ACCOR : Point à date sur les synergies Accor/Club Méditerranée

14 Décembre , 2004, 07:36 GMT de Accor

PARIS, December 14 /PRNewswire/ -- Après avoir obtenu, le 19 octobre dernier, l'autorisation de la Commission Européenne sur la prise de participation par Accor de 28,9% de Club Méditerranée, les deux groupes ont identifié les synergies à développer et défini les axes prioritaires à mettre en place.

Telles qu'estimées à ce jour, ces synergies vont progressivement contribuer aux résultats des deux groupes. En 2005, le gain net pour les deux partenaires serait de 17 millions d'euros. En 2006, il serait de 33 millions d'euros.

Il atteindrait 46 millions d'euros en 2007, dont 30 millions d'euros pour le Club Méditerranée et 16 millions d'euros pour Accor.

Montants cumulés des synergies estimés à ce jour (en millions d'euros) :

    
    Année         Accor         Club Méditerranée Total
    2005          6             11                17
    2006          12            21                33
    2007          16            30                46

L'étude des synergies profitables à Accor et au Club Méditerranée a mobilisé trente groupes de travail qui ont identifié une centaine d'actions réparties dans quatre grands domaines :

- L'accroissement du chiffre d'affaires

- L'optimisation des achats

- L'échange de savoir-faire et d'expertises

- Les ressources humaines.

L'accroissement du chiffre d'affaires

La contribution aux résultats attendue de l'accroissement du chiffre d'affaires est estimée, à ce jour, à 19 millions d'euros pour les deux groupes en 2007, soit 5 millions d'euros pour Accor et 14 millions d'euros pour le Club Méditerranée.

Les synergies résulteront essentiellement de la vente croisée des offres de services aux clientèles respectives avec notamment :

- une offre plus visible et plus accessible sur les sites internet des deux groupes et à travers leurs programmes de fidélisation qui deviendront ainsi encore plus attractifs.

- l'appui, pour le Club Méditerranée, du réseau Accor, sur des marchés où il occupe de fortes positions comme l'Allemagne, le Brésil, la Chine ou l'Australie, et d'un circuit de distribution, en Europe, de 6 000 agences de voyages loisirs associées.

- la distribution des hôtels Accor par Jet tours.

- des offres élargies pour les clientèle d'affaires et de loisirs des deux groupes.

L'optimisation des achats

Le gain net attendu de l'optimisation des achats est estimé, à ce jour, à 15 millions d'euros pour les deux groupes en 2007, soit 7 millions d'euros pour Accor et 8 millions d'euros pour le Club Méditerranée.

Quatre grandes familles d'achats ont été identifiées pour dégager des synergies : l'aérien, les consommables (alimentation, boisson), les prestations (l'énergie, l'informatique, la blanchisserie ou le nettoyage), la communication et le marketing.

L'échange des savoir-faire et des expertises

La contribution aux résultats attendue des échanges de savoir-faire et d'expertises est estimée, à ce jour, à 12 millions d'euros pour les deux groupes en 2007, soit 4 millions d'euros pour Accor et 8 millions d'euros pour le Club Méditerranée.

Les synergies porteront sur l'amélioration de la qualité de service, par exemple :

- le partage des bonnes pratiques pour l'amélioration des centres d'appel,

- de nouvelles offres sur internet par Jet tours avec la technologie développée par Go Voyages,

- la création d'une fonction de << Hotel Service Manager >> dans les 10 plus grands villages Club Med avec l'appui de Accor,

- l'enrichissement du produit fitness des hôtels Accor par Club Med Gym.

Les ressources humaines

Dans ce domaine, les synergies sont qualitatives et permettront d'offrir de nouvelles perspectives aux collaborateurs des deux groupes en renforçant la mobilité et l'attractivité des métiers de l'hôtellerie et du tourisme. En particulier, recrutement, mobilité, formation, gestion des expatriés feront l'objet d'un partage des meilleures pratiques.

L'étude réalisée par les équipes de Accor et du Club Méditerranée s'est effectuée dans un climat très constructif et enthousiaste avec une forte implication des dirigeants et des managers clés des deux groupes.

La prise de participation de 28,9% du Club Méditerranée s'inscrit, comme a tenu à le rappeler Jean-Marc Espalioux, Président du Directoire de Accor, << dans la stratégie constante et de long terme du Groupe visant à répondre à l'ensemble de la demande de la clientèle du monde du voyage, de l'économique au luxe, pour des raisons professionnelles ou de détente et de loisir >>.

En s'appuyant sur un partenaire industriel, le Club Méditerranée va, selon Henri Giscard d'Estaing, Président du Directoire, << accélérer son objectif d'évolution vers le haut de gamme convivial et multiculturel et conforter son redressement >>.

Accor, présent dans 140 pays avec 158 000 personnes, est leader européen et groupe mondial dans l'univers du voyage, du tourisme et des services aux entreprises avec ses deux grands métiers internationaux :

- l'hôtellerie : près de 4 000 hôtels (462 000 chambres) dans 90 pays, les casinos, les agences de voyages et la restauration ;

- les services aux entreprises et aux collectivités publiques : 14 millions de personnes, dans 34 pays, utilisent une gamme étendue de prestations (tickets et cartes restaurant et alimentation, services et assistance à la personne, motivation, fidélisation, événements) dont Accor assure la conception et la gestion.

En 2004, le Club Méditerranée a réalisé un chiffre d'affaires de 1 600 millions d'euros et a accueilli 1,7 million de clients.

Implanté sous la marque Club Med dans 40 pays sur les 5 continents, leader mondial et inventeur des vacances tout compris depuis 1950, le Club Méditerranée compte, sur des sites parmi les plus beaux du monde, 90 villages, à la mer ou la montagne, et un bateau de croisière.

A travers sa marque Jet tours, le groupe propose une grande variété de circuits et de séjours aux quatre coins du monde et tout le savoir-faire d'un des leaders du tour operating en France.

Club Med Gym, filiale du Club Méditerranée depuis 2001, compte environ 80 000 adhérents.

LA

SOURCE Accor