BB&T déclare un revenu net de 877 millions $ pour l'exercice 2009

26 Janvier, 2010, 20:05 GMT de BB&T Corporation

WINSTON-SALEM, Caroline du Nord, January 26 /PRNewswire/ --

- Le bénéfice par action ordinaire s'élève à 0,27 $ pour le quatrième trimestre

BB&T Corporation (NYSE : BBT) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'exercice 2009. Pour le quatrième trimestre, le revenu net s'est établi à 194 millions $, soit 0,27 $ par action ordinaire après dilution, comparativement à un revenu net de 307 millions $, ou 0,51 $ par action ordinaire après dilution, pour le quatrième trimestre de 2008. Les résultats enregistrés au quatrième trimestre de 2009 ont généré des taux de rendement annualisé des actifs moyens et des capitaux propres moyens des actionnaires ordinaires de 0,47 % et de 4,52 %, respectivement.

<< Je suis ravie de déclarer des résultats solides pour le quatrième trimestre, compte tenu du cycle de crédit actuel, et très heureuse de communiquer de nombreuses tendances très positives que nous pouvons constater au sujet de notre rendement >>, a déclaré Kelly S. King, présidente et présidente-directrice générale. << Nous avons enregistré un produit net record pour l'exercice 2009, attribuable en partie à un important revenu tiré des opérations bancaires d'hypothèque de l'ordre de 658 millions $, à un revenu d'assurance record, lequel s'est élevé à plus de 1 milliard $, ainsi qu'à une forte croissance du revenu net d'intérêts. Nous avons connu une solide augmentation des produits au cours du trimestre, à 22,7 %, et la marge nette sur les intérêts à passé à 3,80 % pour le trimestre. La croissance des dépôts moyens ne portant pas d'intérêt est toujours exceptionnelle, à 41,5 %, et les dépôts moyens de clients se sont élevés à 28,8 %, ce qui illustre une amélioration soutenue dans la combinaison des dépôts et l'incidence de l'acquisition de Colonial. Il importe de noter que nous avons enregistré un taux de croissance beaucoup plus lent des actifs non productifs au quatrième trimestre comparativement aux derniers trimestres.

<< L'intégration de la Colonial Bank à nos activités s'effectue en douceur, et tous les systèmes restants devraient être convertis d'ici la fin du deuxième trimestre. Nous nous attendons toujours à être témoins d'une importante hausse des bénéfices découlant de cette transaction, laquelle présente d'énormes avantages stratégiques à BB&T. Nous sommes très enthousiastes à l'idée de pouvoir élargir notre clientèle et de combler les besoins financiers des entreprises et des individus au sein de ces marchés fondamentaux, et cette très forte hausse de 1,5 milliard $ des dépôts effectués par les clients dans les anciennes succursales de Colonial nous encourage. >>

Pour l'ensemble de l'exercice 2009, le revenu net de BB&T s'est chiffré à 877 millions $, comparativement à 1,5 milliard $ en 2008. Au cours de l'exercice 2009, le bénéfice dilué par action ordinaire s'est élevé à 1,15 $, comparativement à 2,71 $ pendant la période équivalente de 2008. Les résultats enregistrés pour l'ensemble de l'exercice 2009 ont généré des taux de rendement des actifs moyens et des capitaux propres moyens des actionnaires ordinaires de 0,56 % et de 4,93 %, respectivement.

Le taux de croissance des actifs non productifs ralentit, à 7 % ; les premiers indicateurs de crédit demeurent stables

D'un trimestre à l'autre, le taux de croissance des actifs non productifs à connu un ralentissement, pour atteindre 7 % au quatrième trimestre de 2009, comparativement à 23 % au troisième trimestre de 2009. Le pourcentage des actifs non productifs par rapport au total des actifs a passé à 2,65 % en date du 31 décembre 2009, comparativement à 2,48 % en date du 30 septembre 2009. Les imputations nettes annualisées ont représenté 1,83 % des prêts et baux moyens au quatrième trimestre de 2009, ce qui représente une hausse par rapport au troisième trimestre, où elles représentaient 1,71 %. Les premiers indicateurs de prêts douteux sont toujours relativement stables par rapport à ceux du troisième trimestre de 2009 et se sont améliorés grandement comparativement à la fin de l'exercice 2008.

