Robert Kennedy déplore la privatisation de l'eau lors du Forum mondial de l'environnement

SAO PAULO, 24 juin 2013 /PRNewswire/ -- La privatisation constitue actuellement le problème le plus préoccupant auquel nous sommes confrontés en matière de gestion de l'eau. Tel est l'avis de Robert F. Kennedy Jr., militant et avocat spécialisé en droit environnemental, qui a participé au Forum mondial de l'environnement organisé par LIDE – Grupo de Lideres Empresariais [Groupe de chefs d'entreprise], à Foz do Iguacu.

« L'accès à l'eau devrait être un droit pour tous les êtres humains, » a affirmé Kennedy. Celui-ci considère que le capitalisme de libre marché constitue la meilleure solution, mais qu'il doit être géré dans l'intérêt social pour que nos générations futures n'aient pas à payer nos erreurs et nos excès. Il a ajouté : « Nous devons promouvoir une utilisation plus rationnelle de l'eau, mais nous ne pouvons pas restreindre son utilisation par les plus pauvres en leur imposant une tarification. »

Kennedy a cité l'exemple de Cochabamba, en Bolivie, pays dans lequel l'eau a été privatisée d'une telle manière que certains habitants sont décédés en raison d'un manque d'accès à l'eau. La révolte a été si puissante que les entreprises françaises et américaines en charge de la gestion de l'approvisionnement en eau de la ville ont dû quitter le pays. Une situation similaire s'est produite au Chili sous le régime de Pinochet, lorsque le dictateur avait « vendu » toutes les rivières du pays à la société Endesa. La société a été vendue à des investisseurs espagnols et depuis, d'après Kennedy, les spéculateurs étrangers détiennent l'intégralité des ressources d'eau du pays. Des événements similaires se sont produits à l'égard des forêts. Kennedy considère qu'il n'existe pas de véritable démocratie au Chili dans la mesure où le pays ne détient pas le contrôle autonome de ses ressources naturelles.

Kennedy a également expliqué que le charbon constituait l'un des pires pollueurs de l'environnement aux États-Unis, et qu'il était nécessaire de remplacer le plus vite possible cette source d'énergie. Il existe néanmoins trois obstacles : les subventions existantes pour l'industrie pétrolière, l'absence d'un système en faveur des réseaux d'énergies nouvelles, et l'absence de mécanismes efficaces capables de pénaliser les « gaspilleurs de ressources. »

Kennedy a été récompensé parmi les « Héros de la planète » par le magazine Time pour sa contribution dans la lutte en faveur du sauvetage de l'Hudson River à New York, et pour son engagement dans des manifestations contre un oléoduc aux côtés d'un groupe d'écologistes en face de la Maison Blanche. Il est le fils du regretté sénateur américain Robert F. Kennedy ainsi que le neveu du regretté président John F. Kennedy et du sénateur disparu Ted Kennedy.

Plus d'informations pour la presse :
CDN - Comunicacao Corporativa :
www.cdn.com.br 
Erica Valerio
erica.valerio@cdn.com.br (11 3643.2710)

SOURCE Fórum Mundial de Meio Ambiente




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.