Addax Petroleum annonce les résultats de son exercice 2008 : production réussie et croissance des réserves

05 Février , 2009, 15:40 GMT de Addax Petroleum Corporation

CALGARY, Canada, February 5 /PRNewswire/ --

- 20 % d'augmentation des réserves pétrolières prouvées et probables pour un total de 536,7 millions de barils ; 23 % d'augmentation des ressources pétrolières prospectives sans risque pour un total de 2 772 millions de barils

- 17 % d'augmentation des ressources de gaz contingentes pour un total de 2 820 milliards de pieds cubes et un ratio de remplacement des réserves de 281 %

- Passage de la durée de production des réserves à 10,8 ans

Addax Petroleum Corporation (<< Addax Petroleum >> ou la << Société >>)

(TSX : AXC et LSE : AXC), a annoncé aujourd'hui l'acceptation par son conseil d'administration d'un rapport sur les réserves préparé par Netherland, Sewell & Associates Inc., société indépendante d'ingénieurs spécialisée dans les gisements de pétrole et de gaz naturel (<< NSAI >>), qui évalue toutes les réserves pétrolières de la Société, ainsi que certaines de ses ressources (le << Rapport NSAI >>). En date du 31 décembre 2008, NSAI estime les réserves brutes prouvées et probables de la Société liées à une participation directe à 536,7 millions de barils, ce qui représente une augmentation de 20 % par rapport aux quantités évaluées par NSAI le 31 décembre 2007 et à un ratio de remplacement des réserves de 281 %. Par ailleurs, la Société a produit une moyenne de 136,5 mille barils par jour de pétrole au cours de l'année 2008, ce qui représente une augmentation de 8 % par rapport à 2007 et correspond aux objectifs qu'elle s'était fixés. La production moyenne de pétrole pour le quatrième trimestre 2008 a atteint une moyenne de 142,5 mille barils par jour.

Cette annonce coïncide avec le dépôt d'un rapport de changement important effectué par la Société, lequel peut être consulté sur son site Internet à l'adresse http://www.addaxpetroleum.com ainsi que sur le site http://www.sedar.com. Les estimations des réserves dans le présent communiqué reposent sur des prévisions concernant les prix et les coûts, et il s'agit d'estimations des réserves brutes et probables liées à une participation directe. Sauf indication contraire, les références en << $ >> et en << dollars >> se rapportent à la devise des Etats-Unis d'Amérique.

Commentaires du PDG

Jean Claude Gandur, directeur et PDG d'Addax Petroleum, a émis aujourd'hui les commentaires suivants : << Je suis ravi de vous annoncer que nous avons obtenu d'excellents résultats d'exploitation pour la dixième année consécutive. Notre performance de 2008 suit de près la réussite antérieure d'Addax Petroleum, à savoir la croissance simultanée de notre production et de nos réserves. Au cours de l'année 2008, nous avons réalisé nos objectifs en termes de niveaux de production et avons dépassé nos attentes concernant la croissance de nos réserves, en produisant près de trois fois la quantité réalisée au cours de l'année, principalement grâce à de nouvelles découvertes et aux extensions de découvertes antérieures. Nous avons également augmenté notre inventaire de ressources pétrolières prospectives de manière significative malgré le forage de treize puits d'appréciation et d'exploration au cours de l'année. De plus, nous avons continué à investir de façon judicieuse afin d'élargir les terrains existants tout en développant notre base de réserves et de ressources dans le cadre d'un programme d'exploration dynamique. Nous sommes fiers de la réussite que nous sommes parvenus à apporter aux actionnaires et aux parties prenantes d'Addax Petroleum en 2008 et nous sommes impatients de poursuivre cet élan pour cette année et à l'avenir >>.

Le rapport NSAI

Le rapport NSAI a été rédigé pour le compte de la Société à la demande du comité technique et des réserves du conseil d'administration d'Addax Petroleum. Les hypothèses et la méthodologie utilisées sont celles proposées dans le Canadian Oil and Gas Evaluation Handbook, conformément à la Norme canadienne 51-101. Outre les réserves pétrolières dans les zones sous licence de la Société, le rapport NSAI comprend les ressources pétrolières prospectives pour ses zones sous licence en Afrique de l'Ouest et dans la région du Kurdistan irakien, ainsi que ses ressources de gaz contingentes pour ses zones sous licence au Nigéria.

