Berg lance le premier essai clinique stratifié de médicaments jamais réalisé pour étudier le métabolisme cancéreux de tumeurs solides

09 Décembre , 2013, 09:15 GMT de Berg

-- Les patients chez Cornell, Palo Alto Medical Foundation, MD Anderson participent au premier programme clinique à utiliser l'intelligence artificielle sous tous ses aspects --

FRAMINGHAM, Massachusetts, 9 décembre 2013 /PRNewswire/ -- Berg, une société biopharmaceutique qui s'engage à découvrir des solutions de santé par le biais d'une approche de recherches biologiques axées sur les données, a aujourd'hui annoncé l'essai clinique de phase Ib, le premier du genre, avec Weill Cornell Medical College, Palo Alto Medical Foundation et MD Anderson Cancer Center pour étudier son composé de recherche, BPM 31510 (perfusion intraveineuse continue), comme nouvelle cancérothérapie pour les tumeurs solides.

« Contrairement à d'autres essais cliniques, celui-ci est le premier programme à se concentrer sur le métabolisme ou les processus du cancer plutôt que d'une mutation ou d'une cible spécifique », a indiqué Niven R. Narain, co-fondateur, président et directeur de la technologie de Berg. « En utilisant l'analytique des mégadonnées, nous sommes d'ailleurs en mesure d'identifier le bon type de patients qui réagiront au traitement BPM 31510. La stratification des patients par phénotype est le future de la médecine et nous voulons développer hardiment un traitement cancéreux grâce à cette approche ».

Peter Yu, MD, directeur de recherche sur le cancer chez Palo Alto Medical Foundation et président entrant de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), assumera le rôle de chercheur principal sur cet essai conjointement avec Ralph Zinner, MD chez MD Anderson et chercheur principal en chef, Manish Shah, MD à Weill Cornell Medical College, qui est prévu d'inscrire entre 300 à 400 patients oncologiques atteints de tumeurs solides, notamment ceux atteints de cancers fortement agressifs comme celui du pancréas, du sein triple négatif, du foie ou du cerveau.

BPM 31510 vise la machinerie cellulaire qui régit le métabolisme des cellules cancéreuses pour altérer ces cellules à agir comme des cellules normales et saines. Le traitement est le premier dans la filière de Berg de candidats survenus de manière endogène découverts et développés par la plate-forme Berg Interrogative Biology™, un système axé sur l'intelligence artificielle qui utilise les méthodologies du réseau de biologie pour étudier les systèmes biologiques.

Par le biais de la plate-forme sur la découverte de médicaments de la marque déposée de Berg Interrogative Biology™, ce programme clinique établira chaque empreinte digitale moléculaire et métabolique du patient en analysant les échantillons multi-omiques de tissu (sang, urine, moelle, etc.) en temps réel. Cette étape permettra aux chercheurs de l'essai de comprendre la manière dont les cellules des patients réagissent au traitement pour évaluer les caractéristiques uniques dans les patients qui répondent à la thérapie ou aux produits composés de BPM 31510.  Une branche très intéressante de l'essai évaluera d'ailleurs l'effet de « la mise en condition mitochondriale » où BPM 31510 sera administré pour 1 cycle suivi de la chimiothérapie afin d'évaluer une augmentation de l'efficacité et une réduction potentielle des effets secondaires chimio-induits.

De plus amples renseignements à propos des essais cliniques qui évaluent BPM 31510 se trouvent aussi sur le site www.ClinicalTrials.gov.

À propos de BPM 31510
Le principal candidat moléculaire de Berg, BPM 31510, est une préparation de marque déposée d'ubidecarenone, une petite molécule endogène responsable de produire de l'énergie aux cellules. Les essais précliniques indiquent que BPM 31510 normalise la protéine BCL2, qui est un élément clé dans la régulation de la mort cellulaire et qu'elle est surexprimée dans 60 à 70 % des tumeurs.

BPM 31510 fait l'objet d'une enquête dans des essais cliniques comme monothérapie et à la fois en association avec des chimiothérapies tels que la gemcitabine, le 5FU et le docétaxel pour son potentiel de traitement de nombreux cancers, notamment le carcinome squameux et les tumeurs solides. 

À propos de la plate-forme Interrogative Biology™ de Berg
L'application par Berg d'apprentissage machine (intelligence artificielle) en biologie et en médecine permet de créer une association de biologie et d'ingénierie des systèmes aboutissant à des réponses clairement formulées sur la santé humaine. La plate-forme Berg Interrogative Biology™ intègre des données moléculaires directement à partir d'un patient avec des informations cliniques et démographiques pour étudier des modèles prédictifs. La plate-forme a le potentiel de fournir au médecin des informations concrètes pour recommander des parcours de traitements efficaces et sûrs, des compagnies d'assurance avec des analyses économiques de la santé pour développer un formulaire plus pertinent et des gouvernements avec un écosystème de données pour la modélisation financière des besoins de soins de santé de la population.

Grâce à la plate-forme Interrogative Biology, la société a judicieusement mis à profit son principal candidat oncologique, BPM 31510, à l'étude avec la gemcitabine pour la création d'un effet anticancéreux. Les essais cliniques de la phase 1 et 2 d'une préparation topique de BPM 31510 pour le traitement des cancers de la peau sont terminées de même que l'essai clinique de phase 1 à dose croissante d'une préparation intraveineuse de BPM 31510 pour le traitement des tumeurs solides.

À propos de Berg  
Berg, qui tient son éponyme de Carl Berg, est une société biopharmaceutique et la société mère de Berg Pharma, Berg Biosystems et Berg Diagnostics. La concentration de nos recherches cherche à comprendre la manière dont les altérations du métabolisme sont liées au début de la maladie. Nous avons découvert des enseignements majeurs concernant les facteurs du contrôle métabolique, plus précisément à propos des éléments sous-jacents dans l'hypothèse Warburg. La société détient un riche portefeuille de technologies à un stade précoce sur les maladies du SNC et sur les maladies métaboliques qui complète son activité au niveau des essais cliniques avancés sur le cancer et de la prévention de la chimiotoxicité. Armé de l'utilisation de la plate-forme de découverte qui traduit le rendement biologique en thérapeutique viable et d'une bibliothèque de bio-marqueurs robustes,  Berg est sur le point de réaliser sa poursuite pour un avenir plus sain. Pour en savoir plus, consultez le site http://www.bergpharma.com/.

Contact médias :
Alisha Tischler
Ogilvy Public Relations
1-212-880-5218

Contact investisseurs :
Tom Smith
Ogilvy Public Relations
1-212-880-5269
tom.smith@ogilvy.com

LA

SOURCE Berg



Liens connexes

http://www.bergpharma.com