Airbus Defence and Space réduit le temps de production des pièces de satellite grâce à la Fabrication Additive

14 Octobre, 2014, 08:00 BST de EOS Electro Optical Systems S.A.S.

LYON, France, October 14, 2014 /PRNewswire/ --

Un procédé avancé de fabrication d'EOS optimise la technologie aérospatiale

- Renvoi : une image est disponible sur le site de l'EPA (agence européenne des photos de presse) (http://www.epa.eu)

La dernière génération de satellites d'Airbus Defence and Space contient des brides de serrage spéciales qui relient le corps du satellite à l'ensemble alimentation et sous-réflecteur à l'extrémité supérieure. Les brides de serrage fabriquées avec les méthodes de production conventionnelles n'ont pas répondu aux attentes de la division d'entreprise espagnole. Les ingénieurs ont choisi par conséquent la technique de Fabrication Additive industrielle d'EOS pour la production. Ce procédé, dans lequel des couches de poudre métallique sont fusionnées par laser, a aussi permis d'adapter facilement le design des éléments .

Les éléments survivent maintenant d'une façon permanente et sans aucun problème jusqu'à un écart de température fixée à 330 °C à un effet de force de 20 kN. En outre, les experts aérospatiaux espagnols peuvent réduire de cinq jours le temps de production des brides de serrage lors de l'assemblage de l'ensemble alimentation et sous-réflecteur. Moins d'un mois est désormais nécessaire pour assembler les trois dispositifs de maintien dont chaque satellite a besoin. Les économies de coût pendant la production sont de plus de 20 %. De plus, les ingénieurs sont parvenus à réduire le poids de l'élément.

Fabrication Additive avec du titane   

Le titane, même procédé par fusion laser, reste un matériau éprouvé : il est apparu comme un matériau approprié à l'industrie aérospatiale : en dehors de ses avantages en matière de poids absolu et de conduction thermique, il offre aussi un poids spécifique acceptable. Par conséquent les fixations retiennent les éléments à monter de façon sûre sur la structure et d'autre part, atténuent les effets des variations extrêmes de température dans l'espace : celles-ci s'étendent de -180 à +150 °C, ainsi l'allongement du matériau correspond parfaitement.

Otilia Castro Matías d'Airbus Defence and Space explique: « La solution offre  deux avantages : premièrement, nous pouvons optimiser la production par nous-mêmes et, deuxièmement, nous avons été capables d'améliorer la conception pour que la pièce à travailler complète puisse être fabriquée en une opération. »

Pour plus d'information et/ou des photos, merci de contacter Marie-Pascale Fournet

chez EOS France (téléphone +33-04-37-49-76-73, e-mail marie-pascale.fournet@eos.info), consulter notre site Internet et notre chaîne YouTube.

LA

SOURCE EOS Electro Optical Systems S.A.S.