83% des spécialistes réunis à Barcelone défendent la congélation d'ovules pour des raisons sociales

07 Mars, 2015, 09:00 GMT de Clínica Eugin

BARCELONE, Espagne, March 7, 2015 /PRNewswire/ --


IIe Symposium International sur le Social Egg freezing

- Le Dr Bernard Hédon, président du Collège National de Gynécologues et Obstétriciens Français, soutient la promotion de cette technique

- Plus de 300 médecins de 13 pays ont participé au deuxième congrès international qui a eu lieu dans la capitale catalane

Les intervenants et les directrices du IIe Symposium International sur le social egg freezing

Le deuxième Symposium International sur la congélation d'ovules pour des raisons sociales s'est tenu à Barcelone le 6 mars dernier. Cette rencontre a réuni 320 professionnels du secteur sanitaire provenant de 13 pays différents. Ce congrès, organisé par la Clínica Eugin, a permis d'aborder les derniers progrès en date dans le domaine de la vitrification d'ovocytes et divers aspects éthiques entraînés par cette technique ont été débattus.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20150307/732886 )

Les résultats de l'enquête menée auprès des participants indiquent que 83% des experts réunis soutiennent la congélation d'ovules pour des raisons sociales. 15% la soutiennent « avec des limitations » et 2% seulement y sont opposés. En ce qui concerne la congélation de sperme pour des raisons sociales, 80% se sont déclarés pour.

Lors de la présentation des résultats devant les moyens de communication, la directrice d'Eugin, Valérie Vernaeve, et les doctoresses de la Clínica Rita Vassena et Amelia Rodríguez ont coïncidé en signalant le besoin de faire prendre conscience des limites de la fertilité de la femme, qui commence à chuter de façon importante à partir de l'âge de 35 ans. « Il est très important que les femmes qui décident d'avoir recours à la congélation le fassent lorsque leur fertilité est intacte, car pour l'instant encore, la plupart dépasse l'âge recommandé », a expliqué la De Vernaeve.

 « Élargissement de la période de fertilité féminine » 

Parmi les intervenants qui ont participé au symposium, il faut distinguer les interventions du D. Bernard Hédon, président du Collège National de Gynécologues et Obstétriciens Français ; du professeur Guido Pennings, directeur de l'Institut de Bioéthique de Gand (Belgique) ; et de la De Elizabeth Fino, membre de l'équipe de recherche spécialisée en vitrification ovocytaire du New York Fertility Center.

Le Dr Hédon est totalement d'accord pour développer la vitrification d'ovocytes pour des raisons sociales, étant donné qu'en France, la congélation n'est autorisée que pour des raisons médicales. À son avis, « cet élargissement de la période de fertilité féminine, qui est très limitée, est bon pour la santé de la femme, tant physiquement que mentalement ». Selon le Dr Hédon, « la congélation permettra de réduire la quantité de tentatives de fécondation in vitro ou d'insémination qui se font à des âges avancés et qui, malheureusement, n'aboutissent pas ».

Le Dr Pennings a défendu la congélation d'ovules pour des raisons sociales car il n'y a aucune preuve que les enfants nés de mères d'âge plus avancé présentent des différences par rapport aux autres enfants. Pour sa part, la Dre Fino a indiqué que le social egg freezing est une tendance importante aux États-Unis et que de plus en plus d'entreprises du pays envisagent de suivre les pas d'Apple et de Facebook et de financer les traitements à leurs employées.

L'âge baisse d'un an, pour atteindre 38 ans 

L'une des conclusions du congrès est que les femmes qui décident de congeler leurs ovules pour des raisons sociales sont de plus en plus jeunes. Conformément aux chiffres présentés par Eugin, fruit des traitements réalisés dans le centre entre 2011 et 2014, l'âge des femmes qui congèlent leurs ovules a baissé l'année dernière et est passé de 39 à 38 ans.

Le traitement augmente de 60% 

La clinique, qui réalise un traitement sur trois de procréation assistée dispensé à Barcelone a connu une augmentation importante du nombre de traitements de vitrification ovocytaire en 2014, année où ils ont augmentés de 60% par rapport à 2013.

Les femmes qui ont congelé leurs ovules possèdent un haut niveau de formation - 96% ont fait des études universitaires - et la grande majorité, 9 sur 10, n'ont pas de partenaire.

Plus de la moitié des patientes sont françaises 

En ce qui concerne leur profession, 20% travaillent dans le secteur de la santé, la plupart sont médecins, et 14% se consacrent au marketing ou à la communication. Plus de la moitié des patientes d'Eugin, concrètement 58%, viennent de France alors que 17% sont espagnoles et 8% italiennes.

CHIFFRES IMPORTANT  

  • 324 femmes ont congelé leurs ovules à la Clínica Eugin entre 2011 et 2014
  • Augmentation de 60% du volume de traitements en 2014
  • Âge moyen des patientes : 38 ans
  • 92% des femmes qui réalisent le traitement sont célibataires
  • 96% des femmes qui réalisent le traitement ont fait des études universitaires
  • Pays d'origine des patientes : France (58%), Espagne (17%), Italie (8%), autres (16%).
  • 22% des femmes qui réalisent le traitement sont des professionnelles du secteur de la santé, et 14% ont un emploi dans le domaine de la communication et du marketing

À propos de la Clínica Eugin : 

Sobre la Clínica Eugin: 

Depuis sa création en 1999, la Clínica Eugin, située à Barcelone, est devenue le premier centre de procréation assistée de Catalogne quant au nombre de traitements et l'un des premiers d'Europe. La clinique offre l'avantage exclusif de réaliser un diagnostic en ligne qui contribue à éliminer les listes d'attente et qui rend plus facile tout le processus. De plus, c'est le premier centre européen de procréation assistée à avoir reçu le Certificat de Qualité Totale de l'organisme de certification allemand TÜV.

LA

SOURCE Clínica Eugin