ART Recherches et Technologies Avancées Inc. - Le système optique d'imagerie du sein d'ART franchit une étape importante

05 Octobre, 2000, 15:16 BST de Art Advanced Research Technologies

<div> <P> Montreal, Qu&amp;#233;bec - ART Recherches et Technologies Avanc&amp;#233;es Inc. (ART) (ARA &amp;#224; la Bourse de Toronto) est fi&amp;#232;re d'annoncer que les essais pilotes du nouveau syst&amp;#232;me optique d'imagerie du sein SoftScan(MC) ont pris fin le jeudi 14 septembre 2000 tel que pr&amp;#233;vu. Cette &amp;#233;tude clinique, entam&amp;#233;e au d&amp;#233;but de l'ann&amp;#233;e aupr&amp;#232;s de femmes b&amp;#233;n&amp;#233;voles, visait &amp;#224; &amp;#233;valuer la capacit&amp;#233; du syst&amp;#232;me &amp;#224; diff&amp;#233;rencier les l&amp;#233;sions b&amp;#233;nignes des l&amp;#233;sions malignes, qu'il s'agisse de tissus denses ou adipeux, ou encore de seins ayant fait l'objet d'une intervention chirurgicale ou ayant re&amp;#231;u des implants ou un traitement aux hormones. </P> <P> &amp;quot;Cette &amp;#233;tude s'est d&amp;#233;roul&amp;#233;e conform&amp;#233;ment &amp;#224; toutes nos attentes, a d&amp;#233;clar&amp;#233; Paul Bisson, pr&amp;#233;sident et chef de la direction d'ART. Nous sommes actuellement &amp;#224; analyser les donn&amp;#233;es; les r&amp;#233;sultats seront publi&amp;#233;s d&amp;#232;s que l'&amp;#233;valuation sera termin&amp;#233;e. Cette &amp;#233;tape importante repr&amp;#233;sente une autre pas dans la mise au point de SoftScan en tant que nouvel appareil de diagnostic du cancer du sein.&amp;quot; </P> <P> &amp;quot;Nous entreprenons maintenant la troisi&amp;#232;me et derni&amp;#232;re phase, qui comportera d'importants essais cliniques men&amp;#233;s au Canada et aux Etats-Unis, a poursuivi M. Bisson. ART s'attend &amp;#224; ce qu'on autorise l'utilisation de l'&amp;#233;quipement au Canada et aux Etats-Unis, puis en Europe &amp;#224; la fin de 2001, la mise en march&amp;#233; &amp;#233;tant pr&amp;#233;vue au d&amp;#233;but de 2002.&amp;quot; </P> <UL> <LI>Un cr&amp;#233;neau technologique et commercial unique </LI></UL> <P> Le syst&amp;#232;me optique d'imagerie du sein mis au point par ART repose sur une technologie reconnue sur la sc&amp;#232;ne internationale comme l'une des plus prometteuses pour le d&amp;#233;pistage du cancer du sein. La Soci&amp;#233;t&amp;#233; est persuad&amp;#233;e que l'appareil permettra de d&amp;#233;celer un cancer sans rayonnement ionisant et sans compression douloureuse du sein, particuli&amp;#232;rement chez les femmes dont les tissus sont tr&amp;#232;s denses et donc difficiles &amp;#224; interpr&amp;#233;ter avec pr&amp;#233;cision &amp;#224; l'aide de la mammographie traditionnelle. </P> <P> La technologie optique de SoftScan(MC) laisse pr&amp;#233;sager pour ART un march&amp;#233; consid&amp;#233;rable. L'imagerie diagnostique repr&amp;#233;sentait en 1998 un march&amp;#233; de 10,2 milliards de dollars am&amp;#233;ricains et devrait cro&amp;#238;tre jusqu'&amp;#224; 14,7 milliards de dollars d'ici 2004. Entre temps, l'American Cancer Society estime qu'environ 6 milliards de dollars am&amp;#233;ricains sont d&amp;#233;pens&amp;#233;s chaque ann&amp;#233;e aux Etats-Unis pour le traitement du cancer du sein. Etant donn&amp;#233; qu'il en co&amp;#251;te quelque 11 000 dollars am&amp;#233;ricains pour traiter un cancer du sein &amp;#224; un stade pr&amp;#233;coce et 140 000 dollars am&amp;#233;ricains, s'il est d&amp;#233;cel&amp;#233; &amp;#224; un stade avanc&amp;#233;, on peut s'attendre &amp;#224; un int&amp;#233;r&amp;#234;t accru de la part des gouvernements envers cette technologie avanc&amp;#233;e. </P> <UL> <LI>A propos d'ART </LI></UL> <P> Etablie dans la r&amp;#233;gion de Montr&amp;#233;al, ART Recherches et Technologies Avanc&amp;#233;es Inc. est une soci&amp;#233;t&amp;#233; nord-am&amp;#233;ricaine engag&amp;#233;e dans la recherche, la conception, la mise au point et la commercialisation de technologies d'imagerie laser et thermique employ&amp;#233;es pour la d&amp;#233;tection d'anomalies en m&amp;#233;decine et dans l'industrie. ART est &amp;#224; mettre en march&amp;#233; un appareil d'imagerie optique permettant de d&amp;#233;celer et de diagnostiquer le cancer du sein. Connu sous le nom de SoftScan(MC), l'appareil repr&amp;#233;sente une solution d'imagerie novatrice pour la d&amp;#233;tection du cancer du sein, sans les cons&amp;#233;quences adverses associ&amp;#233;es &amp;#224; la technologie traditionnelle. ART a aussi r&amp;#233;cemment entrepris la commercialisation d'ISIS(MC), produit servant &amp;#224; d&amp;#233;celer les d&amp;#233;fauts des cartes assembl&amp;#233;es de circuits imprim&amp;#233;s. La solution ISIS est bas&amp;#233;e sur la technologie d'imagerie thermique d'ART. </P> <P> Le pr&amp;#233;sent communiqu&amp;#233; peut contenir des &amp;#233;nonc&amp;#233;s prospectifs qui comportent des risques et des incertitudes. A cause de divers facteurs, les r&amp;#233;sultats r&amp;#233;els pourraient diff&amp;#233;rer consid&amp;#233;rablement des r&amp;#233;sultats escompt&amp;#233;s. Ces risques et incertitudes sont d&amp;#233;taill&amp;#233;s dans le prospectus d'ART Recherche et Technologies Avanc&amp;#233;es Inc., qui a &amp;#233;t&amp;#233; d&amp;#233;pos&amp;#233; par la Soci&amp;#233;t&amp;#233; devant les commissions des valeurs mobili&amp;#232;res canadiennes le 22 juin 2000. </div> <div> <P> Montreal, Qu&amp;#233;bec - ART Recherches et Technologies Avanc&amp;#233;es Inc. (ART) (ARA &amp;#224; la Bourse de Toronto) est fi&amp;#232;re d'annoncer que les essais pilotes du nouveau syst&amp;#232;me optique d'imagerie du sein SoftScan(MC) ont pris fin le jeudi 14 septembre 2000 tel que pr&amp;#233;vu. Cette &amp;#233;tude clinique, entam&amp;#233;e au d&amp;#233;but de l'ann&amp;#233;e aupr&amp;#232;s de femmes b&amp;#233;n&amp;#233;voles, visait &amp;#224; &amp;#233;valuer la capacit&amp;#233; du syst&amp;#232;me &amp;#224; diff&amp;#233;rencier les l&amp;#233;sions b&amp;#233;nignes des l&amp;#233;sions malignes, qu'il s'agisse de tissus denses ou adipeux, ou encore de seins ayant fait l'objet d'une intervention chirurgicale ou ayant re&amp;#231;u des implants ou un traitement aux hormones. </P> <P> &amp;quot;Cette &amp;#233;tude s'est d&amp;#233;roul&amp;#233;e conform&amp;#233;ment &amp;#224; toutes nos attentes, a d&amp;#233;clar&amp;#233; Paul Bisson, pr&amp;#233;sident et chef de la direction d'ART. Nous sommes actuellement &amp;#224; analyser les donn&amp;#233;es; les r&amp;#233;sultats seront publi&amp;#233;s d&amp;#232;s que l'&amp;#233;valuation sera termin&amp;#233;e. Cette &amp;#233;tape importante repr&amp;#233;sente une autre pas dans la mise au point de SoftScan en tant que nouvel appareil de diagnostic du cancer du sein.&amp;quot; </P> <P> &amp;quot;Nous entreprenons maintenant la troisi&amp;#232;me et derni&amp;#232;re phase, qui comportera d'importants essais cliniques men&amp;#233;s au Canada et aux Etats-Unis, a poursuivi M. Bisson. ART s'attend &amp;#224; ce qu'on autorise l'utilisation de l'&amp;#233;quipement au Canada et aux Etats-Unis, puis en Europe &amp;#224; la fin de 2001, la mise en march&amp;#233; &amp;#233;tant pr&amp;#233;vue au d&amp;#233;but de 2002.