L'Association for Financial Professionals publie les résultats de son enquête sur la conjoncture économique en 2013

-- Les dirigeants n'envisagent qu'une croissance économique modeste au cours du deuxième trimestre si la crise du mur budgétaire est résolue

WASHINGTON, 10 décembre 2012 /PRNewswire/ -- La prudence reste le mot d'ordre des professionnels de la finance en matière de prévision économique. D'après les résultats d'une enquête publiée aujourd'hui par l'Association for Financial Professionals (AFP), ils tablent sur une croissance modeste de 1,7 % de l'économie américaine au cours de l'année à venir avec la création de 1,3 million d'emplois supplémentaires.

Depuis neuf ans, l'AFP Business Outlook Survey (enquête sur la conjoncture économique) analyse les prévisions économiques des directeurs financiers, des trésoriers d'entreprises et des autres cadres financiers. Pour 2013, l'enquête montre que presque la moitié des répondants (46 %) anticipe une amélioration de la conjoncture économique et que l'essentiel de la croissance prévue se manifestera au cours du deuxième trimestre. Cette prévision est cependant soumise à une réserve : si les problèmes budgétaires des États-Unis ne sont pas résolus rapidement, cette croissance sera remise en question.

Les répondants ont indiqué que le Congrès et la Maison blanche doivent agir immédiatement pour résoudre les déficits budgétaires à long terme. Pour 60 % d'entre eux, la solution consiste à mettre en place un programme équilibré de réductions des dépenses publiques et d'augmentations des impôts.

La menace du mur fiscal (fiscal cliff) influence déjà les décisions de certaines organisations en matière d'embauche et d'investissements. Tout accord reportant les décisions concernant les problèmes fiscaux serait inacceptable pour les dirigeants financiers des entreprises. Presque deux tiers des organisations pensent que l'incapacité de Washington à trouver un consensus à propos de plusieurs problèmes économiques importants les rend moins disposées à miser sur la croissance et investir.

« La croissance pourrait devenir une réalité pour de nombreuses entreprises », estime Jim Kaitz, PDG de l'AFP, « cependant les aléas politiques ont un effet particulièrement néfaste sur les dépenses et les embauches des entreprises et même sur leur capacité à prendre des décisions. »  

Afin d'améliorer les conditions économiques et stimuler l'emploi et les investissements, les répondants pensent que Washington doit accepter un plan à long terme de réduction du déficit budgétaire fédéral. Même si la majorité des répondants estime que cette réduction devrait être le résultat d'une approche globale, 35 % pensent que le déficit devrait être réduit principalement ou exclusivement en réduisant les dépenses. Pour 4 % des répondants, les augmentations d'impôt sont la solution pour réduire le déficit.  

Les répondants à l'enquête ont aussi indiqué que la réforme de la fiscalité des entreprises et l'allègement du fardeau réglementaire auquel elles sont assujetties sont d'autres possibilités pour aider les entreprises à renouer avec la croissance.  

Plusieurs entreprises prévoient d'embaucher l'année prochaine, à la fois aux États-Unis et en dehors. En 2013, 42 % des organisations vont embaucher aux États-Unis. Parmi les entreprises ayant des employés en dehors des États-Unis, 41 % anticipent de poursuivre leur expansion internationale.

À PROPOS DE L'ENQUÊTE
Les responsables financiers ont pour tâche de garantir que leurs entreprises disposent de suffisamment de liquidités pour financer les opérations et d'évaluer les modalités et les calendriers d'investissement des actifs. Ils sont donc dans une position privilégiée pour observer la conjoncture économique et formuler des hypothèses sur son évolution à court et très court terme.

Entre le 26 novembre et le 7 décembre, l'AFP a interrogé les responsables financiers des entreprises sur la conjoncture actuelle et anticipée. C'est la neuvième année que l'AFP effectue cette enquête. L'enquête a généré plus de 1300 réponses de cadres supérieurs occupant divers postes, y compris directeur financier, vice-président responsable de la finance, trésorier, trésorier adjoint. Ces répondants sont actifs dans un vaste éventail d'industries, y compris les services financiers. Le répondant typique est employé par une entreprise dont le chiffre d'affaires annuel est de 1,5 milliard $.

Lisez le rapport en consultant www.afponline.org/outlook

À PROPOS DE L'AFP®
Basée à la périphérie de Washington, D.C., l'Association for Financial Professionals (AFP) est constituée par un réseau de plus de 16 000 membres. L'association propose à ses membres des informations, des recherches et des données économiques, des programmes de certification de trésorerie, des outils d'analyse financière et des formations. L'AFP organise également des rencontres pour ses membres et participe au débat public sur les aspects de politique générale en intervenant auprès des parlementaires et des services publics. Les professionnels du secteur utilisent quotidiennement les ressources de l'AFP. À l'échelle mondiale, l'AFP s'adresse à plus de 150 000 membres des professions financières, y compris l'AFP du Canada, l'organisation londonienne gtnews, une ressource en ligne à la disposition des trésoriers et des financiers, et bobsguide, un réseau de solutions financières informatisées.

SOURCE Association for Financial Professionals



RELATED LINKS
http://www.AFPonline.org

More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.