Sélection des faits importants sur les réserves pétrolières

Voici les faits majeurs concernant les réserves brutes de pétroles tels qu'indiqués dans le rapport NSAI et des résultats de production de la Société pour 2008, en comparaison avec les résultats obtenus en 2007 :

- Le total des réserves a augmenté de 20 % pour se situer à 536,7 millions de barils au 31 décembre 2008, par rapport à 446,7 millions de barils au 31 décembre 2007. La Société n'a pas effectué d'acquisition ni d'aliénation en 2008, et l'augmentation des réserves de 2008 découle principalement de ses activités d'exploitation (extensions et découvertes) et de facteurs économiques favorables.

- Au Nigéria, les réserves ont augmenté de 23 % pour atteindre 324 millions de barils au 31 décembre 2008, par rapport à 262,7 millions de barils au 31 décembre 2007. L'augmentation la plus significative des réserves au Nigéria découle de ses activités d'appréciation supplémentaires sur le terrain Kita Marine à OML123, qui a entraîné l'augmentation des réserves sur ce terrain de 34 millions de barils et la découverte récente de Njaba, dont les réserves ont été évaluées à 42 millions de barils avant le forage du puits d'appréciation supplémentaire actuellement en cours. La production pétrolière de 2008 au Nigéria a atteint une moyenne de 108 mille barils par jour, ce qui représente une augmentation de 3 % par rapport à 2007.

- Au Gabon, les réserves ont baissé de 6 % pour atteindre 103,3 millions de barils au 31 décembre 2008, par rapport à 109,4 millions de barils au 31 décembre 2007, principalement à partir de la production pétrolière, qui avait atteint 10,4 millions de barils au cours de l'année. La production pétrolière de 2008 au Gabon a atteint une moyenne de 28,5 barils par jour, ce qui représente une augmentation de 33 % par rapport à 2007.

- Dans la région du Kurdistan irakien, les réserves ont augmenté de 47 % pour se situer à 109,5 millions de barils au 31 décembre 2008 par rapport à 74,6 millions de barils au 31 décembre 2007, le tout provenant du terrain Taq Taq. Cette augmentation des réserves provient principalement du forage des puits d'appréciation supplémentaires effectués au cours de l'année 2008. La production pétrolière du terrain Taq Taq a connu une réduction au cours de l'année 2008.

- Le ratio de remplacement des réserves de la Société global pour 2008 s'élevait à 281 %. Celui-ci est calculé en divisant les contributions des réserves de 140 millions de barils (avant déduction de la production de 49,9 millions de barils en 2008) par la production de 2008.

- La durée de production des réserves de la Société en 2008, qui repose sur les réserves au 31 décembre 2008 et la production pétrolière moyenne de 2008, a été rallongée à 10,8 ans par rapport à 9,7 en 2007. La durée de production des réserves en 2008 est calculée en divisant les réserves de 536,7 millions de barils au 31 décembre 2008 par la production de 2008 pour un total de 49,9 millions de barils.

- Les réserves brutes prouvées, probables et possibles liées à une participation directe ont augmenté de 27 % pour un total de 738,4 millions de barils au 31 décembre 2008 par rapport à 580,3 millions de barils au 31 décembre 2007.

- La production pétrolière de la Société pour le quatrième trimestre de 2008 a atteint une moyenne de 142,5 mille barils par jour, équivalent à 113,1 mille barils par jour au Nigéria et 29,4 mille barils par jour au Gabon.

Le tableau suivant résume les données sélectionnées concernant les réserves au 31 décembre 2008:

    
                     Réserves pétrolières et revenus nets futurs
             en fonction des prix et des coûts prévus au 31 décembre 2008

    -------------------------------------------------------------------------

                                                                   Estimation
                                                                  NPV 10% des
                                                                      revenus 
                                                                         nets

                 Réserves brutes prouvées et probables de la
            Société liées à une participation directe futurs impôts déduits

                           ------------------------------------ -------------

                                                       Prouvées  
                                                          et
                                       Prouvées       probables    Prouvées                                                                              Prouvées
                                          et              et          et
                             Prouvées  probables      possibles    Probables

                           ------------------------------------ -------------

                            (millions  (millions       (millions   (millions 
                            de barils) de barils)      de barils)    de $)