&amp;quot; </P> <UL> <LI>Un cr&amp;#233;neau technologique et commercial unique </LI></UL> <P> Le syst&amp;#232;me optique d'imagerie du sein mis au point par ART repose sur une technologie reconnue sur la sc&amp;#232;ne internationale comme l'une des plus prometteuses pour le d&amp;#233;pistage du cancer du sein. La Soci&amp;#233;t&amp;#233; est persuad&amp;#233;e que l'appareil permettra de d&amp;#233;celer un cancer sans rayonnement ionisant et sans compression douloureuse du sein, particuli&amp;#232;rement chez les femmes dont les tissus sont tr&amp;#232;s denses et donc difficiles &amp;#224; interpr&amp;#233;ter avec pr&amp;#233;cision &amp;#224; l'aide de la mammographie traditionnelle. </P> <P> La technologie optique de SoftScan(MC) laisse pr&amp;#233;sager pour ART un march&amp;#233; consid&amp;#233;rable. L'imagerie diagnostique repr&amp;#233;sentait en 1998 un march&amp;#233; de 10,2 milliards de dollars am&amp;#233;ricains et devrait cro&amp;#238;tre jusqu'&amp;#224; 14,7 milliards de dollars d'ici 2004. Entre temps, l'American Cancer Society estime qu'environ 6 milliards de dollars am&amp;#233;ricains sont d&amp;#233;pens&amp;#233;s chaque ann&amp;#233;e aux Etats-Unis pour le traitement du cancer du sein. Etant donn&amp;#233; qu'il en co&amp;#251;te quelque 11 000 dollars am&amp;#233;ricains pour traiter un cancer du sein &amp;#224; un stade pr&amp;#233;coce et 140 000 dollars am&amp;#233;ricains, s'il est d&amp;#233;cel&amp;#233; &amp;#224; un stade avanc&amp;#233;, on peut s'attendre &amp;#224; un int&amp;#233;r&amp;#234;t accru de la part des gouvernements envers cette technologie avanc&amp;#233;e. </P> <UL> <LI>A propos d'ART </LI></UL> <P> Etablie dans la r&amp;#233;gion de Montr&amp;#233;al, ART Recherches et Technologies Avanc&amp;#233;es Inc. est une soci&amp;#233;t&amp;#233; nord-am&amp;#233;ricaine engag&amp;#233;e dans la recherche, la conception, la mise au point et la commercialisation de technologies d'imagerie laser et thermique employ&amp;#233;es pour la d&amp;#233;tection d'anomalies en m&amp;#233;decine et dans l'industrie. ART est &amp;#224; mettre en march&amp;#233; un appareil d'imagerie optique permettant de d&amp;#233;celer et de diagnostiquer le cancer du sein. Connu sous le nom de SoftScan(MC), l'appareil repr&amp;#233;sente une solution d'imagerie novatrice pour la d&amp;#233;tection du cancer du sein, sans les cons&amp;#233;quences adverses associ&amp;#233;es &amp;#224; la technologie traditionnelle. ART a aussi r&amp;#233;cemment entrepris la commercialisation d'ISIS(MC), produit servant &amp;#224; d&amp;#233;celer les d&amp;#233;fauts des cartes assembl&amp;#233;es de circuits imprim&amp;#233;s. La solution ISIS est bas&amp;#233;e sur la technologie d'imagerie thermique d'ART. </P> <P> Le pr&amp;#233;sent communiqu&amp;#233; peut contenir des &amp;#233;nonc&amp;#233;s prospectifs qui comportent des risques et des incertitudes. A cause de divers facteurs, les r&amp;#233;sultats r&amp;#233;els pourraient diff&amp;#233;rer consid&amp;#233;rablement des r&amp;#233;sultats escompt&amp;#233;s. Ces risques et incertitudes sont d&amp;#233;taill&amp;#233;s dans le prospectus d'ART Recherche et Technologies Avanc&amp;#233;es Inc., qui a &amp;#233;t&amp;#233; d&amp;#233;pos&amp;#233; par la Soci&amp;#233;t&amp;#233; devant les commissions des valeurs mobili&amp;#232;res canadiennes le 22 juin 2000. </div>