Un eurodéputé avertit que les projets « ridicules » de l'UE ne sauveront pas l'économie ukrainienne

BRUXELLES, November 22, 2013 /PRNewswire/ --

Un eurodéputé polonais accuse Bruxelles de ne « rien faire » pour aider l'Ukraine alors que la Russie la plonge dans la crise économique, et il s'en prend à l'obsession de l'UE avec l'affaire Ioulia Timochenko.

Pawel Zalewski a critiqué mardi les projets inadéquats et « ridicules » de l'UE visant à aider l'économie ukrainienne si l'Accord d'association venait à être signé. Aux termes de l'accord, Kiev recevrait environ un milliard d'euros de financement d'urgence dans un contexte où les échanges commerciaux entre l'Ukraine et son principal partenaire commercial, la Russie, ont diminué de 23 pour cent ; cette baisse est la conséquence des disputes commerciales de cet été, largement considérées comme manigancées par Moscou.

Zalewski fait remarquer que cette somme tranche avec les 423 milliards d'euros affectés à la Grèce, à l'Espagne et au Portugal par le biais de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

« Le montant proposé à l'Ukraine est ridicule comparativement aux ressources affectées pour sauver l'Europe du Sud de la faillite », a-t-il précisé.

Il a également défendu le président ukrainien Viktor Ianoukovitch que l'on présente à tort comme le seul obstacle à l'accord entre l'Ukraine et l'UE.

« Contrairement à ce qu'affirme la presse européenne, la position du président ukrainien n'est pas la cause sous-jacente de cette crise des relations bilatérales », a déclaré M. Zalewski, tout en soulignant que la principale inquiétude du président Ianoukovitch est la capacité de l'économie à se conformer aux normes européennes après la signature de l'Accord d'association.

Il a également précisé que cela fait deux ans que le président Ianoukovitch sollicite de l'aide financière auprès du FMI et de l'UE, mail il se fait tout simplement repousser.

M. Zalewski avertit également que l'insistance de l'UE à faire libérer Ioulia Timochenko prépare la voie à l'instabilité en Ukraine, car elle n'hésitera pas à utiliser le ralentissement économique dans son intérêt.

Par conséquent, il a appelé à un changement d'approche de la mission du Parlement européen en Ukraine, dirigée par Patrick Cox et Aleksander Kwasniewski. Selon Zalewski, la priorité de la mission devrait être la survie de l'économie ukrainienne après l'intégration, plutôt que le problème trop simpliste de l'affaire Timochenko.

« Si nous arrivons à introduire des normes européennes en Ukraine, Poutine ne pourra plus convaincre les Russes que leur pays appartient à une civilisation différente à laquelle les valeurs et les normes européennes ne s'appliquent pas », a-t-il indiqué, tout en rajoutant que la plupart des politiciens européens n'ont pas la maturité nécessaire pour jouer cet important jeu géopolitique.

SOURCE Ukraine Monitor



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.