    Nigéria                  133,8        324,0          458,9       3 814

    Gabon                     66,7        103,3          127,0       1 676

    Région du Kurdistan 
    irakien                   13,7        109,5          152,6       1 032

    Total                    214,2        536,7          738,4       6 521


    Le tableau suivant rapproche les changements dans les réserves brutes 
    prouvées et probables liées à une participation directe :


                  Rapprochement des réserves de la Société en fonction
                           des prix et des coûts prévus

    -------------------------------------------------------------------------

                                    Réserves brutes prouvées et probables
                                      liées à une participation directe

                                           -----------------------------

                                                   (millions de barils)

     Estimation au 31 décembre 2007                           446,7

     Acquisitions nettes des aliénations                        0,0

     Découvertes                                               52,5

     Extensions et récupérations améliorées                    70,9

     Révisions techniques                                      10,5

     Facteurs économiques                                       6,1

     Production                                               (49,9)

     Estimation au 31 décembre 2008                           536,7

Sélection de faits importants sur les ressources potentielles de pétrole

Voici les faits majeurs des ressources prospectives de pétrole tirés du rapport NSAI, en comparaison avec les résultats obtenus au 31 décembre 2007 :

- Des ressources prospectives de pétroles ont été rapportées dans la plupart des zones sous licence de la Société en Afrique de l'Ouest et dans la région du Kurdistan irakien.

- La meilleure estimation sans risque des ressources prospectives brutes totales de pétrole liées à une participation directe a augmenté de 23 %, pour atteindre 2 772 millions de barils au 31 décembre 2008, par rapport à 2 246 millions de barils au 31 décembre 2007. Quant aux ressources de pétrole prospectives risquées, elles ont augmenté de 12 %, pour atteindre 825 millions de barils au 31 décembre 2008 par rapport à 738 millions de barils au 31 décembre 2007.

- Parmi les ressources de pétrole prospectives et sans risque qui ont été enregistrées à la fin de l'année 2008, 1 359 millions de barils, soit 49 %, proviennent du portefeuille des eaux profondes du Golfe de Guinée de la Société, 1 030 millions de barils, soit 37 %, des côtes du Nigéria et des eaux peu profondes au large des côtes du Nigéria et du Cameroun, 248 millions de barils, soit 9 %, du Gabon et 136 millions de barils, soit 5 %, de la région du Kurdistan irakien.

- Les ressources de pétrole prospectives et sans risque qui ont connu la plus forte augmentation se situent à OML137, où 179 millions de barils ont été ajoutés, principalement en raison de l'augmentation des nouvelles zones productives possibles, dans les eaux profondes du Golfe de Guinée, où 155 millions de barils ont été ajoutés, principalement en raison de l'augmentation des nouvelles zones productives possibles, dans la région du Kurdistan irakien, où 136 millions de barils ont été ajoutés en vue d'incorporer cette zone pour la première fois, et au Gabon, où 64 millions de barils ont été ajoutés sur la côte principalement en raison de l'acquisition de nouvelles données sismiques et 68 mille barils ont été ajoutés au-delà des côtes principalement en raison de l'acquisition de la zone sous licence du Gryphon Marin au cours de l'année 2008.

Le tableau suivant résume les renseignements concernant les ressources prospectives de pétrole en date du 31 décembre 2008 :

Estimations des ressources potentielles de pétrole de la Société en Afrique de l'Ouest au 31 décembre 2008

    
    -------------------------------------------------------------------------

                                                         Meilleure estimation
                                       des ressources potentielles de pétrole

                                                  ---------------------------

                                           Sans risque        Avec risques

    -------------------------------------------------------------------------

                                    (millions de barils) (millions de barils)

    Eaux peu profondes et 
    côtes du Nigéria
     et Cameroun

      OML123                                 341               71

      OML124                                 110                9

      OML126                                 272               51

      OML137                                 254              112

      Ngosso (Cameroun)                       54               12

      Sous-total                           1 030              255

    Eaux profondes du Golfe de Guinée

      JDZ (1, 2, 3 & 4)                      793              306
   
      OPL291, Nigéria                        566              188

      Sous-total                           1 359              493

    Région du Kurdistan irakien

      Kewa Chirmila                           10                1

      Nord de Sangaw                         126               14

      Sous-total                             136               15

    Gabon

      Côtes                                   99               18

      Au-delà des côtes                      149               43

      Sous-total                             248               61

    -------------------------------------------------------------------------

    Total                                  2 772              825

    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------

Les chiffres étant arrondis, il est possible que leur somme ne corresponde pas au total indiqué

