1,1 Mrd d'euros de bénéfice et une nouvelle structure pour le groupe Bertelsmann

22 Mars, 2016, 09:30 GMT de Bertelsmann SE & Co. KGaA

BERLIN, March 22, 2016 /PRNewswire/ --

- Avec 17,1 Mrd d'euros, le chiffre d'affaires atteint son plus haut niveau depuis 2007 

- L'EBITDA opérationnel atteint les 2,49 Mrd d'euros avec une augmentation de 111 Mio d'euros  

- Le résultat du groupe avant les ventes de participations atteint un niveau record 

- Les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie améliorent durablement le profil de croissance 

- La future structure du groupe comptera huit départements, BMG, Bertelsmann Education Group et Bertelsmann Investments seront déclarés séparément 

La transformation stratégique de Bertelsmann porte ses fruits : Lors du dernier exercice, l'entreprise internationale de médias de services et d'éducation a augmenté son chiffre d'affaires, son EBITDA opérationnel et le résultat du groupe à des niveaux inégalés depuis des années. Le profil de croissance aussi s'est amélioré.

L'augmentation des activités à forte croissante se reflète dans la nouvelle structure du groupe, qui passe de cinq à huit départements d'entreprise : RTL Group, Penguin Random House, Gruner + Jahr et BMG composent les activités médias du groupe. Les services sont assurés par Arvato et Bertelsmann Printing Group. Le Bertelsmann Education Group englobe les activités du troisième segment qui est l'éducation. La nouvelle division, Bertelsmann Investments regroupera les plus de 100 start-up des plateformes Bertelsmann Asia Investments (BAI), Bertelsmann Brazil Investments (BBI), Bertelsmann India Investments (BII) et Bertelsmann Digital Media Investments (BDMI) dont le groupe détient des parts. Bertelsmann présentera cette structure dans le milieu de l'année 2016.

L'année dernière, le chiffre d'affaires des activités poursuivies de Bertelsmann a augmenté de 2,8 pour cent pour atteindre 17,1 Mrd d'euros (contre 16,7 Mrd d'euros l'année précédente), le plus haut niveau depuis 2007. Outre les effets de change positifs, les transactions stratégiques des années passées ont joué un rôle important : le développement des activités numériques au sein de RTL Group et de Gruner + Jahr ont eu des effets tout autant positifs que l'expansion des plateformes de croissance des services financiers, de BMG et des activités éducationnelles. Les activités télévisuelles en Allemagne et aux Pays-Bas se sont également bien développées. Dans le même temps, l'abandon des activités structurellement en déclin s'est poursuivi.  

Au cours du dernier exercice, l'EBITDA opérationnel de Bertelsmann s'est accru de 4,7 pour cent ou de 111 Mio d'euros pour atteindre les 2,49 Mrd d'euros, son plus haut niveau depuis 2006 (contre 2,37 Mrd d'euros l'année précédente). Les résultats reflètent des effets de change positifs, un résultat record du groupe de médias RTL Deutschland et un grand nombre de best-sellers pour Penguin Random House. Les activités de services d'Arvato, de BMG et de la plateforme éducationnelle en ligne Relias Learning également ont joué un rôle dans l'augmentation du résultat. La marge EBITDA a une fois de plus dépassé le niveau de l'année précédente avec 14,5 pour cent de progression (contre 14,2 pour cent l'année précédente).

Le résultat du groupe Bertelsmann s'est nettement amélioré : il a augmenté de plus de 90 pour cent pour atteindre 1,1 Mrd d'euros (contre 572 Mio d'euros l'année précédente), le plus haut niveau depuis 2006. Si l'on ne prend pas en compte les résultats exceptionnels des ventes de participations, le résultat du groupe a ainsi atteint un niveau record. Ce développement favorable s'explique par les résultats d'exploitation élevés et par la diminution des facteurs exceptionnels négatifs par rapport à l'année précédente.

Thomas Rabe, président du directoire de Bertelsmann, explique : « 2015 a été une très bonne année pour Bertelsmann. Notre chiffre d'affaires dépasse de nouveau les 17 milliards d'euros, chose qui ne s'était pas produite depuis huit ans. Et avec l'EBITDA opérationnel, nous avons atteint les meilleurs chiffres de l'histoire de Bertelsmann. Si l'on fait abstraction des résultats issus des ventes de participations, les résultats 2015 du groupe atteignent des chiffres record. Depuis 2012, nous nous attelons à la transformation de Bertelsmann - notamment par le biais d'investissements dans les activités numériques et de croissance, qui s'élèvent à plus de trois milliards d'euros au total. »

Thomas Rabe souligne qu'en 2015, Bertelsmann a fortement progressé dans l'ensemble des quatre grandes lignes stratégiques - à savoir le renforcement des activités principales, la transformation numérique, le développement des plateformes de croissance et l'expansion dans les régions de croissance.

