Berg présente des données de l'essai du BPM 31510 sur les tumeurs solides lors de la réunion annuelle de l'ASCO, qui dévoilent des traitements prometteurs basés sur le métabolisme

01 Juin, 2015, 15:53 BST de Berg

BOSTON, 1 juin 2015 /PRNewswire/ -- Berg, société biopharmaceutique engagée dans la découverte de solutions de santé fondées sur une approche de recherche biologique basée sur les données, a présenté les recherches cliniques de l'étude de phase Ib portant sur son médicament contre le cancer, le BPM 31510, pour traiter les tumeurs solides, ainsi que ses données précliniques sur le cancer du sein triple-négatif, lors de la 51e réunion annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui s'est déroulée du 29 mai au 2 juin à Chicago.

Le BPM 31510 est l'un des premiers médicaments contre le cancer guidé par le développement de l'intelligence artificielle. Il agit en reprogrammant le métabolisme des cellules cancéreuses, ou en inversant l'effet Warburg, c'est-à-dire à leur réapprenant à subir la mort cellulaire. Les données provenant d'essais précliniques et humains indiquent que le BPM 31510 administré comme monothérapie entraîne une régression de la tumeur ainsi que des avantages cliniques, et qu'il augmente l'activité anti-tumorale quand il est couplé avec des agents de chimiothérapie.  

L'essai de phase Ib est réalisé sous l'égide d'éminents chercheurs : Manish Shah, docteur en médecine, directeur du service d'oncologie gastro-intestinale du Cornell Weill Medical Center, Ralph G. Zinner, docteur en médecine, chercheur, professeur associé au MD Anderson Cancer Center, et Peter Yu, docteur en médecine, chercheur à Palo Alto Medical Foundation et président de l'ASCO.

« Le BPM31510 utilisé seul ou couplé avec la chimiothérapie dans un essai actuel de phase Ib, avec augmentation des doses, a été bien toléré et a présenté une toxicité minimale à de nombreux niveaux de dosage », a déclaré le Dr Ralph G. Zinner, professeur associé, chercheur, MD Anderson Cancer Center. « Nous avons aussi constaté une activité anti-tumorale quand le médicament est utilisé seul et couplé avec de la chimiothérapie. Les résultats de l'imagerie médicale TEP ou TDM (tomodensitométrie) sont comparés aux nombreuses technologies 'omiques' faites sur des échantillons pré-tumoraux et post-tumoraux et des prélèvements sanguins appariés. Nous avons des preuves préalables selon lesquelles le BPM31510 module des modèles de marqueurs de façon prédictive et mécaniquement plausible. Ceci encourage la poursuite de nos efforts actuels visant à développer un ensemble d'analyses par technologies 'omiques' hautement élaborées et guidées par l'intelligence artificielle, dans l'espoir de pouvoir les utiliser un jour comme un puissant outil de détection de la progression de réaction précoce et de la toxicité. L'étude n'a pas encore atteint la dose maximale tolérée et elle continue à recruter des patients. »

Berg, qui doit son nom au président et co-fondateur de la société, Carl E. Berg, fusionne la biologie avec l'intelligence artificielle bayésienne pour interpréter les populations de patients comme le fondement de la création de la nouvelle génération de médicaments et de diagnostics. Lors de la réunion de l'ASCO, le co-fondateur, président et directeur technologique de Berg, a mis en avant l'approche de la société pour découvrir des médicaments et ses capacités, dont sa plateforme propriétaire Interrogative Biology™, qui implique la biologie et cible la maladie au niveau cellulaire, tout en dévoilant une compréhension plus approfondie de la maladie.

« Le médicament révolutionnaire de Berg, le BPM31510, a été conçu pour lutter contre certains des cancers les plus mortifères, dont les tumeurs hautement métaboliques où notre but est la survie à long terme », a déclaré Niven R. Narain. « En utilisant la plateforme Interrogative Biology™, nous nous attelons à un paradigme de développement de nouveaux médicaments dans lequel les patients puissent recevoir des traitements correspondant à leur maladie plutôt que d'être traités par l'approche actuelle non personnalisée. En continuant à adopter une approche de médecine de précision pour développer des médicaments, Berg est en bonne voie pour mener les efforts visant à faire du traitement adéquat pour chaque patient une réalité. »

Berg va évaluer les données actuelles d'une étude de phase Ib et utiliser les résultats des essais sur des patients stratifiés pour programmer de nombreux essais de phase II portant sur les tumeurs hautement métaboliques d'ici l'année prochaine.

À propos de Berg    
Berg est une société biopharmaceutique qui comprend plusieurs divisions, dont Analyses, Industrie pharmaceutique, Biosystèmes et Diagnostics. Notre recherche s'attèle à comprendre comment les altérations du métabolisme sont liées au début de la maladie. Nous avons découvert des informations clés sur les facteurs du contrôle métabolique, plus précisément des éléments sous-jacents dans l'hypothèse de Warburg. La société a un large portefeuille d'actifs précliniques sur les maladies du système nerveux central (SNC) et du métabolisme, qui complète ses activités d'essais cliniques avancés sur le cancer et de prévention de la chimio-toxicité. Grâce à l'utilisation de la plateforme de découverte qui traduit les résultats biologiques en traitements viables et d'une solide collection de biomarqueurs, Berg est sur la bonne voie pour réaliser ses objectifs d'un avenir garant d'une meilleure santé. Pour de plus amples informations, veuillez visiter www.berghealth.com.

À propos de la plateforme Interrogative Biology™ de Berg  
L'application par Berg de l'apprentissage automatique (intelligence artificielle) en biologie et en médecine permet de créer une association de biologie et d'ingénierie des systèmes qui débouche sur des réponses clairement formulées sur la santé humaine. La plateforme Interrogative Biology™ de Berg intègre des données moléculaires directement à partir d'un patient avec des informations cliniques et démographiques pour étudier des modèles prédictifs. La plateforme a le potentiel de fournir aux médecins des informations concrètes leur permettant de recommander des schémas de traitements efficaces et sûrs, d'apporter aux compagnies d'assurance des analyses sur l'économie de la santé pour qu'elles puissent dresser des listes plus pertinentes de médicaments, et aux organismes gouvernementaux un écosystème de données pour la modélisation financière des besoins en termes de santé de la population.

Contact   
Michelle Horn   
Ogilvy Public Relations   
+1 (212) 880-5381   
Michelle.horn@ogilvy.com  

LA

SOURCE Berg



Liens connexes

http://www.berghealth.com