Bill et Melinda Gates promettent 10 milliards de dollars pour une << Décennie de Vaccination >>

29 Janvier, 2010, 11:00 GMT de Bill & Melinda Gates Foundation

DAVOS, Suisse, January 29 /PRNewswire/ --

- Avec photo

- Un effort accru de vaccination pourrait sauver plus de 8 millions d'enfants d'ici à 2020. Les problèmes de financement sont toujours importants et ne pourront être résolus qu'avec l'aide de tous.

Bill et Melinda Gates ont annoncé aujourd'hui que leur fondation allait investir 10 milliards de dollars sur les 10 prochaines années pour aider la recherche, le développement et la distribution de nouveaux vaccins dans les pays les plus pauvres.

(Photo: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20100129/DC45704)

Les Gates ont déclaré qu'une augmentation des investissements par les gouvernements et le secteur privé pourrait aider les pays en développement à réduire considérablement la mortalité infantile d'ici à la fin de la décennie. Ils ont lancé un appel pour répondre aux importants besoins de financements dans le domaine de la recherche et des programmes de vaccination infantile.

<< Nous devons faire de cette décennie celle de la vaccination >>, a déclaré Bill Gates. << Les vaccins sauvent et améliorent déjà des millions de vie dans les pays en développement. Par l'innovation, il deviendra possible de sauver plus d'enfants que jamais. >>

Bill et Melinda Gates ont fait cette annonce lors de la rencontre annuelle du Forum Economique Mondial accompagnés de Julian Lob-Levyt, Président de l'Alliance GAVI.

<< Les vaccins représentent un miracle - quelques doses suffisent pour prévenir définitivement des maladies mortelles >>, a déclaré Melinda Gates. << Nous avons fait de la vaccination la priorité de la Fondation Gates, car nous avons pu constater par nous-mêmes son incroyable impact sur la vie des enfants >>.

Afin d'évaluer l'impact de la vaccination sur les taux de mortalité infantile dans les dix prochaines années, la fondation a eu recours à un modèle créé par un consortium mené par l'Institut des Programmes Internationaux de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health.

En augmentant de façon significative l'administration des vaccins vitaux dans les pays en développement jusqu'à atteindre un taux de couverture de 90 % (y compris les nouveaux vaccins contre la diarrhée grave et contre la pneumonie), le modèle suggère qu'environ 7,6 millions d'enfants de moins de cinq ans pourrait avoir la vie sauve entre 2010 et 2019. La fondation a également estimé que 1,1 million d'enfants supplémentaires pourraient être sauvés par l'introduction d'un vaccin antipaludéen d'ici à 2014, portant le nombre de vies pouvant être sauvées à 8,7 millions au total.

Si de nouveaux vaccins étaient créés et introduits pendant cette décennie (contre la tuberculose, par exemple), d'autres vies encore pourraient être épargnées.

La nouvelle donation annoncée aujourd'hui s'ajoute aux 4,5 milliards de dollars que la Fondation Gates a déjà attribués à la recherche, au développement et à l'administration de vaccins contre de multiples maladies depuis sa création.

Les partenariats public-privé sources de progrès dans le développement et l'administration des vaccins :

Bill et Melinda Gates ont déclaré que leur promesse de don était motivée par les remarquables progrès réalisés en matière de vaccination ces dernières années. Voici quelques exemples :

    
    - Un accès record à la vaccination : de nouvelles données de l'OMS
      montrent que les taux de vaccination mondiaux sont à leur plus haut,
      ayant rattrapé leur retard des années 90. Entre 2000 et 2009, le
      pourcentage d'enfant ayant reçu le vaccin DTP (Diphtérie, Tétanos,
      Polio) dans les pays les plus pauvres est passé de 66 % à 79 %, le plus
      haut taux jamais enregistré. Le nombre de décès dus à la rougeole dans
      le monde a diminué de 77 % entre 2000 et 2008 ; en Afrique, la
      diminution est de 92 %.

    - L'amélioration des vaccinations dites << de routine >> : Les
      partenariats centrés sur la réduction des maladies telles que la polio
      et la rougeole contribuent également à la construction de bases solides
      en faveur de l'administration de vaccins qu'ils soient nouveaux ou
      existants. Des personnels de santé bien formés, le respect de la chaîne
      du froid et la surveillance sont des éléments nécessaires afin de
      s'assurer que les vaccines atteignent les enfants qui en ont besoin.