Les activités principales ont été renforcées, notamment par la poursuite du développement des chaînes de RTL Group. Le groupe a en outre remporté un franc succès à l'international, entre autres avec la série fiction d'UFA « Deutschland 83 ». L'intégration au sein de Penguin Random House est désormais en grande partie achevée. Les maisons édition du groupe ont remporté des succès créatifs sur tous les continents : parmi les meilleures livres, on compte « La fille du train », le premier roman de Paula Hawkings, et « Grey », le dernier ouvrage de E.L. James. Les nouveaux magazines tels que « Stern Crime », « National Geographic Traveler » et « Barbara » lancés par Gruner + Jahr en Allemagne ont été très bien accueillis. L'été dernier, la filiale Arvato a été dotée d'une nouvelle structure directionnelle et s'est orientée vers les activités de service que sont le Customer Relationship Management, le Supply Chain Management, les services financiers, les IT Solutions et le Digital Marketing. Depuis janvier de cette année, les activités d'impression de Bertelsmann sont regroupées dans le nouveau groupe Bertelsmann Printing Group, le plus grand groupe d'impression d'Europe. Dans le même temps, Bertelsmann a vendu deux imprimeries en Espagne et fermé l'activité de club en Allemagne. Le groupe a poursuivi son programme global d'amélioration des résultats de ses activités principales.

Dans ce domaine, Bertelsmann a fait de grand progrès, pour développer sa présence et sa portée dans le domaine du numérique. L'offre en vidéo à la demande, les productions et chaînes Internet ainsi que les réseaux multi-chaînes de RTL Group ont rassemblé en 2015 un total de 105 milliards de vues - une croissance de 188 pour cent par rapport à l'année précédente. RTL Group prend ainsi la quatrième place des grands fournisseurs de vidéos en ligne à l'international. Penguin Random House a étoffé son offre de livres numériques de plus de 110 000 titres. Gruner + Jahr a enrichi son portefeuille avec des magazines en ligne, des offres mobiles et des applications à forte pénétration, ainsi que de la commercialisation publicitaire numérique. Arvato, en tant que prestataire de services pour des entreprises des secteurs de l'informatique et de l'e-commerce, a poursuivi sa croissance. Les différentes entreprises et rédactions de Bertelsmann ont atteint avec leurs réseaux sociaux un total de 1,2 Mrd d'abonnés (« followers ») sur Twitter, Facebook, Google+ et YouTube.

Une autre réussite réside dans le développement des plateformes de croissance de Bertelsmann, notamment dans le domaine de l'éducation : Avec son entrée sur la plateforme d'apprentissage HotChalk et avec l'augmentation de ses parts dans le capital d'Udacity, une société de services éducationnels en ligne, Bertelsmann est désormais présent dans tous les segments cibles du secteur de l'éducation. Relias Learning, le service éducationnel en ligne racheté en 2014, s'est étendu tant d'un point de vue organisationnel que sur le plan des acquisitions. Depuis septembre dernier, les activités du secteur de l'éducation sont rassemblées au sein de Bertelsmann Education Group. La filiale de RTL Group, Fremantle Media, a racheté plusieurs sociétés de production, dont la société italienne Wildside. Arvato a renforcé ses activités de services financiers avec sa prise de participation dans Intervalor, une société de services financiers brésilienne. BMG s'agrandit grâce au rachat de labels et de catalogues ainsi qu'avec la signature de nouveaux artistes ; l'entreprise poursuivit le développement de ses activités de « musique enregistrée » notamment. L'année dernière, avec le nouvel album de Janet Jackson « Unbreakable », publié en partenariat avec le label de la chanteuse, Label Rhythm Nation, la filiale de Bertelsmann s'est placée pour la première fois en tête du top 200 américain de Billboard.

