Assemblée générale annuelle de Fraport : les états financiers annuels sont conformes aux prévisions - Offre de dividende stable à 1,25 € par action

30 Mai, 2014, 10:26 BST de Fraport AG

FRANKFURT, Germany, May 29, 2014 /PRNewswire/ --

Priorité sur le trafic de passagers et l'expansion nécessaire des infrastructures aéroportuaires - L'aéroport de Francfort est une importante infrastructure et le plus important employeur local en Allemagne

  

À l'occasion de la 13e assemblée générale annuelle de Fraport à la Jahrhunderthalle de Frankfurt-Höchst, le Dr Stefan Schulte, PDG du groupe, a présenté aux actionnaires les résultats du dernier exercice financier. À Francfort, une croissance modérée du nombre de passagers (en hausse de 0,9 %) et du volume du fret (en hausse de 1,4 %) a été enregistrée. « En comparaison avec l'Allemagne et l'ensemble de l'Europe, cela nous place dans une position décente, tandis que la croissance réelle se produit actuellement dans d'autres régions du monde », a déclaré M. Schulte. Au niveau du transport aérien, les pays du Moyen-Orient et de l'Extrême-Orient ont connu une plus forte progression avec une croissance respective de 10 % et 7 % du nombre de passagers. Grâce à des investissements dans des aéroports tels que ceux de Lima au Pérou, de Saint-Pétersbourg en Russie, de Xi'an en Chine, d'Antalya en Turquie et de Varna et Bourgas en Bulgarie, le groupe Fraport a participé aux bons résultats des marchés internationaux en croissance. Afin d'équiper ces aéroports pour leur croissance future, Fraport a investi dans de nouveaux bâtiments de terminaux à Saint-Pétersbourg, Varna et Bourgas. L'aéroport de Lima vient d'être nommé meilleur aéroport d'Amérique du Sud pour la sixième année consécutive par la société de conseil renommée Skytrax. Pour la quatrième fois, les employés ont eu l'honneur d'être désignés comme étant le meilleur personnel d'aéroport d'Amérique du Sud.

Les résultats financiers de 2013 sont conformes aux prévisions : les revenus ajustés ont grimpé de 3,4 %, principalement en raison de la hausse des taxes aéroportuaires et d'une augmentation des revenus issus de la vente au détail et des propriétés, en plus de revenus supérieurs issu du commerce international. Le bénéfice d'exploitation (BAIIA) du groupe a augmenté à un taux un peu plus élevé que celui des revenus (3,7 %) grâce à une gestion intensive des coûts. Inversement, le bénéfice consolidé a diminué de 6,3 %, conformément aux prévisions. Cela est attribuable à des revenus non récurrents particulièrement élevés dans la gestion des actifs financiers lors de l'exercice précédent. Les flux de trésorerie se sont toutefois développés de manière satisfaisante, devenant à nouveau positifs après de nombreuses années d'investissements importants dans les infrastructures aéroportuaires. La proposition de dividende du Conseil d'administration est à nouveau de 1,25 € par action, ce qui maintiendrait le dividende à un niveau stable depuis 2010.

Le service aux passagers demeure une priorité. Le programme « Great to have you here! » est depuis longtemps une marque de fabrique reconnue de qualité de service « créée par Fraport », a ajouté M. Schulte, avant de poursuivre : « Le succès nous donne raison : 80 % de nos clients à Francfort commentent de manière positive sur la qualité de notre aéroport ainsi que sur la gentillesse de notre personnel, et se montrent satisfaits des services que nous proposons. » Skytrax a par exemple identifié l'an dernier l'aéroport de Francfort comme celui réalisant les plus grands progrès en termes de confort des passagers parmi tous les aéroports du monde. Poursuivre dans cette direction est le but déclaré de l'entreprise. Pour ce faire, Fraport compte aussi déployer régulièrement de nouvelles technologies afin de répondre aux demandes des passagers pour des informations accessibles sur portables. Un pas important a été effectué récemment dans cette direction avec le nouveau lancement de l'appli Frankfurt Airport.

