L'essai select de phase III du lenvatinib satisfait à son critère principal: l'amélioration de la survie sans progression dans le traitement du cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l'iode radioactif

HATFIELD, Royaume-Uni, February 4, 2014 /PRNewswire/ --



Eisai a annoncé aujourd'hui que l'étude SELECT de phase III (étude 303) concernant le lenvatinib,[1] un inhibiteur multiple de la tyrosine kinase (ITK), dont le mode  de liaison est totalement nouveau, a satisfait à son critère principal: par rapport au placebo, le lenvatinib a montré une amélioration statistiquement significative de la survie sans progression (SSP) chez des patients atteints d'un cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l'iode radioactif (CTD-RR). Par ailleurs, les premières évaluations de sécurité d'emploi ont montré que les effets indésirables les plus fréquents étaient une augmentation de la tension artérielle, des diarrhées, une diminution de l'appétit, une perte de poids et des nausées.

L'étude SELECT (Study of (E7080) LEnvatinib in Differentiated Cancer of the Thyroid; essai clinique sur le lenvatinib (E7080) dans le cancer de la thyroïde différencié) est un essai de phase III multicentrique, randomisé, en double aveugle, contrôlé contre placebo, dont l'objectif  était de comparer la Survie Sans Progression de la maladie (SSP) chez les patients atteints d'un CTD-RR et qui présentaient des preuves radiographiques de progression de la maladie au cours des 12 mois précédents l'inclusion. Les patients étaient traités par une prise orale quotidienne de lenvatinib (24 mg) ou par placebo. Les critères secondaires de l'étude incluaient le taux de réponse globale (TRG), la survie globale (SG) et la sécurité d'emploi. L'étude a inclus 392 sujets et a été réalisée sur plus de 100 sites en Europe, en Amérique du Nord et du Sud et en Asie; elle a été menée par Eisai en collaboration avec le SFJ Pharmaceuticals Group.

Compte tenu de ces derniers résultats cliniques, Eisai va maintenant déposer des demandes d'Autorisation de Mise sur le Marché pour le lenvatinib auprès des autorités de santé aux États-Unis, au Japon et en Europe.

« Ces résultats montrent le potentiel du lenvatinib sur ce cancer rare et difficile à traiter », a commenté Kenichi Nomoto, PhD, Président de l'Oncology Product Creation Unit, Eisai Product Creation Systems. « Le CTD-RR reste une maladie pour laquelle il n'a été jusqu'ici pas vraiment trouvé de solution et pour laquelle le nombre d'options thérapeutiques est limité. »

Le cancer de la thyroïde est la tumeur maligne endocrinienne la plus fréquente et les chiffres, au niveau mondial, montrent que son incidence a considérablement augmenté au cours des 50 dernières années.[2] En Europe, près de 63 000 cas de cancer de la thyroïde ont été diagnostiqués en 2012.[3] Le cancer de la thyroïde différencié représente environ 90 % de tous les cancers de la thyroïde.[4] Pour la majorité des patients le pronostic est favorable, avec un taux de survie de 85 % à dix ans.[5] En revanche, pour les patients dont le cancer est réfractaire au traitement par l'iode radioactif, le pronostic est péjoratif avec un taux de survie à dix ans de seulement 15 %.[4]

En avril 2013, la Commission européenne a octroyé au lenvatinib, molécule issue de la recherche Eisai, le statut de médicament orphelin (ODD) pour le traitement du cancer de la thyroïde folliculaire et papillaire. Ce même statut lui a déjà été accordé aux États-Unis pour le traitement du cancer de la thyroïde folliculaire, médullaire, anaplasique et métastatique ou papillaire avancé localement, ainsi qu' au Japon (cancer de la thyroïde).

Eisai a également démarré une étude de phase III au niveau mondial, du lenvatinib dans le  carcinome hépatocellulaire (CHC) et mène actuellement des études de phase II sur plusieurs autres types de tumeurs. Eisai s'est engagé dans la détermination et la compréhension des bénéfices cliniques potentiels du lenvatinib, afin de mieux venir en aide aux patients atteints d'un cancer, notamment ceux atteints d'un CTD-RR, ainsi qu'à leurs familles.

Le développement du lenvatinib est une nouvelle preuve de l'engagement d'EISAI dans sa mission human health care dont l'objectif est de mettre au point des solutions innovantes en matière de prévention, de traitement et de soin des maladies, pour la santé et le bien-être des personnes à travers le monde. Eisai œuvre dans le domaine thérapeutique de l'oncologie et cherche à répondre aux besoins médicaux non couverts des patients et de leurs familles.

Remarques aux éditeurs

Lenvatinib (E7080)

Le lenvatinib, molécule active par voie orale, est un inhibiteur sélectif des récepteurs de la tyrosine kinase (RTK), dont les récepteurs KDR (VEGFR-2), Flt-1 (VEGFR-1), FGFR1, PDGFR-β et c-kit qui sont impliqués dans l'angiogenèse et la prolifération tumorale.[6],[7] Cette molécule est également à l'étude en tant que traitement des tumeurs thyroïdiennes, hépatocellulaires, endométriales et d'autres types de tumeurs solides. Eisai a lancé une étude mondiale de phase III avec le lenvatinib dans le carcinome hépatocellulaire (CHC) et mène des études de phase II sur plusieurs autres types de tumeurs avec cette même molécule.