Sélection de faits importants sur les ressources éventuelles de gaz

Voici les faits importants concernant les ressources contingentes de gaz tirés du rapport NSAI, en comparaison avec les résultats obtenus en 2007 :

- Les ressources de gaz contingentes qui ont été rapportées se limitent uniquement aux zones de production sous licence de la Société situées dans les eaux peu profondes et sur les côtes du Nigéria. Elles sont classées comme contingentes car la commercialité des ressources gazières et les droits de production de la Société n'ont pas encore été établis. D'ailleurs, la Société formule actuellement des propositions de développement commercial pour ce type de ressources gazières.

- Les meilleures estimations pour les ressources brutes et éventuelles de gaz liées à une participation directe ont augmenté de 17 % pour atteindre 2 820 milliards de pieds cubes au 31 décembre 2008, par rapport à 2 415 milliards de pieds cubes au 31 décembre 2007. Les meilleures estimations pour les liquides associés aux ressources contingentes de gaz ont connu une hausse de 8 % pour atteindre un total de 83,5 millions de barils au 31 décembre 2008 par rapport à 77,2 millions de barils au 31 décembre 2007.

- Les plus grandes contributions aux meilleures estimations des ressources de gaz contingentes se situent à OML137, où 411 milliards de pieds cubes et 8,7 millions de barils de liquides associés ont été ajoutés, à la suite du succès obtenu par la Société lors de ses activités d'exploration et d'appréciation en 2008.

Le tableau suivant résume les renseignements concernant les ressources éventuelles de gaz au 31 décembre 2008, y compris les quantités de liquides extraits des gaz associés :

    
    Estimations des ressources contingentes de gaz de la Société au Nigéria 
    au 31 décembre 2008

    -------------------------------------------------------------------------

                        Ressources contingentes   Liquides extraits des gaz
                              de gaz(1)                   associés(2)
                   (en milliards de pieds cubes)     (millions de barils)

    -------------------------------------------------------------------------

    OML123                         1 013                    25,2

    OML124                           377                    22,8

    OML126                            92                     1,5

    OML137                         1 337                    34,0

    Okwok                              2                       0

    -------------------------------------------------------------------------

    Total                          2 820                    83,5

    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------

    (1) après déductions pour le combustible et l'extraction des liquides du 
        gaz naturel

    (2) y compris LPG et C5+

Autres activités récentes d'exploration et d'appréciation

Voici les activités d'appréciation récemment conclues par la Société au Nigéria et au Gabon:

- Nord de l'Ossu (zone sous licence OML124) : Succès du forage d'appréciation dans la zone nord de l'Ossu à OML124, sur les côtes du Nigéria. Le puits d'Ossu 14 (Nord) a élargi l'étendue géographique du terrain de l'Ossu en démontrant la présence de pétrole au nord d'une voûte séparant le terrain principal d'un bloc indépendant. Le puits a été foré à l'aide de l'appareil de forage DWC 20, où une nappe d'hydrocarbure brute de 25 pieds a été découverte, dont 12 pieds sont pétrolifères.

- Adanga North Graben (zone sous licence OML123) : La présence de gaz a été découverte au cours du forage d'un puits d'appréciation dans la zone productive possible d'Adanga North Graben à OML123 au-delà des côtes du Nigéria. La zone productive possible d'Adanga North Graben sur la partie sud- est de la zone sous licence a été forée pour une profondeur totale de 1 620 mètres par l'outil de forage Tommy Craighead. Aux environs du puits d'Adanga North Graben ont été découverts deux intervalles gazéifères avec deux nappes individuelles d'environ 16 pieds chacune à des profondeurs comprises entre 1 440 et 1 560 mètres.

