (2007-2010), la communication gouvernementale doit instaurer et renforcer un sentiment de confiance. En particulier, il a indiqué que les gouvernements ne peuvent pas monopoliser la réponse organisationnelle et doivent travailler en collaboration avec les médias et les organisations sans but lucratif. Il a affirmé que la démocratisation de l'information et une collaboration internationale plus poussée contribueront à l'instauration d'un monde meilleur.

La deuxième session de la journée avait pour thème « La communication gouvernementale et la protection de la structure sociale ». S'exprimant à propos de la façon dont la communication gouvernementale peut toucher efficacement les citoyens, Chemma al-Mazroui, ministre d'État aux Affaires de la Jeunesse des Émirats arabes unis, a déclaré : « Nous allons devoir transformer les unités de communication gouvernementale en unités d'engagement gouvernemental. Il doit exister plusieurs voies de communication et la communication gouvernementale doit à la fois s'adresser à, et provenir de, la jeunesse. »

Ndaba Mandela, petit-fils de Nelson Mandela et fondateur de l'Africa Rising Foundation, a commenté : « Il est très important pour le gouvernement de présenter sa parole au peuple, pas de la lui imposer. Il est également très important de s'assurer que les personnes affectées par les programmes gouvernementaux, qu'il s'agisse de jeunes, de personnes âgées ou de personnes handicapées, fassent partie de cette conversation. »

S.E. Sheikha Bodour bint Sultan Al Qasimi, présidente de la Sharjah Investment and Development Authority, a ajouté : « Le rôle des communications gouvernementales est évidemment très essentiel pour la promotion de la culture et de l'identité parmi les générations futures. Des efforts sont toutefois requis aux niveaux à la fois des gouvernements et des communautés, car il est nécessaire que les deux interagissent. »

LA

SOURCE IGCF 2016 (International Government Communication Forum 2016)