Bertelsmann a, l'année dernière aussi, développé ses activités commerciales dans des régions de croissance. En Chine, le fond Bertelsmann Asia Investments (BAI) a au total investi dans 18 nouvelles start-up. BMG a également développé sa présence sur le marché musical chinois. Au Brésil, les débuts dans le secteur de l'éducation se sont avérés fructueux : Bertelsmann Brazil Investments (BBI) a pris des parts dans le fournisseur de cours pour entreprises Affero Lab, et a constitué avec la société d'investissement Bozano Investimentos, un fonds qui investit dans des sociétés d'éducation. En Inde, le réseau multi-chaînes BroadbandTV a racheté la majorité des parts de « YoBoHo », un producteur et fournisseur indien de contenus vidéos qui s'adressent principalement aux enfants. Par ailleurs, Bertelsmann India Investments (BII) a pris des parts dans la société d'e-commerce Kartrocket et a de nouveau investi dans un marché en ligne de meubles, ainsi que dans le service de musique en streaming Saavn.

Grâce à l'efficacité de sa stratégie, Bertelsmann a l'année dernière développé la contribution au chiffre d'affaires des activités à forte croissance, qui atteint désormais 28 pour cent (contre 20 pour cent en 2011). En revanche, la part du chiffre d'affaires des activités structurellement en déclin est passée de 16 pour cent à cinq pour cent ces quatre dernières années. À moyen terme, la contribution au chiffre d'affaires des activités à forte croissance devrait atteindre 40 pour cent.

En 2015, la poursuite du développement des activités a donné lieu à de grands volumes d'investissement. En incluant les dettes financières, Bertelsmann a investi 1,3 Mrd d'euros l'année dernière (contre 1,6 Mrd d'euros l'année précédente), surtout dans le rachat des parts de HotChalk et d'Udacity et des activités de production télévisuelle. À cela se sont ajoutés les rachats des sociétés et catalogues de musique et des rachats de droits d'auteurs de films.

En raison de la hausse considérable du résultat du groupe, le capital propre de Bertelsmann aussi a nettement augmenté et atteint désormais 9,4 Mrd d'euros (contre 8,4 Mrd d'euros l'année précédente). La part du capital propre a atteint 41,2 pour cent (contre 38,9 pour cent l'année précédente).

Les dettes financières nettes sont passées à 2,8 Mrd. d'euros (contre 1,7 Mrd d'euros l'année précédente), en raison surtout d'un accroissement à hauteur de 650 Mio d'euros des actifs du régime gérés à titre fiduciaire par Bertelsmann Pension Trust e.V. Les dettes économiques au sens large en revanche ont diminué, pour atteindre au 31 décembre 2015 5,6 Mrd d'euros contre 6,0 Mrd d'euros l'année précédente. Le free cash flow opérationnel corrigé s'élevait à 1,56 Mrd d'euros (contre 1,71 Mrd d'euros l'année précédente).

Les employés recevront une participation financière pour les résultats atteints : Pour l'exercice écoulé, ils recevront une participation au bénéfice et aux résultats pour un total de 95 Mio d'euros (contre 85 Mio d'euros l'année précédente).

Selon toutes prévisions, le 10 mai 2016, 15 pour cent seront de nouveau versés au montant de base du bon de jouissance 2001 (ISIN DE0005229942) de Bertelsmann, conformément aux conditions du bon de jouissance. Le versement du bon de jouissance 1992 (ISIN DE0005229900) s'élèvera à 7,99 pour cent (contre 5,93 pour cent l'année précédente).

Thomas Rabe : « Cette année aussi, Bertelsmann va poursuivre son expansion, afin de croître encore et de renforcer sa présence dans le numérique et à l'international. Avec sa nouvelle structure, Bertelsmann est parfaitement armé - nous allons maintenir notre rythme soutenu et poursuivre nos investissements dans les activités de médias, de services et d'éducation. En 2016, nous attendons une augmentation du chiffre d'affaires et une rentabilité opérationnelle encore élevée. Nous nous efforcerons cette année aussi de dépasser la barre des milliards avec les résultats du groupe. À moyen terme, nous souhaitons en outre atteindre 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Autres chiffres clés :  

Facteurs exceptionnels 

Au cours de l'exercice 2015, les facteurs exceptionnels ont baissé pour atteindre -191 Mio d'euros par rapport à -619 Mio d'euros l'année précédente ; charges qui avaient résulté entre autres d'une correction des valeurs des activités télévisuelles du RTL Group en Hongrie et des frais de restructuration, des corrections des valeurs et moins-values suite au recul des activités d'impression et des activités du Club et du marketing direct. Certaines participations dans le secteur de l'éducation ont été réévaluées en raison de transactions, avec effet sur le résultat.

