Axer la protection climatique sur les transports

12 Novembre, 2015, 09:00 GMT de German Bioenergy Association

BERLIN, November 12, 2015 /PRNewswire/ --

- Conférence internationale sur les biocarburants en janvier 2016 à Berlin

Dans le cadre de la politique sur les changements climatiques, une attention particulière est accordée au transport routier. Étant donné la hausse du nombre d'immatriculations de véhicules personnels et professionnels, notamment des poids lourds, le trafic doit être considéré comme une cause de l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Le gouvernement allemand s'est quant à lui fixé pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'un total de 40 % d'ici 2020 et de 90 % d'ici 2050. Alors que les mesures réglementaires et juridiques appropriées entrent en vigueur, une planification prospective suffisante sera nécessaire pour leur mise en œuvre. Le renouvellement du parc automobile au fil du temps doit également être pris en compte, dans la mesure où la durée de vie des véhicules immatriculés aujourd'hui et à l'avenir est plutôt en augmentation.

Ces questions cruciales, entre autres, seront au centre de l'attention à l'issue de la 13e Conférence internationale sur les biocarburants, qui se déroulera les 18 et 19 janvier 2016 à Berlin. Sous le titre « Climate protection targets and the implementation in the transport sector » (Objectifs en matière de protection climatique et mise en œuvre dans le secteur des transports), les besoins et stratégies en matière de protection climatique seront abordés à la lumière des résultats du Sommet du G7 à Elmau et de la Conférence des Nations unies sur le climat à Paris. Comme autre option pour faire progresser la protection climatique dans un délai optimal, une attention particulière sera également accordée à l'introduction d'échanges de quotas d'émission dans le secteur des transports, ainsi qu'à la possibilité de réduire les émissions de CO2 en diminuant ce que l'on appelle les « émissions en amont » du raffinage du pétrole brut. Compte tenu des discussions en cours sur la consommation réelle de carburant des véhicules, le débat sur la conformité avec les niveaux d'émission maximaux de 95 grammes de CO2 par kilomètre pour les véhicules nouvellement immatriculés d'ici 2020 prend de plus en plus d'importance.

Le programme complet comprenant 14 différentes sessions et plus de 60 intervenants est disponible à l'adresse http://www.fuels-of-the-future.com  

Contact :
Association allemande des bioénergies
Markus Hartmann
Tél. : +49-228-81002-22

LA

SOURCE German Bioenergy Association