    - L'introduction de nouveaux vaccins : de nouveaux vaccins sont
      aujourd'hui disponibles contre les deux principales causes de mortalité
      infantile que sont la diarrhée grave et la pneumonie. Un article publié
      cette semaine dans le New England Journal of Medicine indique que
      l'introduction du vaccin rotavirus en Afrique du Sud et au Malawi a
      permis de réduire les cas de diarrhée causés par le virus de plus de
      60 %.

    - Un élan positif pour la recherche : les perspectives dans le domaine de
      la recherche et du développement de vaccins sont meilleures que jamais.
      Des essais cliniques de phase III sont en cours pour un vaccine
      antipaludéen très prometteur. Un nouveau vaccin pour la prévention des
      épidémies de méningite en Afrique devrait être introduit cette année.

Une grande partie des récentes avancées dans le développement et l'administration des vaccins ont été menées à bien par des partenariats public-privés, tels que l'Alliance GAVI et le Rotavirus Vaccine Program de l'ONG PATH, qui coordonnent les ressources et l'expertise des laboratoires, des donneurs, de l'UNICEF, de l'OMS, de la Banque Mondiale et des pays en développement. M. Gates a déclaré que ces partenariats << changent le monde de la vaccination >>.

L'Alliance GAVI (créée au Forum Economique Mondial il y a 10 ans) a permis de vacciner 257 millions d'enfants supplémentaires avec des vaccins nouveaux et sous-utilisés, empêchant ainsi 5 millions de décès. Dans les années à venir, l'Alliance se concentrera sur l'introduction rapide de vaccins contre la diarrhée et la pneumonie.

<< Nos investissements dans la vaccination à grande échelle ont eu des effets extraordinaires >>, a déclaré Julian Lob-Levyt. << L'Alliance GAVI a été fondée il y a seulement 10 ans et elle a déjà sauvé cinq millions de vies en permettant un meilleur accès à la vaccination dans les pays les plus pauvres. Nous avons le potentiel pour faire encore mieux dans les dix ans à venir et c'est très encourageant>>.

Un engagement accru est crucial pour les succès futurs

L'engagement d'aujourd'hui va favoriser la réalisation d'un grand nombre de projets portant sur la vaccination, de la recherche fondamentale à des progrès dans l'administration des vaccins. Néanmoins, des milliards de dollars supplémentaires sont nécessaires pour atteindre l'objectif de 90 % d'enfants vaccinés. L'Alliance GAVI et les programmes mondiaux contre la polio et la rougeole souffrent d'importants besoins de financements, de même que la recherche sur les nouveaux vaccins.

Lors de la conférence de presse, les orateurs ont souligné les nouveaux besoins nécessitant le soutien financier des donateurs, gouvernements et acteurs du secteur privé afin de:

    
    - Accroître rapidement l'échelle des programmes de vaccination pour
      protéger tous ceux qui en ont besoin ;

    - Conduire les recherches et les essais cliniques nécessaires à la
      création de nouveaux vaccins ;

    - Introduire les nouveaux vaccins contre la diarrhée grave et la
      pneumonie, ainsi que d'autres vaccins prometteurs toujours en
      développement ;

    - Assurer la stabilité du marché des vaccins dans les pays en
      développement et une production suffisante par les fabricants.

Commentant l'annonce faite aujourd'hui, Margaret Chan, Directeur Général de l'OMS, a déclaré : << L'engagement de la Fondation Gates pour la vaccination est extraordinaire, mais il ne couvre qu'une petite part des besoins. Il est crucial que les gouvernements, ainsi que le secteur privé, se mobilisent à leur tour pour permettre aux enfants qui en ont besoin d'accéder à ces vaccins >>.

Guidée par la conviction que toutes les vies ont une valeur égale, la Fondation Bill & Melinda Gates a pour vocation d'aider chaque être humain à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle se concentre sur les projets susceptibles d'améliorer la santé des populations et de leur donner les moyens de lutter contre la faim et la pauvreté extrême. Aux Etats-Unis, elle s'efforce de veiller à ce que chacun, en particulier les plus démunis, ait accès aux opportunités nécessaires pour réussir à l'école, comme dans la vie. Implantée à Seattle, la Fondation est co-présidée par Patty Stonesifer et William H. Gates Sr., et dirigée par Bill et Melinda Gates et Warren Buffett.

Note aux rédacteurs :

Une photo accompagnant ce communiqué est mise à votre disposition par l'European Pressphoto Agency (EPA) au http://www.epa-photos.com

LA

SOURCE Bill & Melinda Gates Foundation