Cash flow 

Au cours de la période de référence, les activités d'exploitation ont généré un cash flow de 1,60 Mrd d'euros (contre 1,52 Mrd d'euros l'année précédente). Le free cash flow opérationnel durable, hors éléments non récurrents, a atteint 1,56 Mrd d'euros (contre 1,71 Mrd d'euros l'année précédente), le taux de conversion corrigé a atteint 83 pour cent (contre 97 pour cent année précédente).

Solde du bilan 

Le solde du bilan au 31 décembre 2015 est passé à 22,9 Mrd. d'euros (contre 21,6 Mrd d'euros l'année précédente). Les liquidités ont atteint avec 1,3 Mrd d'euros (contre 1,3 Mrd d'euros l'année précédente), soit le niveau de 2014. Le capital propre est passé à9,4 Mrd d'euros (contre 8,4 Mrd d'euros l'année précédente), entraînant une hausse de la part du capital propre, qui a atteint 41,2 pour cent (contre 38,9 pour cent l'année précédente).

Investissements 

L'ensemble des investissements, y compris les dettes financières reprises, se sont élevées à
1,3 Mrd d'euros (contre 1,6 Mrd d'euros l'année précédente). Au cours de l'exercice écoulé, des prises de participations ont été effectuées notamment dans les sociétés de formation en ligne HotChalk et Udacity. Le gros des autres investissements a résulté des immobilisations corporelles chez Arvato, du rachat des droits d'auteurs de films chez RTL Group et du rachat de catalogues de musique chez BMG.

Employés 

À la fin de l'exercice, le groupe employait 117 249 personnes. En 2015, 1 217 personnes ont achevé leur formation professionnelle au sein de l'entreprise Bertelsmann en Allemagne.


Les chiffres en bref (en Mio d'euros) 


   
                                                          2015     2014
    Chiffre d'affaires du groupe                        17 141   16 675
    EBITDA opérationnel par secteur
                                                         2 561    2 444

    Corporate Center/consolidation                         -76      -70

    EBITDA opérationnel des activités poursuivies        2 485    2 374
    Facteurs exceptionnels                                -191     -619
    Résultat financier    -230     -295
    Résultat avant impôts issu des activités poursuivies 1 451      854
    Impôts résultant des revenus et produits              -346     -286
    Résultat après impôts issus des activités
    poursuivies                                          1 105      568
    Résultat après impôts issus des activités non
    poursuivies                                              3        4
    Résultat du groupe                                   1 108      572
   
    Investissements (y compris dettes reprises)          1 281    1 601

   
                                                 Version    Version
                                              31/12/2015 31/12/2014
    Dettes économiques                             5 609      6 039


Les chiffres de comparaison de la période précédente ont été ajustés.


   
    Secteur                     Chiffre d'affaires     EBITDA opérationnel
    (en Mio d'euros)              2015        2014        2015        2014
    RTL Group                    6 029       5 808       1 355       1 334
    Penguin Random House         3 717       3 324         557         452
    Gruner + Jahr                1 538       1 747         128         166
    Arvato                       4 847       4 662         394         384
    Be Printers                    742         996          47          64
    Corporate Investments          624         510          80          44
    Total des secteurs          17 497      17 047       2 561       2 444
    Corporate
    Center/consolidation          -356        -372         -76         -70
    Total du groupe             17 141      16 675       2 485       2 374

À propos de Bertelsmann 

Bertelsmann est une entreprise de médias, de services et d'éducation, présente dans 50 pays du monde. Le groupe englobe le groupe de télévision RTL Group, le groupe d'édition Penguin Random House, l'éditeur de magazines Gruner + Jahr, le label de musique BMG, le prestataire de services Arvato, le Bertelsmann Printing Group, le Bertelsmann Education Group ainsi que le réseau de fonds international Bertelsmann Investments. Avec ses 117 000 employés, l'entreprise a totalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 17,1 milliards d'euros. Bertelsmann est synonyme de créativité et d'esprit d'entreprise. Cette association permet d'offrir des produits médias haut de gamme et des solutions de services innovantes, appréciés par les clients du monde entier.

Pour toutes questions : 

Bertelsmann SE & Co. KGaA
Andreas Grafemeyer
Directeur de l'information économique et des médias
Tél : +49(0)52-41-80-24-66
andreas.grafemeyer@bertelsmann.de


LA

SOURCE Bertelsmann SE & Co. KGaA