Bagus Utomo nommé vainqueur de la première édition du Prix « Briser les chaînes de la stigmatisation » du Dr. Guislain

- Un musée belge et Janssen Research & Development, LLC distinguent les travaux d'une organisation indonésienne en faveur d'une évolution des consciences

GAND, Belgique, 9 octobre 2012 /PRNewswire/ -- Bagus Utomo, un Indonésien dont le frère est atteint de troubles mentaux, a été désigné en tant que premier vainqueur du Prix « Briser les chaînes de la stigmatisation » du Dr. Guislain pour son travail sans relâche destiné à donner les moyens de combattre les stigmates liés à la schizophrénie, travail réalisé à travers son organisation Komunitas Peduli Skizofrenia Indonesia (Organisation indonésienne en faveur des soins de proximité pour la schizophrénie), ou KPSI. Le programme de récompenses du Dr. Guislain est issu d'un projet mené conjointement par le Musée Dr. Guislain et par Janssen Research & Development, LLC. Janssen apporte son appui financier et non financier à ce programme. Le vainqueur se voit décerner un prix d'une valeur de 50 000 dollars, une somme qu'il s'engage à employer dans la poursuite de son travail destiné à faire reculer la stigmatisation qui existe, au sein de la société, autour des questions de la santé mentale et des troubles du cerveau.

(Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20121009/NY88794LOGO-a )

(Photo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20121009/NY88794-b )

« La stigmatisation a des effets extrêmement nocifs sur les personnes souffrant de déficience mentale : cela peut aller de l'aggravation de leur maladie jusqu'à son absence de traitement à cause d'un sentiment de honte ou par peur des moyens qui seraient mis en place pour la combattre », explique l'ancien membre du Congrès américain Patrick Kennedy, cofondateur et coprésident de One Mind for Research et membre du comité de sélection du Prix « Briser les chaînes de la stigmatisation ». « Cette récompense a été créée justement à cause du besoin de "briser les chaînes" de la stigmatisation, car cette dernière est aujourd'hui encore la conséquence de la perception qu'a la société au sujet de ces maladies. Le travail mené par l'organisation de Bagus Utomo est un parfait exemple de lutte contre ces préjugés, et c'est ce qui explique qu'il ait été désigné premier vainqueur de ce prix. »

M. Utomo, bibliothécaire à Jakarta, a démarré sa mission lorsque son frère a commencé à présenter les symptômes de la schizophrénie et qu'un trouble chronique du cerveau a été diagnostiqué chez lui en 1995. Les années suivantes ont été parsemées de traitements inefficaces. Au cours de cette période, M. Utomo et sa famille ont obtenu peu d'informations au sujet de cette maladie, et se sont retrouvés seuls face à leur souffrance. Extrêmement motivé par son besoin et sa volonté intenses de venir en aide à d'autres familles se trouvant dans le même cas, Bagus Utomo a décidé de fonder KPSI.

« En Indonésie, il arrive encore que les maladies mentales soient considérées comme n'étant pas de "vraies" maladies, par conséquent il reste encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir pleinement venir en aide aux personnes vivant avec ces troubles, à la fois en administrant des traitements et en combattant la stigmatisation », nous confie M. Utomo. « Plus de 10 ans se sont écoulés avant que nous ayons été en mesure de trouver le bon traitement pour mon frère ; l'attente a été particulièrement frustrante. J'ai commencé à chercher moi-même des informations sur Internet et j'ai lancé à mes frais notre premier site. Mon but était d'apporter la lumière et l'espérance aux personnes touchées par la schizophrénie et par la stigmatisation qui lui est associée. »

