« Endless Corridor », le documentaire relatant le massacre de Khojali en avant-première à Stockholm

19 Février , 2016, 13:28 GMT de TEAS

STOCKHOLM, February 19, 2016 /PRNewswire/ --

D'éminents hommes politiques, journalistes et dignitaires se sont retrouvés jeudi au célèbre cinéma Zita de Stockholm pour assister à l'avant-première du documentaire « Endless Corridor », un film dont la narration est assurée par Jeremy Irons, acteur britannique primé aux Oscars. Le film se penche sur les événements qui ont entouré le massacre de Khojali au cours duquel 613 hommes, femmes et enfants ont été tués entre le 25 et le 26 février 1992.

Aleksandras Brokas, réalisateur et producteur lituanien du documentaire qui a travaillé pendant près de cinq ans sur ce film, a assisté à la projection organisée dans le cadre de la campagne « Justice for Khojali ».

Aleksandras Brokas a expliqué au public que ce projet l'avait mené à collaborer avec des professionnels du cinéma originaires de 15 pays différents afin de porter un regard indépendant sur la situation dans cette région. « Le chemin menant à la liberté et l'indépendance est très similaire dans l'ensemble des pays issus de l'ancienne Union soviétique : le prix à payer est élevé », a-t-il déclaré. « L'histoire de la tragédie de Khojali montre comment des personnes au comportement cynique et inhumain ont décidé du sort d'autrui. »

Parallèlement, Lionel Zetter, Directeur de la Fondation du Cercle Européen d'Azerbaïdjan (The European Azerbaijan Society ou TEAS), a souligné qu'à ce jour aucune solution n'avait été trouvée pour régler le conflit dans le Haut-Karabagh malgré les efforts de la communauté internationale. « Par conséquent, j'espère que ce film permettra d'attirer de nouveau l'attention sur cette région assiégée. »

Le film suit Richard Lapaitis, journaliste lituanien, dans son nouveau périple en Azerbaïdjan 20 ans après avoir couvert le conflit du Haut-Karabakh et le massacre de Khojali en tant que correspondant de guerre ; une histoire qui, selon ses propos, le hante toujours.

Dans le documentaire, on observe ses retrouvailles avec des survivants de la tragédie qui racontent le récit déchirant de leur fuite lors des bombardements arméniens et de la perte de nombreux êtres chers le long d'un couloir sans fin (qui a donné son titre « Endless Corridor » au film) pour se mettre à l'abri.

Le documentaire présente également le point de vue des auteurs du massacre, les commandants arméniens, leurs stratégies de guerre et leur raisonnement. Malgré l'adoption de nombreuses résolutions par les Nations Unies et d'autres organisations internationales appelant au retrait inconditionnel, l'Arménie continue, à ce jour, d'occuper le Haut-Karabakh et les provinces azerbaïdjanaises environnantes.

Le déjeuner organisé a vu le lancement en Suède du livre « Khojali Witness of a War Crime: Armenia in the Dock » (Khojali témoin d'un crime de guerre : l'Arménie sur le banc des accusés). Ian Peart, co-auteur du livre, a précisé que le livre avait deux objectifs : mettre en avant l'humanité des victimes et fournir des faits objectifs d'un point de vue international. « Après avoir lu ce livre, j'espère que les lecteurs se demanderont ce qu'ils peuvent faire pour aider ces gens. De tels crimes ne doivent plus jamais être perpétrés. »

Des sociétés de distribution internationales assurent actuellement la diffusion et la distribution du film.

LA

SOURCE TEAS