Berg Pharma, présente au congrès de l'ASCO, prête à devenir une référence dans le domaine du métabolisme du cancer grâce aux essais de Phase II de son produit BPM 31510

12 Juin, 2012, 23:29 BST de Berg Pharma

CAMBRIDGE, Massachusetts, 12 juin 2012 /PRNewswire/ -- Lors du congrès 2012 de l'ASCO (American Society of Clinical Oncology) sur le médicament BPM 31510, qui s'est déroulé à Chicago, Berg Pharma, une société pharmaceutique basée à Boston, a présenté la molécule phare dans la gamme des produits de Berg contre le cancer, qui cible le métabolisme des cellules cancéreuses en inversant le phénotype de Warburg. BPM 31510, une petite molécule endogène qui se trouve dans les mitochondries, rétablit la phosphorylation oxydative et permet la récapitulation du potentiel des protéines de la famille BCL-2 afin de provoquer la mort de la cellule, un processus que le cancer ne développe pas. Des études mécanistes démontrent que le BPM 31510 n'a pas d'effet négatif sur le tissu normal mais qu'il optimiserait l'équilibre bioénergétique dans le microenvironnement de la tumeur afin de « normaliser » une cellule cancéreuse et l'amener à se comporter plutôt comme une cellule saine.

(Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20120404/CL82745LOGO )

Vikas P. Sukhatme, MD PhD, Directeur des études au BIDMC (Beth Israel Deaconess Medical Center) et Victor J. Aresty Professeur de Médecine à la HMS (Harvard Medical School) ont déclaré : « Cibler les voies métaboliques différentes existant entre les cellules cancéreuses et les cellules normales est une démarche riche en promesses pour la thérapie du cancer et cette étude entre pleinement dans cette catégorie. Il sera très instructif de voir si le degré d'inversion de l'effet de Warburg provoqué par le BPM 31510 est en corrélation avec les résultats cliniques ».

Les résultats présentés lors de la conférence de l'ASCO sur l'essai de Phase I concernant les tumeurs avancées, réfractaires et solides révèlent que le BPM 31510 était bien toléré et sans effets secondaires. La Phase I est en cours car la DMT n'a pas été déterminée jusqu'à présent mais des signes très encourageants d'efficacité se sont manifestés chez 1 patient présentant une réponse presque complète tandis que plusieurs réponses partielles significatives et un profil de maladie stable étaient constatés dans de nombreuses cohortes de patients. Linda Vahdat, MD, Professeur de Médecine, Responsable, département des Tumeurs solides, et Directrice du programme de recherche sur le cancer du sein à la faculté de Médecine de Weill Cornell, a fait part de son admiration : « C'est formidable de voir que les formules de ciblage du métabolisme dans le traitement du cancer sont établies et finalement mises en route. Je suis raisonnablement optimiste, sur la base des résultats d'efficacité et de sécurité préliminaires obtenus par le BPM 31510 pour les tumeurs solides lors de la phase I, et je pense que nous serons bientôt en mesure de passer aux essais de Phase II pour des cancers spécifiques ».

Berg a l'intention de passer aux essais de Phase II à fin 2012 en les orientant spécialement sur les cancers présentant un phénotype agressif et à métabolisme élevé tels que le cancer du pancréas, le cancer du sein triple négatif et le cancer colorectal. Les modèles précliniques présentés lors du congrès 2012 de l'AACR (American Association of Cancer Research) montrent que le BPM 31510 exerce un effet synergique avec plusieurs chimiothérapies dans le cas de cancers agressifs.  Niven R. Narain, Cofondateur, Président et Directeur technique de Berg Pharma, a annoncé : « Nous sommes très enthousiastes à l'idée de passer aux essais de Phase II pour cet agent, avec une stratégie de combinaison intelligente basée sur des indications scientifiques précliniques. BPM 31510 fait preuve d'une activité prometteuse lors des premiers essais en monothérapie et nous sommes très impatients à l'idée d'évaluer son activité en combinaison avec le niveau des soins ».

La société dispose aussi d'autres programmes cliniques avec une forme topique du BPM 31510 pour le cancer de la peau et du BPM 31543 pour le traitement symptomatique prévenant la chute des cheveux pendant la chimiothérapie en cas de cancer. Le robuste pipeline de Berg est alimenté par la plateforme Interrogative Biology® qui a développé des cibles thérapeutiques dans le domaine du cancer, de l'endocrinologie, des maladies CNS en mettant l'accent sur le métabolisme mitochondrial.

À propos de Berg Pharma

Berg Pharma est une société pharmaceutique basée à Boston et maison mère de Berg Biosystems et de Berg Diagnostics. Le but de notre recherche est de comprendre comment les altérations du métabolisme sont liées à l'apparition de la maladie. Nous avons découvert des approches essentielles dans le domaine des facteurs de contrôle du métabolisme et plus précisément dans les éléments sous-jacents à l'hypothèse de Warburg. La société dispose d'un pipeline profond de technologies de stade précoce pour les maladies CNS et les maladies métaboliques qui complètent son activité d'essais cliniques pour les stades avancés dans le domaine du cancer et de la prévention de la chimiotoxicité. Forte de l'utilisation de sa plateforme de découvertes traduisant les résultats biologiques en thérapies viables et de sa riche bibliothèque de biomarqueurs, Berg Pharma est tout disposé à poursuivre sa quête d'un lendemain plus sain.

LA

SOURCE Berg Pharma