KPSI informe au sujet de la schizophrénie et apporte du soutien aux patients et aux familles concernées. La mission de l'organisation consiste à former les patients, le personnel soignant et le public au sujet de ce trouble et à combattre activement la stigmatisation dont sont victimes les personnes touchées par la maladie. KPSI, qui a démarré avec un site Web puis créé un groupe dédié sur un célèbre moteur de recherche, communique désormais principalement via une page Facebook qui compte plus de 5 500 utilisateurs ainsi que sur son compte Twitter. Grâce aux efforts déployés par M. Utomo, les patients atteints de schizophrénie ont accès à des groupes de soutien, à des ateliers traitant des troubles mentaux et à des activités à caractère thérapeutique comme la peinture, le sport et le cinéma. KPSI organise régulièrement, à Jakarta ainsi que dans des zones urbaines ou rurales à travers tout l'archipel indonésien, des activités et des rencontres à destination des personnes atteintes de schizophrénie. En outre, l'organisation joue le rôle de lien entre les communautés, les organisations non gouvernementales et le gouvernement indonésien dans le but de mieux informer la population d'une part au sujet du traitement adapté de la schizophrénie, et d'autre part à propos des effets nuisibles induits par la stigmatisation dont font l'objet les maladies mentales.

KPSI, organisation à but non lucratif reconnue par la République indonésienne, a été félicitée par le Ministre indonésien de la santé pour le soutien qu'elle apporte aux patients atteints de schizophrénie ainsi qu'à leur personnel soignant.

« J'accepte avec un immense plaisir ce tout premier Prix "Briser les chaînes de la stigmatisation" du Dr. Guislain », a indiqué Bagus Utomo. « Jusqu'à présent, la clé du succès de notre organisation a été la technologie. Grâce à cette généreuse récompense, j'espère pouvoir construire un nouveau site Internet donnant accès à davantage d'informations, attirer l'attention des prestataires de soins et fonder de nouveaux groupes de soutien pour le personnel soignant. Les progrès que j'ai constatés au cours des 12 dernières années me donnent l'espoir qu'un jour nous vivrons dans un monde débarrassé des stigmates qui entourent actuellement les maladies mentales. »

Le Prix « Briser les chaînes de la stigmatisation » honore l'héritage du Dr. Joseph Guislain (1797-1860), auquel il doit son nom : il s'agit du premier psychiatre belge à avoir mis au point un traitement fondé sur des bases scientifiques pour les personnes atteintes de troubles mentaux. Joseph Guislain était également un ardent défenseur des patients. Le Musée Dr. Guislain et Janssen sont tous deux des organisations qui bénéficient d'un fort héritage et qui s'impliquent depuis longtemps dans le domaine de la recherche sur les maladies mentales, de leur traitement et de l'information du public. Depuis plus de 25 ans, le Musée a communiqué auprès du public afin de mettre fin aux malentendus et aux préjugés entourant le traitement des troubles mentaux.

« Le puissant plaidoyer de M. Utomo en faveur des malades a eu un effet concret sur les patients atteints de schizophrénie et d'autres maladies mentales en Indonésie », affirme le Frère René Stockman, conservateur du Musée Dr. Guislain. « Son travail a permis d'améliorer l'accessibilité des informations sur la santé mentale et a contribué à mieux faire comprendre au public le fait que ces maladies sont d'ordre médical et que la stigmatisation des personnes concernées comporte des effets néfastes. »

Le partenariat de Janssen dans le cadre de ce prix reflète son engagement : depuis plus de 50 ans, elle participe à la recherche de solutions permettant de soulager les patients souffrant de troubles mentaux. Cette récompense constitue un élément majeur de l'initiative Healthy Minds (« esprits sains ») de Janssen. Son objectif consiste à favoriser la collaboration entre les différents partenaires des domaines biotechnologique, pharmaceutique et du secteur public pour accélérer la découverte de nouvelles thérapies permettant de traiter les maladies et les troubles cérébraux, mais aussi à soutenir l'ensemble des personnes travaillant dans le domaine des troubles mentaux, les organisations et les projets de soutien aux malades.

« La société Janssen est heureuse de récompenser le remarquable travail d'information et de soutien mené par Bagus Utomo et son engagement dans la lutte contre la stigmatisation des malades atteints de troubles mentaux en Indonésie », s'est félicité Husseini K. Manji, docteur en médecine et directeur du service thérapeutique en neuroscience chez Janssen Research & Development, LLC. « M. Utomo illustre les meilleures qualités que présentent les intervenants du monde entier qui travaillent en permanence à améliorer le confort des personnes atteintes de troubles cérébraux, ce qui correspond pleinement au travail poursuivi par Janssen. »

La réussite de l'organisation fondée par M. Utomo sera fêtée demain, à l'occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, au cours d'une cérémonie organisée au Musée Dr. Guislain à Gand en Belgique.

