L'Éthiopie organise un symposium visant à s'attaquer à la discrimination liée à la lèpre

TOKYO, 20 septembre 2013 /PRNewswire/ -- Un symposium international visant à éliminer la discrimination liée à la lèpre a été organisé le 18 septembre à Addis-Abeba, Éthiopie. Le symposium était sponsorisé par The Nippon Foundation et a réuni quelque 200 personnes atteintes de la lèpre, des experts des droits de l'homme, des représentants d'ONG et d'organismes internationaux en provenance de 13 pays, y compris huit pays africains. 

À la cérémonie d'ouverture, le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn a annoncé que le gouvernement allait prendre des mesures supplémentaires pour améliorer la qualité de vie des gens atteints par la maladie. Yohei Sasakawa, président du conseil de Nippon Foundation, a quant à lui déclaré : « Le plus grand défi consiste à mettre fin à des siècles d'ignorance, de préjugés et de discrimination entourant la lèpre. »

Il s'agit du troisième symposium d'une série de cinq organisée par The Nippon Foundation dans différentes régions du globe dans le but de promouvoir l'application d'une résolution de l'ONU visant l'élimination de la discrimination envers les personnes touchées par la lèpre et les membres de leurs familles. La résolution, ainsi que les principes et les lignes directrices l'accompagnant, a été adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU en décembre 2010. En 2012, les deux premiers symposiums axés sur l'Amérique et l'Asie ont eu lieu respectivement au Brésil et en Inde.

Après des siècles où elle a suscité la peur comme maladie incurable, la lèpre est aujourd'hui traitée à l'aide de la polychimiothérapie (PCT). Depuis l'arrivée de la PCT dans les années 1980, le nombre annuel de nouveaux cas a baissé pour passer de 5,4 millions en 1985 à environ 200 000 en 2012 et quelque 16 millions de patients ont guéri.

Même après un trainement réussi, les personnes affectées par la lèpre sont toujours confrontées à des obstacles sur le plan de l'éducation, de l'emploi, du mariage et de l'accès aux services publics à cause des idées fausses et des croyances erronées entourant la lèpre. En outre, la législation discriminatoire reste toujours en vigueur dans certains pays.

Dans le cadre du symposium, Tim Hughes, directeur exécutif adjoint de l'Association internationale du barreau, a appelé à la modification ou l'abrogation des lois discriminatoires toujours en vigueur en Inde, au Népal, au Singapour et ailleurs.

Entre-temps, les représentants d'organisations des personnes atteintes de la lèpre de cinq pays, dont l'Éthiopie, ont souligné que dans leur rôle de principale partie prenante, ils doivent être au cœur de la découverte de solutions à ces problèmes.

Deux autres symposiums auront lieu d'ici la fin 2014 au Moyen-Orient et en Europe, ce qui mènera à un plan d'action pour la mise en œuvre de la résolution de l'ONU et à un mécanisme pour le suivi des mesures prises.

Contact :
Natsuko Tominaga
The Nippon Foundation
Tél. : +81-3-6229-5131
E-mail : pr@ps.nippon-foundation.or.jp

SOURCE The Nippon Foundation



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.