BB&T déclare ses résultats au premier trimestre ; un résultat dilué et ajusté de 0,68 $ par action

24 Avril, 2015, 18:52 BST de BB&T Corporation

WINSTON-SALEM, Caroline du Nord, 24 avril 2015 /PRNewswire/ -- BB&T Corporation (NYSE : BBT) a déclaré aujourd'hui son bénéfice trimestriel pour le premier trimestre de 2015. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s'est chiffré à 488 millions $, contre 496 millions $ au premier trimestre de 2014. Le bénéfice par action ordinaire diluée s'élève à 0,67 $ pour le trimestre comparé à 0,68 $ pour le premier trimestre de l'année dernière. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires a été affecté par 13 millions $ en charges avant impôts liées aux fusions, soit 0,01 $ par action diluée.

« Compte tenu des défis posés par l'environnement des taux d'intérêt, je suis heureux de notre rendement financier et de nos autres réalisations pendant le trimestre », a déclaré Kelly S. King, président et chef de la direction. « Les prêts ont connu une forte croissance, les dépenses ont été bien contrôlées lors d'un trimestre saisonnier complexe, et la qualité du crédit a été exceptionnelle. »

« Les recettes du premier trimestre ont atteint 2,3 milliards $, en hausse de 34 millions $ comparativement au premier trimestre de 2014. Ces résultats ont été moussés par le dynamisme continu de nos activités liées aux services tarifés, et l'assurance a connu un trimestre record. Mis à part les prêts hypothécaires résidentiels, les prêts moyens ont crû de 5,4 % en comparaison au dernier trimestre, et notre notation de crédit s'est améliorée à tous les niveaux. »

« Nous nous réjouissons aussi que la Réserve fédérale ne se soit pas opposée à notre plan d'immobilisation, lequel consiste à porter notre dividende trimestriel à 0,27 $, soit une hausse de 12,5 %, ainsi que trois acquisitions annoncées précédemment de même que des rachats de titres totalisant jusqu'à 820 millions $ dès le début du troisième trimestre de 2015 », a soutenu King.

« Le 1er avril, nous avons annoncé une entente pour accroître substantiellement notre participation dans AmRisc et pour vendre l'American Coastal Insurance Company, sous réserve de l'autorisation réglementaire. AmRisc n'assume aucun risque de prise ferme et représente pour BB&T une manière intéressante de générer des recettes provenant de cotisations, alors que la vente d'American Coastal Insurance Company éliminera les risques futurs de pertes potentielles liées à la prise ferme. »

« Nous avons achevé l'acquisition de 41 succursales au Texas, ce qui a ajouté environ 1,9 milliard $ en dépôts », a poursuivi King. « De plus, les acquisitions imminentes de la Bank of Kentucky et de Susquehanna Bancshares devraient se conclure plus tard cette année. »

« Pour couronner ce premier trimestre florissant, nous avons réalisé une étape importante en lançant notre nouveau système de tenue des comptes. Nous sommes très satisfaits de cet accomplissement alors que nous poursuivons l'automatisation de nos processus opérationnels pour rendre notre société plus efficace », a conclu King.