Le Dr Schulte a expliqué que l'aéroport avait aussi un autre rôle à jouer, outre celui d'accueillir les passagers internationaux : celui d'être l'infrastructure et l'employeur local le plus important d'Allemagne. L'augmentation du trafic est directement liée à celle du nombre d'employés au sein de l'aéroport, a-t-il dit. La plus importante plaque tournante aérienne d'Allemagne emploie environ 78 000 personnes dans 500 firmes et entreprises de l'aéroport. Si l'on ajoute les fournisseurs et prestataires de services plus haut dans la chaîne de valeur, l'aéroport assure environ 116 000 emplois, d'après une étude récente. Cela représente jusqu'à 2,9 % de l'ensemble des employés de la Hesse, a affirmé M. Schulte, expliquant l'intérêt de l'aéroport pour le marché du travail sur une zone étendue. L'importance de l'aéroport pour l'économie de l'Allemagne et ses relations économiques internationales est également immense. Aucun autre aéroport d'Europe ne possède la diversité de routes et de destinations pouvant être atteintes depuis Francfort. « Les emplois allemands dépendent largement des industries d'exportation, et celles-ci dépendent à leur tour de bonnes connexions vers le reste du monde. Ce sont là des avantages compétitifs concrets qui assurent notre prospérité ici en Allemagne. »  C'est pourquoi il est aussi important de continuer à développer les infrastructures de l'aéroport de la manière nécessaire : tout d'abord, pour permettre à davantage d'entreprises de baser leurs opérations sur le site de l'Airport City et, ensuite, pour répondre rapidement à la question de l'expansion de la capacité des terminaux avant que des engorgements ne se produisent, a souligné M. Schulte.

Pour toutes les décisions que prend Fraport, un œil est toujours gardé sur la responsabilité régionale de l'entreprise : « En collaboration avec nos partenaires de transport aérien, nous continuerons de saisir toutes les opportunités réalistes du point de vue opérationnel pour une protection active et passive contre le bruit », a soutenu M. Schulte, confirmant l'engagement pris par l'aéroport envers les communautés environnantes.

Pour l'exercice en cours, Fraport envisage une augmentation de 2 à 3 % du nombre des passagers à Francfort, tandis que sa position de plus important aéroport de fret en Europe devrait être conservée. En raison de la modification des normes comptables, à partir du 1er janvier 2014, le groupe ne pourra plus inclure ses coentreprises proportionnellement dans sa comptabilité consolidée, ce qui a pour Fraport un impact particulier sur les investissements dans l'aéroport d'Antalya. Ses bénéfices seront désormais indiqués dans les résultats financiers du Groupe, ce qui conduira à un changement dans les chiffres rapportés pour l'exercice en cours. En comparaison avec les chiffres pro forma ajustés rétroactivement pour 2013, Fraport envisage une augmentation de l'ensemble de ses résultats fiscaux clés en 2014. Les revenus consolidés devraient augmenter jusqu'à 2,45 milliards d'euros (pro forma 2013 : 2,378 millions d'euros). Le BAIIA anticipé du groupe devrait se situer entre 780 et 800 millions d'euros (pro forma 2013 : 733 millions d'euros), tandis que son BAII devrait augmenter pour totaliser environ 500 millions d'euros (pro forma 2013 : 439 millions d'euros). Le résultat du groupe n'est pas affecté par les nouvelles normes comptables et devrait enregistrer une légère augmentation par rapport à l'exercice 2013. En conséquence, la proposition de dividende devrait être au moins au niveau de l'exercice précédent.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :  

Services internationaux de l'aéroport de Francfort Fraport AG

Robert A. Payne - Porte-parole international ; Directeur de l'équipe internationale chargée de la presse et des activités externes, Bureau de presse (UKM-PS), Communications institutionnelles, 60547 Francfort, Allemagne ; Tél. : +49 69.690.78547 ; E-mail : r.payne@fraport.de ; Site Internet : http://www.fraport.com

LA

SOURCE Fraport AG