Les résultats d'une étude publiée dans la revue « Journal of Hypertension » démontrent les répercussions émotionnelles sérieuses de l'hypertension résistante sur les patients

-- Une étude mondiale révèle la nécessité accrue d'une meilleure collaboration entre les patients et les médecins face à l'hypertension résistante

ERLANGEN, Allemagne, le 4 mars 2013 /PRNewswire/ -- Les résultats d'une vaste étude internationale relative à l'hypertension résistante (HTAr) ont révélé que l'HTAr avait un impact significatif sur la qualité de vie des patients, influençant négativement l'humeur, le travail et les relations interpersonnelles. Ces résultats soulignent la nécessité accrue d'une démarche qui permettrait de sensibiliser plus fermement les patients, et de permettre à ces patients ainsi qu'aux professionnels de la santé de contribuer à améliorer le contrôle de l'HTAr. Les résultats de cette étude ont été publiés aujourd'hui dans la revue Journal of Hypertension, magazine officiel de la Société internationale d'hypertension et de la Société européenne d'hypertension.

Près de 120 millions de personnes à travers le monde souffrent d'HTAr, maladie caractérisée par l'existence d'une hypertension artérielle persistante malgré un traitement recourant à trois médicaments antihypertenseurs ou plus.[1],[2] L'hypertension résistante est la conséquence de facteurs multiples parmi lesquelles l'hygiène de vie et les prédispositions personnelles, ce qui complique son diagnostic et sa gestion, qui nécessitent souvent une approche multidisciplinaire. Les patients atteints d'HTAr présentent un risque trois fois plus élevé d'accidents cardiovasculaires parmi lesquels AVC et infarctus, par rapport aux individus souffrant d'hypertension contrôlée.[3]

Afin de mieux appréhender la population croissante des patients à risque, Power Over Pressure, une coalition d'experts mondiaux de l'hypertension appuyés par la Société américaine d'hypertension et la Société européenne d'hypertension, a commandé une étude mondiale portant sur les patients atteints d'hypertension non contrôlée, dont la moitié présentait une résistance aux traitements. Cette étude a été menée sur Internet en octobre 2011 par Harris interactive auprès de plus de 4 500 patients souffrant d'hypertension non contrôlée vivant au Brésil, en France, en Allemagne, en Italie, au Japon, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Les résultats de l'étude ont révélé que les personnes atteintes d'HTAr étaient très préoccupées par leur santé générale. Bien que la plupart des personnes souffrant d'HTAr aient rapporté consulter un médecin généraliste ou un cardiologue, les deux tiers d'entre elles (67 pour cent) ont décrit leur santé générale comme « moyenne ou fragile. » Les patients atteints d'HTAr ont déclaré que leur problème d'hypertension artérielle influait de manière négative sur leur humeur (25 pour cent), leur vie sexuelle (32 pour cent) et leur estime d'eux-mêmes (29 pour cent). De plus, 75 pour cent des personnes souffrant d'HTAr ont indiqué que leur qualité de vie s'en trouverait considérablement améliorée si leur tension artérielle pouvait être contrôlée.

« L'hypertension résistante a des répercussions importantes sur la qualité de vie des individus, à la fois sur le plan physique et sur le plan émotionnel. Elle peut constituer un problème de santé très frustrant à gérer pour les patients et leurs médecins, »  a déclaré Roland Schmieder, docteur en médecine, professeur en médecine interne, néphrologie et hypertension, et chef du centre de recherche clinique d'hypertension et de médecine vasculaire au sein du département de néphrologie et d'hypertension de l'Hôpital universitaire d'Erlangen en Allemagne, ainsi que co-président du comité de pilotage de la campagne Power Over Pressure. « Bien que les médecins se préoccupent à juste titre des complications physiques de cette forme sévère d'hypertension, ces résultats mettent en lumière la nécessité d'appréhender également l'impact émotionnel de cette maladie. Grâce à un meilleur dialogue et à une collaboration plus efficace entre le patient et son médecin, de même qu'en orientant les patients vers les spécialistes de l'hypertension appropriés, nous serons en mesure d'améliorer le contrôle de cette maladie et les résultats pour les patients. »

Cette maladie est clairement le souci de santé le plus préoccupant des patients atteints d'HTAr, et influe profondément sur leur vie quotidienne. Cinquante-sept pour cent des patients souffrant d'HTAr ont confié être souvent inquiets de la gestion de leur tension artérielle, et 41 pour cent ont déclaré se sentir impuissants dans le contrôle de cette hypertension. Interrogés sur l'attitude de leur médecin concernant leur hypertension, de plus en plus de patients atteints d'HTAr (32 pour cent) affirment considérer que leur médecin sous-estime la mesure dans laquelle ce problème d'hypertension artérielle influe sur leur vie personnelle.

La gestion de l'HTAr constitue un défi considérable pour les médecins ; cette parution du Journal of Hypertension cite les résultats de l'étude conduite auprès des médecins dans le cadre de l'initiative de soutien à la sensibilisation et à la recherche en matière d'hypertension en Europe (ou SHARE, pour Supporting Hypertension Awareness and Research Europe-wide), qui ont révélé qu'en moyenne seulement la moitié de leurs patients (52,6 pour cent) atteignait les objectifs fixés en matière de tension artérielle par la Société européenne d'hypertension et la Société européenne de cardiologie, et que trois quarts d'entre eux affirmaient qu'il existait un véritable défi à faire atteindre ces objectifs de tension artérielle dans la pratique clinique. Les médecins interrogés ont indiqué que les facteurs inhérents au patient lui même, tels que la non-adhérence, constituaient les plus grands obstacles au contrôle de la tension artérielle, mais que les facteurs inhérents au médecin jouaient également un rôle dans le contrôle de la tension artérielle. L'étude a par exemple démontré que les médecins échouaient souvent à intensifier le traitement lorsque les patients ne répondaient pas aux objectifs fixés en matière de tension artérielle. Les conclusions de l'étude Power Over Pressure contribuent à une meilleure compréhension de la perception des patients à l'égard du fait de vivre avec l'HTAr, ce qui pourrait en retour aider les prestataires de soins de santé à établir une relation plus efficace avec leurs patients afin d'améliorer les résultats.