Points saillants de la performance du premier trimestre 2015

  • Les revenus sur une base d'imposition comparable s'élevaient à 2,3 milliards $ au premier trimestre, en recul de 49 millions $ comparativement au quatrième trimestre de 2014
    • La marge nette sur les intérêts était de 3,33 %, en baisse de trois points de base par rapport au trimestre précédent en réponse à des taux inférieurs sur les nouveaux prêts et à la liquidation des prêts acquis de la FDIC
    • Les revenus de l'assurance ont augmenté de 31 millions $, une augmentation annualisée de 30,7 % qui reflète une croissance saisonnière dans les commissions versées aux employés
    • Le ratio de revenus est demeuré constant à 45,8 % en comparaison à 46,2 % pour le trimestre précédent, ce qui traduit une diversification des revenus
  • Les charges hors intérêts s'élevaient à 1,4 milliard $, soit une croissance saisonnière de 8,1 % en comparaison au trimestre précédent
    • Les dépenses en personnel ont crû de 36 millions $ en raison des charges de retraite plus élevées et de l'augmentation saisonnière des cotisations sociales et des avantages sociaux, lesquelles ont été partiellement contrebalancées par une diminution des incitatifs et une faible réduction du personnel
    • Les dépenses liées aux prêts ont chuté de 33 millions $ en raison essentiellement d'une charge survenue au quatrième trimestre
    • Les services professionnels ont reculé de 14 millions $, ce qui est dû à la réduction des coûts juridiques et consultatifs
    • Les autres dépenses ont augmenté de 42 millions $ et cette hausse est principalement attribuable à des gains enregistrés lors de la période antérieure en fait de taxes de franchise et de dépenses liées à l'assurance
    • Le coefficient d'efficacité ajusté a atteint 58,5 %
  • La moyenne des prêts et crédits-bails détenus à des fins d'investissement a crû de 1,8 % sur une base annualisée par rapport au quatrième trimestre de 2014 ; en hausse de 5,4 % en excluant les hypothèques résidentielles
    • La moyenne des prêts commerciaux et industriels a augmenté de 10,7 %
    • La moyenne des prêts de financement à la consommation a été majorée de 9,9 %
    • La moyenne des prêts hypothécaires résidentiels a reculé de 8,1 %, traduisant ainsi la décision stratégique de vendre une production conforme de prêts hypothécaires
  • La moyenne des dépôts a baissé de 784 millions $, soit 2,4 % annualisée, par rapport au trimestre précédent
    • La moyenne des dépôts non porteurs d'intérêts a connu une hausse de 571 millions $, soit 5,9 %
    • La moyenne des dépôts porteurs d'intérêts a fondu de 1,4 milliard $ à cause des dépôts à terme, qui ont baissé de 3,0 milliards $
    • La moyenne des coûts des dépôts porteurs d'intérêts était de 0,25 %, inchangée par rapport au trimestre précédent
    • La composition des dépôts s'est améliorée, la moyenne des dépôts non porteurs d'intérêts représentant 30,6 % du total des dépôts, par rapport à 30,0 % au trimestre précédent
  • La qualité des actifs a continué de s'améliorer
    • Les actifs non productifs ont baissé de 17 millions $, soit 2,2 % à compter du 31 décembre 2014
    • Les prêts en souffrance ont baissé de 280 millions $, soit 19,6 %
    • La provision pour le ratio de couverture des pertes sur prêts a augmenté pour atteindre 2,45 fois les prêts improductifs détenus à des fins d'investissement au premier trimestre, contre 2,39 fois au quatrième trimestre
  • Les niveaux des capitaux sont restés solides à tous les égards
    • Le ratio entre les fonds propres de catégorie 1 et les actifs pondérés en fonction des risques était de 10,5 %, ou 10,3 % sur une base étalée complète
    • Le capital-risque de catégorie 1 était de 12,2 %
    • Le total des fonds propres a atteint 14,5 %
    • Le capital à effet de levier était de 10,1 %
    • Le ratio entre les capitaux propres corporels et les actifs corporels était de 8,0 %

Présentation des résultats et synthèse de la performance trimestrielle

Pour écouter en direct la conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre 2015 de BB&T aujourd'hui à 8 h (HNE), veuillez appeler le 1-888-632-5009 et saisir le code de participant 5184622. Une présentation sera utilisée pendant la conférence téléphonique sur les résultats et est disponible sur notre site Web à l'adresse www.bbt.com. Des rediffusions de la conférence téléphonique seront disponibles pendant 30 jours en composant le 888-203-1112 (code d'accès 4313363).

La présentation, y compris une annexe rapprochant les divulgations non-PCGR, est disponible sur www.bbt.com.

La synthèse de la performance trimestrielle du premier trimestre 2015 de BB&T, qui contient des états financiers détaillés, est disponible sur le site Web de BB&T à l'adresse www.bbt.com.

À propos de BB&T

Au 31 mars 2015, BB&T était l'une des plus grandes sociétés de holding de services financiers des États-Unis, avec 189,2 milliards $ d'actifs et une capitalisation boursière de 28,2 milliards $. La société, qui est basée à Winston-Salem, en Caroline du Nord, exploite 1 875 centres financiers dans 12 états et à Washington, D.C. Elle offre une gamme complète de produits et de services dans les secteurs des services bancaires commerciaux et grand public, du courtage en valeurs mobilières, de la gestion d'actifs, des prêts hypothécaires et de l'assurance. Classée au palmarès Fortune 500, la société BB&T est régulièrement reconnue pour une satisfaction de la clientèle supérieure par l'U.S. Small Business Administration (bureau américain des petites entreprises), Greenwich Associates, et d'autres. Un complément d'information sur BB&T et sur sa gamme complète de produits et services est disponible à l'adresse www.bbt.com.