Au quatrième trimestre de 2009, la provision pour pertes sur créances s'est établie à 725 millions $, une hausse de 197 millions $ par rapport au quatrième trimestre de 2008, et a dépassé de 237 millions $ les imputations nettes, soit 0,21 $ par action après dilution. La hausse de la provision a eu pour effet d'augmenter à 2,51 % les provisions pour pertes sur prêts et opérations de crédit-bail comme pourcentage de prêts détenus à des fins d'investissement en date du 31 décembre 2009, comparativement à 2,29 % en date du 30 septembre 2009. Les hausses enregistrées aux chapitres des actifs non productifs et de la provision pour pertes sur prêts sont le résultat de la dégradation continue dans le domaine des crédits relatifs à l'habitation. La plus grande concentration des problèmes de crédit relatifs à l'habitation continue d'être observée à Atlanta, en Floride et dans la région métropolitaine de Washington, D.C., et une certaine détérioration est également observée dans les zones côtières de la Caroline du Nord et du Sud.

La croissance des dépôts des clients demeure excellente, en hausse de 28,8 % ; les comptes d'opérations enregistrent une hausse de 42,9 %

Le taux de croissance des dépôts moyens des clients s'est révélé très vigoureux, incluant les soldes acquis de Colonial, comparativement au quatrième trimestre de 2008. Les dépôts moyens des clients ont totalisé 105,4 milliards $ au quatrième trimestre de 2009, ce qui représente une augmentation de 23,6 milliards $, ou 28,8 %, comparativement au quatrième trimestre de 2008. La hausse des dépôts des clients était constituée d'une augmentation de 6,7 milliards $, ou 42,9 %, dans les comptes d'opérations moyens, comparativement au quatrième trimestre de 2008, et d'une augmentation de l'épargne et des autres dépôts des clients de l'ordre de 30,5 %, si l'on exclue les certificats de dépôt. Sans tenir compte de l'acquisition de la Colonial, l'augmentation moyenne des dépôts des clients s'est établie à 7,1 % et l'augmentation moyenne des comptes d'opérations s'est chiffrée à 22,0 %, ce qui reflète l'amélioration continue dans la combinaison des dépôts au cours du quatrième trimestre. De plus, le coût des dépôts ne cesse de décroître tandis que les soldes poursuivent leur croissance.

Les prêts et baux moyens retenus à des fins de placement se sont chiffrés à 103,4 milliards $ au quatrième trimestre, ce qui reflète une augmentation de 7,4 milliards $, ou 7,7 %, incluant les 8,2 milliards $ en prêts moyens acquis de Colonial, comparativement au quatrième trimestre de 2008. Excluant les prêts acquis dans le cadre de l'acquisition de la Colonial, on a constaté une légère baisse au chapitre des prêts et baux moyens détenus à des fins d'investissement au quatrième trimestre de 2009, comparativement au quatrième trimestre de l'exercice précédent. Cette baisse reflète la diminution de l'exposition de BB&T à l'égard des prêts hypothécaires, lesquels ont été compensés en partie par des améliorations dans les prêts commerciaux et industriels et la croissance des prêts contractés par le groupe de BB&T spécialisé dans les prêts. Les prêts commerciaux et industriels en suspens en date du 31 décembre 2009 ont augmenté de 11,5 % sur une base annuelle, comparativement au 30 septembre 2009.