« Le fait d'arriver à contrôler la tension artérielle chez ces patients difficiles à traiter peut avoir un impact positif substantiel sur leur bien-être émotionnel, tout en améliorant leur santé physique, » a déclaré le professeur Schmieder. « Ces dernières années, nos connaissances sur l'hypertension résistante se sont approfondies et de nouvelles approches thérapeutiques nous offrent la possibilité d'améliorer les résultats des patients. La campagne Power Over Pressure a pour vocation de faire progresser la gestion et le traitement de cette population croissante de patients à haut risque. »

À propos de l'hypertension résistante

L'hypertension (HTA) est une maladie constituant un problème mondial considérable et croissant, touchant 972 millions de personnes à travers le monde.[4] Malgré la mobilisation des efforts et l'apparition de nombreux nouveaux traitements, une part importante des patients atteints d'HTA connaît un manque de contrôle de leur tension artérielle. L'hypertension artérielle résistante est une maladie chronique particulièrement dangereuse lorsqu'elle est associée à un risque cardiovasculaire élevé, engendrant des risques d'AVC et d'infarctus, ainsi que cardiaque et de maladie rénale.[5] Les recherches effectuées révèlent que 28 pour cent des individus hypertendus sous traitement pourraient être considérés comme résistants aux traitements.[6]

À propos de l'étude

Cette étude effectuée en ligne entre le 4 et le 25 octobre 2011 par Harris Interactive, et sponsorisée par Medtronic, Inc., a été conduite auprès de 4 574 adultes de plus de 18 ans ayant déclaré avoir été diagnostiqués comme atteints d'hypertension non contrôlée (n = 2 649) ou résistante (n = 1 925), aux États-Unis (n = 571 non contrôlée, n = 238 résistante), au Royaume-Uni (n = 220 non contrôlée, n = 318 résistante), en France (n = 214 non contrôlée, n = 210 résistante), en Allemagne (n = 291 non contrôlée, n = 218 résistante), en Italie (n = 393 non contrôlée, n = 221 résistante), en Espagne (n = 280 non contrôlée, n = 257 résistante), au Brésil (n = 376 non contrôlée, n = 213 résistante), et au Japon (n = 304 non contrôlée, n = 250 résistante).

À propos de Power Over Pressure

Développée par une équipe mondiale de spécialistes en hypertension, Power Over Pressure est une campagne mondiale destinée à faire progresser le diagnostic et la gestion de l'hypertension résistante. PowerOverPressure.com fournit aux professionnels de la santé les dernières informations relatives à l'HTAr, y compris des documents téléchargeables permettant une meilleure sensibilisation à l'égard de cette maladie. Cette ressource gratuite a été conçue pour constituer une plateforme numérique unique et complète relative à tout ce qui concerne l'HTAr, comprenant des guides instructifs, des ensembles de diapositives, ainsi que d'autres outils de valeur permettant aux médecins d'identifier plus rapidement les personnes souffrant d'hypertension résistante, et d'optimiser leurs plans de soins au travers des approches de traitement existantes et émergentes. Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site PowerOverPressure.com

Power Over Pressure est soutenue par Medtronic, Inc., le leader mondial en technologies médicales.

[1] Egan, Brent M., et al. « Uncontrolled and Apparent Treatment Resistant Hypertension in the United States, 1988-2008 » (Hypertension résistante non contrôlée et apparente aux États-Unis, 1998-2008). Circulation 2011 ; 124 : 1046-1058..

[2] Hypertension and cardiovascular disease (Hypertension et maladies cardiovasculaires). World Heart Federation. 2011. http://www.world-heart-federation.org/ cardiovascular-health/cardiovascular- disease-risk-factors/hypertension/. Consulté le 23 janvier 2012.

[3] Doumas, Michael, et al. « Benefits from Treatment and Control of Patients with Resistant Hypertension » (Avantages du traitement et du contrôle des patients atteints d'hypertension résistante). International Journal of Hypertension 2011 (2011) Article ID 318549, 8 pages, 2011. doi : 10.4061/2011/318549.

[4] Kearney PM, Whelton M, Reynolds K, Muntner P, Whelton PK, He J. Global burden of hypertension: analysis of worldwide data (Le fléau mondial de l'hypertension : analyse des données à travers le monde). Lancet 2005 ; 365 : 217–223.

[5] Persell, Stephen D. « Prevalence of Resistant Hypertension in the United States, 2003-2008 » (Prévalence de l'hypertension résistante aux États-Unis, 2003-2008). Hypertension 57.6 (2011) : 1076-1080.

[6] Calhoun, David A., et al. « Resistant Hypertension: Diagnosis, Evaluation, and Treatment A Scientific Statement From the American Heart Association Professional Education Committee of the Council for High Blood Pressure Research » (hypertension résistante : diagnostic, évaluation, et traitement. Déclaration scientifique du comité professionnel de sensibilisation de l'American Heart Association du Conseil de recherche sur l'hypertension artérielle). Circulation 117. 25 (2008) : e510-e526.

 

SOURCE Power Over Pressure



RELATED LINKS
http://www.poweroverpressure.com

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.