AUJOURD'HUI DANS NEW YORK TIMES, DES GROUPES QUÉBÉCOIS DÉNONCENT LE PROJET DE LOI SUR LE RÉFÉRENDUM DU GOUVERNEMENT DU CANADA

20 Décembre , 1999, 10:19 GMT de Societe Saint-Jean Baptiste De Montreal

<div> <P> Montreal/ - Dans une publicit&amp;#233; intitul&amp;#233;e &amp;quot;Shame on Ottawa!&amp;quot;, des groupes qu&amp;#233;b&amp;#233;cois non gouvernementaux d&amp;#233;noncent le projet de loi d'Ottawa sur les nouvelles r&amp;#232;gles r&amp;#233;f&amp;#233;rendaires qui, s'il &amp;#233;tait adopt&amp;#233;, nierait le droit du peuple qu&amp;#233;b&amp;#233;cois de choisir librement son destin national. 4,3 millions de personnes lisent le Times. La publicit&amp;#233; a d&amp;#233;j&amp;#224; paru mais dans une &amp;#233;dition diffus&amp;#233;e seulement en Nouvelle-Angleterre et au Qu&amp;#233;bec. </P> <P> La publicit&amp;#233; souligne les points suivants : </P> <UL> <LI>Le premier ministre Chr&amp;#233;tien sait que, selon les r&amp;#232;gles d&amp;#233;mocratiques en vigueur, il ne peut gagner un r&amp;#233;f&amp;#233;rendum sur l'avenir du Qu&amp;#233;bec. Par cons&amp;#233;quent, son gouvernement s'emploie &amp;#224; modifier les r&amp;#232;gles en sa faveur. <LI>Le Gouvernement du Canada s'arroge le dernier mot quant &amp;#224; la clart&amp;#233; de la question d'un &amp;#233;ventuel r&amp;#233;f&amp;#233;rendum sur l'avenir du Qu&amp;#233;bec. <LI>Le projet de loi remet en question la r&amp;#232;gle d&amp;#233;mocratique de 50 % + 1 et agite le spectre du d&amp;#233;coupage ethnique du territoire qu&amp;#233;b&amp;#233;cois. <LI>Dans les r&amp;#233;f&amp;#233;rendums de 1980 et de 1995, Ottawa s'est conform&amp;#233; aux r&amp;#232;gles d&amp;#233;finies par le Qu&amp;#233;bec. Pourquoi les changer unilat&amp;#233;ralement maintenant? <LI>Canada renie ses engagements internationaux relatifs aux droits &amp;#233;gaux des peuples et au droit des peuples de disposer d'eux-m&amp;#234;mes. Parmi les instruments ainsi viol&amp;#233;s : la Charte d'Helsinki 1975 et le Pacte international sur les droits civils et politiques 1966. </UL> <P> Les signataires comprennent les grandes centrales syndicales, le syndicat de l'enseignement, les &amp;#233;crivains et les &amp;#233;crivaines, et de nombreux organismes patriotiques. T&amp;#233;l&amp;#233;phone : (514) 843-8851, t&amp;#233;l&amp;#233;copie (514) 844-6369, courriel ssjb(at)cam.org. Adresse : 82, rue Sherbrooke Ouest, Montr&amp;#233;al, Qu&amp;#233;bec H2X 1X3. </P> </div> <div> <P> Montreal/ - Dans une publicit&amp;#233; intitul&amp;#233;e &amp;quot;Shame on Ottawa!&amp;quot;, des groupes qu&amp;#233;b&amp;#233;cois non gouvernementaux d&amp;#233;noncent le projet de loi d'Ottawa sur les nouvelles r&amp;#232;gles r&amp;#233;f&amp;#233;rendaires qui, s'il &amp;#233;tait adopt&amp;#233;, nierait le droit du peuple qu&amp;#233;b&amp;#233;cois de choisir librement son destin national. 4,3 millions de personnes lisent le Times. La publicit&amp;#233; a d&amp;#233;j&amp;#224; paru mais dans une &amp;#233;dition diffus&amp;#233;e seulement en Nouvelle-Angleterre et au Qu&amp;#233;bec. </P> <P> La publicit&amp;#233; souligne les points suivants : </P> <UL> <LI>Le premier ministre Chr&amp;#233;tien sait que, selon les r&amp;#232;gles d&amp;#233;mocratiques en vigueur, il ne peut gagner un r&amp;#233;f&amp;#233;rendum sur l'avenir du Qu&amp;#233;bec. Par cons&amp;#233;quent, son gouvernement s'emploie &amp;#224; modifier les r&amp;#232;gles en sa faveur. <LI>Le Gouvernement du Canada s'arroge le dernier mot quant &amp;#224; la clart&amp;#233; de la question d'un &amp;#233;ventuel r&amp;#233;f&amp;#233;rendum sur l'avenir du Qu&amp;#233;bec. <LI>Le projet de loi remet en question la r&amp;#232;gle d&amp;#233;mocratique de 50 % + 1 et agite le spectre du d&amp;#233;coupage ethnique du territoire qu&amp;#233;b&amp;#233;cois. <LI>Dans les r&amp;#233;f&amp;#233;rendums de 1980 et de 1995, Ottawa s'est conform&amp;#233; aux r&amp;#232;gles d&amp;#233;finies par le Qu&amp;#233;bec. Pourquoi les changer unilat&amp;#233;ralement maintenant? <LI>Canada renie ses engagements internationaux relatifs aux droits &amp;#233;gaux des peuples et au droit des peuples de disposer d'eux-m&amp;#234;mes. Parmi les instruments ainsi viol&amp;#233;s : la Charte d'Helsinki 1975 et le Pacte international sur les droits civils et politiques 1966. </UL> <P> Les signataires comprennent les grandes centrales syndicales, le syndicat de l'enseignement, les &amp;#233;crivains et les &amp;#233;crivaines, et de nombreux organismes patriotiques. T&amp;#233;l&amp;#233;phone : (514) 843-8851, t&amp;#233;l&amp;#233;copie (514) 844-6369, courriel ssjb(at)cam.org. Adresse : 82, rue Sherbrooke Ouest, Montr&amp;#233;al, Qu&amp;#233;bec H2X 1X3. </P> </div>