La marge nette sur les intérêts augmente, pour passer à 3,80 % ; le revenu net d'intérêt enregistre une hausse de 24,5 % ; les perspectives s'améliorent en ce qui concerne les marges

Le revenu net d'intérêt de l'équivalent pleinement imposable de BB&T a totalisé 1,36 milliard $ au quatrième trimestre de 2009, ce qui représente une hausse de 24,5 %, comparativement au trimestre équivalent de 2008. Pour le trimestre visé, les actifs porteurs d'intérêts ont augmenté de 13,4 % comparativement au trimestre équivalent de 2008. La marge nette sur les intérêts s'élevait à 3,80 % pour le quatrième trimestre de 2009, en hausse de 33 points de base comparativement à 3,47 % au quatrième trimestre de 2008, et en hausse de 12 points de base comparativement au troisième trimestre de 2009. Pendant le quatrième trimestre de 2009, BB&T a mis à jour son évaluation des prêts acquis de la Colonial Bank selon les données les plus récentes, ce qui a donné lieu à une augmentation de la valeur et des rendements anticipés du portefeuille de prêts acquis. En lien avec la réévaluation, BB&T a reconnu un revenu d'intérêt de 9 millions $ au quatrième trimestre de 2009 qui était lié au troisième trimestre de 2009, ce qui a ajouté environ deux points de base à la marge nette sur les intérêts du quatrième trimestre. Au quatrième trimestre de 2008, la marge nette sur les intérêts a diminué de 67 millions $, ou 21 points de base, résultant d'un règlement conclu entre BB&T et l'Internal Revenue Service en ce qui concerne les opérations de crédit-bail adossé. L'amélioration de la marge par rapport au troisième trimestre de 2009 découle de l'élargissement des écarts de crédit et de financement, de l'amélioration de la combinaison de financements et la réévaluation des actifs acquis de Colonial. Compte tenu de ces facteurs, les perspectives de la direction concernant la marge nette sur les intérêts pour 2010 sont plus optimistes.

Augmentation de 20,2 % des produits ne portant pas d'intérêt, attribuable à la hausse des produits tirés des opérations bancaires d'hypothèque de 86,8 %

Le revenu ne portant pas d'intérêt a augmenté de 163 millions $, soit de 20,2 %, au cours du quatrième trimestre de 2009, comparativement au trimestre équivalent de 2008. Ces augmentations reflètent un rendement très élevé des opérations bancaires d'hypothèque de BB&T pendant le trimestre, ainsi qu'une hausse des produits tirés des opérations d'assurance de BB&T. Cette hausse reflète également une hausse dans les frais de services sur les comptes de dépôt, les frais relatifs aux cartes-chèques et d'autres frais et commissions sans dépôt.

Au quatrième trimestre de 2009, BB&T a enregistré un produit sur hypothèques de 142 millions $, une augmentation de 86,8 % comparativement au quatrième trimestre de 2008. La croissance du revenu tiré des opérations hypothécaires est attribuable au solide revenu de production enregistrée de façon soutenue dans les opérations hypothécaires résidentielles et à l'augmentation du revenu de gestion découlant de la hausse observée dans le portefeuille de gestion. BB&T a contracté des prêts hypothécaires de l'ordre de 5,3 milliards $ au cours du quatrième trimestre de 2009 et a tiré profit d'une production record totalisant 28,2 milliards $ pour l'ensemble de l'exercice 2009.

Au quatrième trimestre, BB&T a enregistré des revenus d'assurance de 260 millions $, une augmentation de 13 millions $, ou 5,3 %, comparativement au quatrième trimestre de 2008. L'augmentation des revenus d'assurance est attribuable à la hausse des frais liés à la propriété et aux dommages à la propriété ainsi que la croissance résultant des acquisitions.