Les ratios de fonds propres sont préliminaires. Les données de qualité de crédit excluent les prêts GNMA couverts et garantis par le gouvernement, le cas échéant.

Ce communiqué contient des informations financières et des mesures de performance déterminées par des méthodes différentes des principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») aux États-Unis d'Amérique. La direction de BB&T utilise ces mesures « non-PCGR » dans son analyse de la performance de la société et de l'efficacité de ses opérations. La direction estime que ces mesures non-PCGR permettent de mieux comprendre les opérations en cours et qu'elles améliorent la comparabilité des résultats avec les périodes antérieures et qu'elles démontrent les effets des dépenses et des gains importants enregistrés durant la période actuelle. La société estime qu'une analyse significative de sa performance financière nécessite une compréhension des facteurs qui sous-tendent la performance. La direction de BB&T estime que les investisseurs peuvent utiliser ces mesures financières non conformes aux PCGR pour analyser la performance financière sans que ces performances soient affectées par des éléments inhabituels qui pourraient obscurcir les tendances sous-jacentes des performances de la société. Ces divulgations ne doivent pas être considérées comme un substitut des autres mesures financières déterminées conformément aux PCGR, et elles ne sont pas nécessairement comparables aux mesures de performance non-PCGR pouvant être présentées par d'autres sociétés. Les types de mesures non-PCGR utilisés dans ce communiqué de presse sont les suivants :

  • Les capitaux propres tangibles attribuables aux actionnaires ordinaires et les ratios associés sont des mesures non-PCGR. Le rendement des actifs pondérés en fonction des risques moyens est une mesure non-PCGR. La direction de BB&T utilise ces mesures pour évaluer la qualité du capital et estime que les investisseurs pourront les trouver utiles dans leur analyse de la société.
  • Le ratio de prêts supérieurs à 90 jours et continuant de porter des intérêts, en tant que pourcentage des prêts détenus à des fins d'investissement, a été ajusté pour éliminer l'impact des prêts qui sont ou ont été couverts dans le cadre des accords de partage des pertes avec la FDIC. La direction estime que leur inclusion peut entraîner une distorsion de ces ratios telle qu'ils pourraient ne pas être comparables à d'autres périodes présentées ou à d'autres portefeuilles qui n'ont pas été affectés par la comptabilité des acquisitions.
  • Les ratios des revenus de commission et d'efficacité ne sont pas conformes aux PCGR, car ils excluent les gains (pertes) sur les valeurs mobilières, les dépenses liées aux propriétés saisies, l'amortissement des actifs incorporels, les charges liées aux fusions et aux restructurations, l'impact de la comptabilité du partage des pertes avec la FDIC et certains autres éléments. La direction de BB&T utilise ces mesures pour analyser la performance de la société. La direction de BB&T estime que ces mesures permettent de mieux comprendre les opérations en cours, améliorent la comparabilité des résultats avec les périodes antérieures et démontre les effets de gains et dépenses importants.
  • Le rendement moyen des actifs corporels ordinaires est une mesure non-PCGR qui calcule le rendement sur l'avoir moyen des actionnaires ordinaires sans l'impact des actifs incorporels ni de l'amortissement connexe. Cette mesure, acquise ou développée en interne, est utile pour évaluer la performance d'une société.
  • La marge nette principale sur les intérêts est une mesure non-PCGR qui ajuste la marge nette sur les intérêts pour en exclure l'impact des intérêts créditeurs et des frais de financement associés aux prêts et valeurs obtenus lors de l'acquisition de Colonial. La direction de BB&T estime que l'exclusion du calcul de la marge nette sur les intérêts des actifs à rendement généralement plus élevés obtenus lors de l'acquisition de Colonial fournit aux investisseurs des informations utiles sur la performance relative du reste des actifs productifs de BB&T.

Un rapprochement entre ces mesures non-PCGR et la mesure PCGR la plus directement comparable est inclus dans la synthèse de la performance trimestrielle du premier trimestre 2015 de BB&T, lequel est disponible sur le site Web de BB&T à l'adresse www.bbt.com.