Le Musée Dr. Guislain a publié l'appel mondial à candidatures qu'il avait émis pour la remise de sa récompense « Briser les chaînes de la stigmatisation » du 12 juillet 2012. Plus de 60 candidatures du monde entier avaient été reçues, candidatures sur lesquelles s'est penché un jury international de défenseurs des personnes atteintes de troubles mentaux et d'experts reconnus du secteur afin de choisir le gagnant.

À propos du prix « Briser les chaînes de la stigmatisation » du Dr. Guislain
Les personnes, organisations ou projets du monde entier qui ont fait preuve d'une contribution exceptionnelle en s'occupant de la question des soins de santé mentale ou en informant le public sur le sujet sont éligibles à recevoir le Prix « Briser les chaînes de la stigmatisation » du Dr. Guislain. Le Prix est attribuable à une personne, à une organisation ou à un projet qui :

  • a apporté une contribution exceptionnelle au domaine des soins de santé mentale au sens large d'un point de vue culturel et/ou social ;
  • a participé activement au déclin du phénomène de stigmatisation entourant les personnes atteintes de maladies mentales ;
  • a mis la lumière sur le domaine des soins de santé mentale ;
  • et a fait tout ceci en faisant preuve de passion, de créativité et d'innovation.

Le tout premier jury est composé des personnes suivantes :

  • Lisa Appignanesi – Auteur basée à Londres, ancienne présidente de la section anglaise du PEN Club, présidente des fiduciaires du Musée de Freud de Londres
  • Siri Hustvedt – Essayiste, romancière et poète
  • Dr. Steven Hyman – Directeur du Centre Stanley pour la Recherche psychiatrique au Broad Institute du MIT et de Harvard, président du conseil scientifique consultatif One Mind for Research
  • Patrick Kennedy – Ancien membre du Congrès américain, cofondateur et coprésident de One Mind for Research
  • Dr. Alan Leshner – Président Directeur Général de l'American Association for the Advancement of Science
  • Dr. Bernard Sabbe – Professeur de psychologie médicale et de psychiatrie à l'Université d'Anvers, et psychiatre / psychothérapeute à l'Hôpital psychiatrique Sint-Norbertus de Duffel

À propos du Musée Dr. Guislain
Le Musée Dr. Guislain a été créé en 1986 à Gand, en Belgique. Il traite de l'histoire de la psychiatrie dans le cadre d'une collection permanente et d'une série d'expositions thématiques semestrielles. Le Musée présente une panoplie de photographes psychiatriques, deux siècles d'archives complètes et une vaste bibliothèque détaillant toute l'histoire de la psychiatrie. Le Musée se fixe pour objectif d'informer le public et de mettre fin aux malentendus et aux préjugés entourant le traitement des troubles mentaux. Le Musée Dr. Guislain attire 65 000 visiteurs par an.

À propos du Dr. Joseph Guislain
Le Dr. Joseph Guislain (1797-1860) était un militant déterminé en faveur des patients atteints de troubles mentaux et le premier psychiatre belge à avoir mis au point pour elles un traitement fondé sur des bases scientifiques. En tant qu'ardent défenseur de ces malades, il a travaillé sans relâche pour défendre les droits des patients et améliorer leur statut social. Il a assuré de nombreux cours, a fréquemment rédigé des publications au sujet des troubles mentaux et a joui d'une très forte reconnaissance de la part de ses contemporains.

Pour de plus amples informations concernant le Prix Dr. Guislain, consultez le site www.drguislainaward.org.

Contact :

Patrick Allegaert
Musée Dr. Guislain
+32-479-33-28-67
allegaert.patrick@gmail.com

SOURCE Museum Dr. Guislain



RELATED LINKS
http://www.drguislainaward.org

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.