Les frais de service facturés aux comptes de dépôt ont totalisé 186 millions $ au quatrième trimestre de 2009, une augmentation de 15 millions $ par rapport au trimestre équivalent de 2008. L'accroissement des frais de services est principalement attribuable aux revenus supplémentaires générés par l'acquisition de la clientèle de la Colonial Bank. Les frais relatifs aux cartes-chèques et autres frais et commissions sans dépôt ont augmenté de 24,0 % et de 30,6 %, respectivement, comparativement au quatrième trimestre de 2008. La hausse des frais relatifs aux cartes-chèques est due en grande partie à l'utilisation accrue des cartes-chèques par les nouveaux clients et les clients existants. La hausse des frais et commissions sans dépôt est principalement attribuable à l'émission d'un plus grand nombre de lettres de crédit et d'autres frais de gestion des prêts commerciaux, ainsi qu'au rendement élevé de financement de l'équipement de BB&T. Le revenu du service de conseil en placement et en fiducie a augmenté de 18,8 % en raison de la conjoncture du marché et des charges sur le revenu améliorées et approuvées de la gestion du patrimoine.

Les autres revenus ne portant pas d'intérêt se sont élevés à 70 millions $ pour le quatrième trimestre de 2009, comparativement à une perte de 15 millions $ pour la même période de 2008. La croissance des autres revenus ne portant pas d'intérêt comprend un profit avant impôt de 27 millions $, soit de 0,02 $ par action après dilution, provenant de la vente de la division des services de la paie de BB&T. La vente du secteur de traitement de la paie comprend un partenariat stratégique qui permet à BB&T de continuer à offrir des services de paie de qualité aux clients et à générer des revenus par des commissions d'aiguillage. De plus, les autres revenus ont augmenté de 38 millions $ en raison des hausses des actifs sur le marché en ce qui concerne les prestations postérieures à l'emploi qui sont contrebalancées par une augmentation semblable en dépenses personnelles. Les autres revenus ont augmenté de 11 millions $ en raison de l'accroissement du revenu associé à l'actif sur la perte de la FDIC.

Les dépenses ne portant pas d'intérêt augmentent en raison des coûts additionnels du crédit et de la dépense en assurance de la FDIC

Les dépenses de BB&T ne portant pas d'intérêt ont augmenté de 349 millions $, soit 34,5 % pendant le quatrième trimestre de 2009, comparativement à la même période de 2008. La hausse comprenait 115 millions $ de dépenses de propriété de forclusion supplémentaires ; une somme additionnelle de 34 millions $ en dépense d'assurances de la FDIC ; une augmentation de 17 millions $ des coûts de pensions, et de 38 millions $ pour les coûts de prestations postérieures à l'emploi qui sont contrebalancés par un revenu additionnel ne portant pas d'intérêt. Sans compter ces éléments, et environ 159 millions $ de croissance découlant des acquisitions, les dépenses ne portant pas d'intérêt ont diminué de 1,2 % comparativement au même trimestre de l'exercice précédent.

Les niveaux des capitaux propres demeurent forts

Le ratio commun de première catégorie de BB&T était de 8,5 % en date du 31 décembre 2009, comparativement à 8,4 % en date du 30 septembre 2009, et demeurera parmi l'un des plus forts de l'industrie. Les fonds propres à risque et ratios de fonds propres pondérés en fonction des risques de première catégorie étaient de 11,5 % et de 15,7 % respectivement, en date du 31 décembre 2009, comparativement à 11,1 % et 15,6 % respectivement, en date du 30 septembre 2009. Les ratios de fonds propres pondérés de BB&T en fonction des risques et corporels demeurent nettement supérieurs aux standards réglementaires en ce qui concerne les banques bien capitalisées.

BB&T continue d'élargir ses opérations dans le secteur des assurances

Au quatrième trimestre, les services d'assurance de BB&T ont élargi leurs opérations du Sud-Ouest de la Floride grâce à l'acquisition d'Oswald Trippe and Company, Inc. de Fort Myers, en Floride. Cette acquisition consolidera la franchise d'assurance de BB&T au même moment où BB&T étend sa présence dans le Sud-Ouest de la Floride avec l'acquisition assistée par la FDIC de la Colonial Bank en août 2009.

