À l'heure de l'évolution du hub gazier européen traditionnel, La Haye se présente comme une ville hôte innovante pour un évènement énergétique majeur

19 Novembre, 2015, 14:00 GMT de dmg:: global energy events

LONDRES, November 19, 2015 /PRNewswire/ --

À l'approche de 2016, les hubs de gaz naturel traditionnels et leurs concurrents en nombre croissant s'intéressent actuellement à la stratégie vitale de la diversification des sources d'approvisionnement. À mesure que les sources traditionnelles d'approvisionnement en gaz se tarissent, de nouvelles se disputent le marché, depuis le GNL en Amérique du Nord jusqu'au gaz algérien et azerbaïdjanais dont la production est en hausse en passant par l'Iran et l'Égypte, riches en perspectives d'avenir. Les grandes sociétés du secteur de l'énergie rivalisent pour augmenter leur part de marché en Europe dans un contexte de faiblesse des prix du gaz naturel et d'appels à la suppression de l'indexation des prix du GNL sur le pétrole.

Piliers de l'un des hubs européens traditionnels, le hub gazier du Nord-Ouest, les Pays-Bas disposent des plus grandes réserves gazières d'Europe, d'infrastructures de pointe et d'un environnement commercial novateur tout en entretenant de longue date des liens étroits avec le secteur du gaz et du pétrole offshore. Compte tenu de l'interconnexion croissante des pays de la région énergétique européenne, il est bien normal que la Conférence européenne d'automne sur le gaz (European Autumn Gas Conference, EAGC), qui a soufflé cette semaine sa 30e bougie à Genève, soit enthousiaste à l'idée de sélectionner une ville hôte qui incarne l'ensemble de ces éléments dynamiques. L'annonce, cette semaine, du choix de La Haye, qui aura pour mission d'aider l'EAGC à entamer sa quatrième décennie d'existence, montre bien que la conférence attire un public tourné vers l'avenir.

La liquidité des marchés, les fournisseurs émergents et les nouveaux projets d'infrastructure seront l'an prochain des problématiques clés dans un paysage gazier européen tenu d'adopter une perspective plus globale. Proche de La Haye, le port de renommée internationale de Rotterdam, fort d'un nouveau terminal GNL baptisé Gate (pour « Gas Access to Europe »), d'un débit initial de 12 bcmpa (milliards de mètres cubes par an) et capable de recevoir des cargaisons de GNL du monde entier pour approvisionner ensuite le réseau européen, offre un condensé de toutes ces tendances. Des projets midstream en cours dans toute l'Europe impliquant de gros investissements étrangers dans le stockage de gaz devraient voir le jour l'an prochain, de même que des partenariats transfrontaliers avec des organisations du secteur tertiaire. Le gaz européen est, de fait, en pleine évolution, une évolution que l'édition 2016 de l'EAGC est bien placée pour étudier.

« Les changements qui se dessinent dans le domaine de l'énergie exigent plus que jamais un débat approfondi et de nouveaux éclairages qui viendront efficacement nourrir les stratégies et mesures adoptées par l'industrie gazière », souligne Han Fennema, président-directeur général de Gasunie, qui a la fierté de sponsoriser l'EAGC 2016 à La Haye, entré dans sa 31e édition. Et M. Fennema d'ajouter : « L'EAGC que nous accueillons aux Pays-Bas est une plateforme réputée d'échange de faits, d'opinions et de points de vue ».

Pour plus d'informations sur l'EAGC 2016, veuillez contacter Damian Howard à l'adresse damianhoward@dmgevents.com ou au numéro +44-(0)203-772-6038.

LA

SOURCE dmg:: global energy events