À propos du cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde se forme dans la glande thyroïde, située à la base du cou près de la trachée.[8] Il touche plus fréquemment les femmes que les hommes et la plupart des patients sont diagnostiqués vers la quarantaine ou la cinquantaine.[2]

Les cancers de la thyroïde les plus fréquents, papillaires et folliculaires (y compris les cancers à cellules de Hürthle), sont du type « cancers de la thyroïde différenciés » (CTD), ils représentent environ 90 % des cancers de la thyroïde.[9] Les autres sont classés comme médullaires (5-7 % des cas) ou anaplasiques (1-2 % des cas).[10] Tandis que la plupart des patients atteints de CTD sont curables par des interventions chirurgicales et un traitement à base d'iode radioactif, cependant, dans le cas des patients qui n'y répondent pas, le pronostic est médiocre.[5] Les options thérapeutiques pour cette forme de cancer difficile à traiter, potentiellement mortel et réfractaire au traitement, sont limitées.[11]

Eisai en oncologie

Basé sur une expertise scientifique particulièrement solide, notre engagement dans l'avancée significative de la recherche en oncologie repose d'abord sur notre capacité globale à mener des découvertes et des recherches avant les phases cliniques, pour développer des molécules de petite taille, des vaccins thérapeutiques, des agents biologiques et des soins de soutien dans de multiples indications de cancérologie.

À propos d'EISAI

Eisai est l'un des plus grands groupes pharmaceutiques mondiaux se consacrant à la recherche et au développement de nouveaux médicaments. La mission d'Eisai est de « penser en premier aux patients et à leurs familles et d'augmenter les bénéfices des soins en matière de santé », ce qu'Eisai appelle le human health care (hhc).

Eisai concentre son activité de recherche sur trois secteurs clés :

  • l'oncologie, domaine comprenant traitements anticancéreux, régression et suppression tumorale, anticorps monoclonaux, etc.
  • les neurosciences, domaine comprenant la maladie d'Alzheimer, l'épilepsie, la douleur et la perte de poids
  • les réactions vasculaires/immunologiques, domaine comprenant la thrombopénie, la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis et la maladie intestinale inflammatoire

Basé aux États-Unis, en Asie, en Europe et au Japon, Eisai emploie plus de 10 000 personnes dans le monde. À partir de son centre d'excellence de Hatfield au Royaume-Uni, Eisai a récemment étendu ses activités à l'Europe, au Moyen-Orient, à l'Afrique, à la Russie et à l'Océanie (EMEA). Eisai EMEA est présent sur plus de 20 territoires, notamment le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Suisse, la Suède, l'Irlande, l'Autriche, le Danemark, la Finlande, la Norvège, le Portugal, la République Tchèque, la Slovaquie, les Pays-Bas, la Belgique, la Russie et le Moyen-Orient.


Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Internet Eisai  http://www.eisai.co.uk

À propos du SFJ Pharmaceuticals Group

Le SFJ Pharmaceuticals Group, qui comprend SFJ Pharma Ltd., est une entreprise mondiale de développement de médicaments dont le modèle est celui de partenariats uniques de co-développement, notamment avec quelques-unes des plus importantes sociétés de pharmacologie et de biotechnologie. SFJ utilise ses moyens financiers et son équipe centrale d'experts en développement pharmaceutique; il finance et supervise le développement clinique nécessaire pour permettre aux sociétés spécialisées dans la pharmacologie et la biotechnologie d'obtenir les enregistrements nécessaires aux programmes de développement de médicaments particulièrement prometteurs.

Références

1. Data on file, Eisai.Co.Ltd

2. Brito J et al. Thyroid cancer: zealous imaging has increased detection and treatment of low risk tumours. BMJ 2013; 347

3. Thyroid Cancer. International Agency for Research on Cancer. http://eco.iarc.fr/eucan/Cancer.aspx?Cancer=35 (last accessed: October 2013)

4. Deshpande H, et al. Axitinib: The evidence of its potential in the treatment of advanced thyroid cancer. Core Evidence 2009; 4: 43-48

5. Gild M et al. Multikinase inhibitors: a new option for the treatment of thyroid cancer. Nature Reviews Endocrinology. 2011; 7: 617-624

6. Matsui J, Funahashi Y, Uenaka T et al. Multi-kinase inhibitor E7080 suppresses lymph node and lung metastases of human mammary breast tumour MDA-MB-231 via inhibition of vascular endothelial growth factor-receptor (VEGF-R) 2 and VEGF-R3 kinase. Clin Cancer Res 2008; 14: 5459-65

7. Matsui J, Yamamoto Y, Funahashi Y, et al. E7080, a novel inhibitor that targets multiple kinases, has potent anti-tumour activities against stem cell factor producing human small cell lung cancer H146, based on angiogenesis inhibition. Int J Cancer 2008; 122: 664-71

8. National Cancer Institute at the National Institute of Health http://www.cancer.gov/cancertopics/pdq/treatment/thyroid/Patient/page1/AllPages#1 (last accessed: January 2014)

9. Cooper DS et al. Thyroid. 2009;19(11):1167-1214

10. Thyroid Cancer Basics. 2011. http://www.thyca.org

11. Bible K, Suman V, Molina J et al. Efficacy of pazopanib in progressive, radioiodine-refractory metastatic differentiated thyroid cancers: results of a phase 2 consortium study. Lancet Oncology 2010; 11(10): 962-972


Code du projet : lenvatinib-UK0019
Date de préparation : janvier 2014

 

 

 

SOURCE Eisai Europe Limited




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.