- Andok (zone sous licence de Maghena) : Les traces d'hydrocarbures ont été découvertes dans l'intervalle principal ainsi qu'un forage en amont- pendage de la zone productive possible d'Andok dans la zone sous licence de Maghena sur les côtes du Gabon. Le puits d'Andok est situé à environ cinq kilomètres à l'est du terrain Tsiengui de la Société et a été foré à une profondeur totale de 1 746 mètres. Addax Petroleum prévoit de forer un puits d'exploration dans chaque zone sous licence de Maghena et d'Epaemeno en 2009.

A propos d'Addax Petroleum

Addax Petroleum est une société internationale d'exploration et de production pétrolière et gazière qui concentre ses activités de façon stratégique en Afrique de l'Ouest et au Moyen-Orient. Addax Petroleum est l'un des producteurs de pétrole indépendants les plus importants en Afrique de l'Ouest et a fait passer sa production de pétrole brut d'une moyenne de 8,8 mille barils par jours en 1998 à une moyenne de 136,5 mille barils par jours pour l'exercice 2008.

De plus amples renseignements au sujet d'Addax Petroleum sont disponibles à l'adresse http://www.addaxpetroleum.com ou sur http://www.sedar.com.

Avis aux lecteurs concernant les déclarations de nature prospective

Certaines déclarations contenues dans ce communiqué, notamment les déclarations relatives aux estimations des réserves et des ressources, aux stratégies et objectifs commerciaux, aux projets de forage, de développement et au calendrier y afférant, aux résultats des activités d'exploration et aux dates auxquelles certaines zones peuvent être mises en service, ainsi que les déclarations comportant des mots tels que << peut >>, << pourra >> , << pourrait >> , << devrait >>, << anticiper >>, << croire >>, << avoir l'intention de >>, << s'attendre à >>, << planifier >>, << estimer >>, << budget >>, << perspective >>, << suggestion >>, << prévoir >> et les déclarations relatives aux sujets ne correspondant pas à des faits historiques, constituent des énoncés de nature prospective en vertu des lois sur les valeurs mobilières en vigueur au Canada.

Ces informations prospectives comportent des risques et des incertitudes connus ou non, relatifs aux opérations pétrolières et gazières, ainsi que d'autres facteurs, notamment, sans néanmoins s'y limiter : estimations imprécises quant aux réserves et aux ressources ; récupération inattendue des réserves ; prix des commodités ; la conjoncture économique générale, sur le marché et dans les affaires ; les possibilités industrielles ; les actions concurrentielles entreprises par d'autres sociétés ; le raffinage et les marges commerciales ; la capacité de produire et transporter du pétrole brut vers les marchés ; les intempéries et les conditions climatiques ; les résultats de l'exploration et du forage ainsi que les activités correspondantes ; la fluctuation des taux d'intérêts et des taux de change en devise étrangère ; la capacité des fournisseurs à respecter leurs engagements ; les agissements des autorités gouvernementales, notamment la hausse des taxes ; les décisions ou approbations de tribunaux administratifs ; les modifications environnementales et autres législations ; les événements politiques internationaux ; et les taux de retour attendus. Plus précisément, il se peut que la production soit affectée par le succès de l'exploration, le temps de mise en route et la réussite, la fiabilité des installations, le rendement du réservoir et les taux du déclin naturel, la circulation d'eau, et le processus de forage. Il est également possible que les dépenses en capital soient affectées par la tension des coûts liée aux nouveaux projets d'investissement, notamment la fourniture de main d'oeuvre et de matériaux, la gestion de projet, les taux et la disponibilité des plateformes de forage et les coûts sismiques.

La Société a formulé dans ce communiqué des hypothèses concernant les éléments suivants :

- prix du pétrole et du gaz naturel ;

- quantité des ressources et des réserves pétrolières et gazières, ainsi que la valeur présente actualisée des mouvements de trésorerie à venir en provenance des réserves et de la possibilité de récupération finale des réserves ;

- délais et quantité de production à venir, prévision des dépenses en capital et sources de financement y afférant ;

- montant, nature, délais et impact des dépenses en capital ;

- projets de forage, délai et emplacements des puits ;

- attentes concernant la négociation et le rendement des droits contractuels ;

- frais d'exploitation et autres ;

- stratégies commerciales et projets de gestion ;

- profits anticipés et mise en valeur des actionnaires découlant du développement des zones productives possibles et acquisitions ; et

- traitement en vertu des conditions fiscales prévues aux Contrats de partage de la production et régimes réglementaires gouvernementaux.