En date du 31 décembre 2009, BB&T détenait 165,8 milliards $ en actifs et gérait 1 857 bureaux bancaires en Caroline du Nord et du Sud, en Virginie, en Virginie-Occidentale, au Kentucky, en Géorgie, au Maryland, au Tennessee, en Floride, en Alabama, au Texas, en Indiana et à Washington D.C. Les actions ordinaires de BB&T sont inscrites à la Bourse de New York sous le symbole BBT. Pour de plus amples renseignements sur le rendement financier de BB&T, les nouvelles et produits et services de la société, veuillez consulter notre site Web au www.BBT.com.

Webémission sur le profit et sommaire de la performance trimestrielle

Afin de visionner la Webémission en direct de la conférence téléphonique 2009 de BB&T portant sur le profit du quatrième trimestre qui est aujourd'hui à 8 h (HNE), veuillez consulter notre site Web au www.BBT.com. Une rediffusion de la conférence sera disponible sur le site Web de BB&T jusqu'au vendredi, 5 février, ou en composant le +1-888-203-1112 (code d'accès 6794434) jusqu'au mercredi 27 janvier.

Le sommaire du rendement trimestriel de BB&T de 2009, qui contient les plans financiers détaillés, est disponible sur le site Web au www.bbt.com/bbt/about/financialprofile/statements.html.

Les ratios de capital réglementaire sont préliminaires.

Ce communiqué de presse contient des mesures de rendement établies par des méthodes autres que celles qui sont conformes aux principes comptables généralement reconnus aux États-Unis d'Amérique (<< PCGR >>). L'équipe de direction utilise ces mesures non conformes aux PCGR en ce qui a trait à leur analyse du rendement de la société. L'équipe de direction de BB&T se sert de ces mesures pour évaluer le rendement sous-jacent ainsi que l'efficacité de ses opérations. Elle est d'avis que ces mesures non conformes aux PCGR offre une plus grande compréhensibilité des opérations courantes, accroît la comparabilité des résultats des périodes antérieures et démontrent les répercussions des gains et des frais importants pour la période courante. La société est d'avis qu'une analyse importante de son rendement financier nécessite une compréhension des facteurs sous-jacents de ce rendement. L'équipe de direction pense que les investisseurs peuvent utiliser ces mesures financières non conformes aux PCGR pour analyser le rendement financier sans la répercussion des éléments inhabituels qui pourraient modifier les tendances relatifs au rendement sous-jacent de la société. Ces publications ne devraient pas agir comme substituts des mesures financières établies selon les PCGR, et ne sont pas nécessairement comparables aux mesures du rendement non conformes aux PCGR qui pourraient être présentées par d'autres sociétés. Le capital-actions ordinaire corporel et les ratios de capital-actions ordinaire de première catégorie sont des mesures non conformes aux PCGR. BB&T utilise la définition du capital-actions ordinaire de première catégorie dans le cadre de l'évaluation DMCC (déclaration au sujet de la méthode de comptabilité des coûts) afin de calculer ces ratios. L'équipe de gestion de BB&T fait appel à ces mesures pour évaluer la qualité du capital et pense que les investisseurs pourraient les trouver utiles dans le cadre de l'analyse de leur société. Les mesures du capital ne sont pas nécessairement comparables aux mesures du capital semblables qui pourraient être présentées par d'autres sociétés.

Ce communiqué de presse contient certains << énoncés prospectifs >> au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés peuvent avoir trait à des éléments assujettis à d'importants risques, incertitudes, estimations et hypothèses de la part de l'équipe de direction. Les résultats réels peuvent différer considérablement des prévisions actuelles. Pour obtenir un résumé sur les facteurs importants pouvant avoir des répercussions sur les énoncés prospectifs de BB&T, référez-vous aux documents déposés par BB&T auprès de la Securities and Exchange Commission. BB&T rejette toute responsabilité quant à la mise à jour de ces énoncés suite à la date de publication ce de communiqué de presse.

LA

SOURCE BB&T Corporation