Ce communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995, en ce qui concerne la situation financière, les résultats d'exploitation, les plans d'affaires et la performance future de BB&T, qui sont fondés sur l'avis et les hypothèses de la direction de BB&T et sur les informations dont la société disposait à la date de la préparation de ces déclarations. Des mots tels que « anticipe », « croit que », « estime », « s'attend à ce que », « prévoit », « a l'intention de », « planifie », « projette », « peut », « devrait », « pourrait », « serait », l'utilisation du conditionnel et du futur, ainsi que d'autres expressions similaires ont pour but d'identifier ces énoncés prospectifs. Ces énoncés sont assujettis à des facteurs susceptibles de faire varier sensiblement les résultats réels des résultats anticipés. Ces facteurs comprennent, à titre non limitatif :

  • la conjoncture économique générale ou sectorielle, tant sur le plan national que régional, pourrait être moins favorable que prévue, ce qui entraînerait, entre autres, une détérioration de la qualité du crédit et/ou la baisse de la demande de crédit, d'assurance ou d'autres services ;
  • les perturbations sur les marchés du crédit et des finances, à l'échelle nationale ou internationale, incluant l'impact d'une dégradation des obligations du gouvernement américain par l'une des agences de notation, et les effets négatifs de la récession en Europe ;
  • les changements dans l'environnement des taux d'intérêt et des réévaluations de la trésorerie pourraient réduire la marge d'intérêt net (MIN) et/ou les volumes et valeurs des prêts octroyés ou détenus ainsi que la valeur d'autres actifs financiers détenus ;
  • les pressions concurrentielles parmi les institutions dépositaires et autres institutions financières pourraient augmenter de manière significative ;
  • des changements législatifs, réglementaires ou comptables, notamment les changements résultant de l'adoption et de l'implémentation de la loi Dodd-Frank, pourraient nuire aux activités dans lesquelles la société BB&T est engagée ;
  • les autorités fiscales locales, nationales ou fédérales pourraient adopter des positions fiscales défavorables pour BB&T ;
  • les notations de crédit de BB&T pourraient être revues à la baisse ;
  • les changements défavorables qui pourraient se produire sur les marchés des titres ;
  • les concurrents de BB&T pourraient disposer de ressources financières plus importantes et développer des produits leur permettant d'être plus compétitifs que BB&T, et ils pourraient être assujettis à d'autres normes réglementaires que BB&T ;
  • les catastrophes naturelles ou autres pourraient avoir un impact négatif sur BB&T en perturbant significativement les opérations de la société ou la capacité et la volonté des clients de BB&T d'accéder aux services financiers offerts par BB&T ;
  • les coûts et difficultés relatifs à l'intégration des affaires de BB&T et ses partenaires pourraient être plus importants que prévu ;
  • les économies attendues ou la croissance des revenus associée à des fusions et acquisitions effectives pourraient ne pas être réalisées entièrement ou ne pas l'être dans les délais prévus ;
  • des litiges significatifs susceptibles de nuire considérablement à BB&T ;
  • l'attrition de dépôts, la perte de clients et/ou de revenus à la suite de fusions et d'acquisitions pourraient être plus importantes que prévu ;
  • les risques liés à la cybersécurité, incluant le « déni de service », le « piratage » et le « vol d'identité », pourraient nuire à la réputation ou à la performance économique et financière de BB&T ;
  • l'échec de la mise en œuvre d'une partie ou de la totalité du nouveau système ERP de la société pourrait entraîner des pertes de valeur susceptibles d'avoir des effets sur l'état financier et sur les résultats opérationnels de BB&T et d'occasionner des coûts supplémentaires importants pour BB&T ; et
  • l'échec de la mise en œuvre des plans opérationnels et stratégiques de la société, notamment la capacité à conclure avec succès des fusions et/ou acquisitions ou à les intégrer, lequel pourrait avoir une incidence négative sur la posture financière de BB&T ainsi que sur les résultats de ses activités.

Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment aux présents énoncés prospectifs, qui ne valent qu'à la date de ce rapport. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par un énoncé prospectif. Sauf si la loi ou la réglementation l'exige, BB&T rejette toute obligation de publier une révision ou une mise à jour d'un énoncé prospectif pour quelque raison que ce soit.

LA

SOURCE BB&T Corporation



Liens connexes

http://www.bbt.com