Il se peut que les résultats réels de la Société diffèrent matériellement de ceux envisagés dans le cadre de ces déclarations de nature prospective dans le cas où ces hypothèses se révèlent incorrectes, ou si un(e) ou plusieurs incertitudes ou risques décrits ci-dessus se matérialise. Les facteurs de risque sont exposés en détails dans les archives tenues par Addax Petroleum en parallèle aux commissions relatives aux valeurs mobilières provinciales canadiennes.

Il est vivement conseillé aux lecteurs de ne pas considérer la liste qui précède, concernant les facteurs majeurs pouvant influencer les informations prospectives, comme étant exhaustive. En outre, les informations prospectives contenues dans le présent communiqué sont diffusées à la date dudit article et, sauf disposition légale contraire, Addax Petroleum décline toute responsabilité quant à la mise à jour publique ou la révision de toute information prospective, qu'il s'agisse de nouvelles informations, d'événements à venir ou tout autre. Les informations prospectives contenues dans ce communiqué sont expressément définies par le présent avertissement.

Avis aux lecteurs concernant les réserves et les ressources

Toutes les estimations relatives aux réserves et aux ressources sont datées du 31 décembre 2008, conformément au rapport de changement important d'Addax Petroleum en date du 4 février 2009 (MCR), disponible à l'adresse http://www.sedar.com ou http://www.addaxpetroleum.com.

Réserves éventuelles : les réserves éventuelles correspondent aux réserves supplémentaires dont la récupération est moins assurée que celle des réserves probables. Il existe 10 % de probabilité que les quantités soient effectivement récupérées pour une valeur supérieure ou égale à la somme des réserves probables et éventuelles.

Ressources de gaz contingentes : les ressources de gaz contingentes correspondent aux quantités de pétrole estimées, à une date donnée, pouvant être potentiellement récupérables à partir des estimations connues à l'aide d'une technologie établie ou en développement, mais qui ne sont pas actuellement considérées comme étant commercialement récupérables en raison d'une ou plusieurs contingence(s). Toutes les ressources de gaz contingentes sont situées dans des terrains où des forages ont été effectués par le biais d'une portion de gaz des réservoirs pour aider à définir l'épaisseur productive de gaz, la qualité du réservoir, et l'étendue géographique. Il n'existe pas de ventes de gaz à partir des propriétés car aucun lien avec le marché n'est établi, et Addax Petroleum n'est pas actuellement détenteur des droits de propriété sur le gaz. Il n'existe aucune certitude quant à la possibilité commerciale de produire une portion des ressources.

Ressources prospectives : les ressources prospectives correspondent aux quantités de pétrole estimées, à une date donnée, pouvant être potentiellement récupérables à partir d'accumulations non découvertes grâce à l'application des projets de développement à venir. Les ressources pétrolières prospectives indiquent les possibilités d'exploration et le potentiel de développement dans le cas d'une découverte commerciale et ne doivent pas être considérées comme constituant des réserves ou des ressources contingentes. Il n'existe aucune certitude quant à la découverte d'une portion des ressources. En cas de découverte, il n'existe aucune certitude quant à la possibilité commerciale de produire une portion des ressources.

Toutes les quantités de ressources révélées reposent sur les << meilleures estimations >>. Pour plus d'informations sur les estimations à la hausse ou à la baisse des ressources contingentes et prospectives, vous pouvez consulter le rapport de changement important d'Addax Petroleum.

Pour plus d'informations: Craig Kelly, Relations avec les investisseurs, Tél: +41(0)22-702-95-68, craig.kelly@addaxpetroleum.com; Chad O'Hare, Relations avec les investisseurs, Tél: +41(0)22-702-94-10, chad.o'hare@addaxpetroleum.com ; Marie-Gabrielle Cajoly, Relations avec la presse, Tél: +41(0)22-702-94-44, marie-gabrielle.cajoly@addaxpetroleum.com ; Nick Cowling, Relations avec la presse, Tél: +1-416-934-8011, nick.cowling@cossette.com; James Henderson, Relations avec la presse, Tél: +44(0)20-7743-6673, james.henderson@pelhampr.com; Mark Antelme, Relations avec la presse, Tél: +44(0)20-3178-6242, mark.antelme@pelhampr.com.

LA

SOURCE Addax Petroleum Corporation