BRISTOL-MYERS SQUIBB ET L'INSTITUT KAROLINSKA DIRIGERONT DES ESSAIS CLINIQUES SUR LA PHARMACOGÉNOMIQUE DU CANCER

08 Mars, 2000, 21:35 GMT de Bristol-Myers Squibb

<div> <UL> <LI>BMS &amp;#233;tablit la premi&amp;#232;re alliance de son programme d'essais cliniques sur la personnalisation &amp;#233;volu&amp;#233;e de la pharmacoth&amp;#233;rapie </LI></LI></UL> <P> Princeton, New Jersey et Stockholm, Su&amp;#232;de - Bristol-Myers Squibb (BMY &amp;#224; la Bourse de New York) et l'Institut Karolinska ont annonc&amp;#233; aujourd'hui l'&amp;#233;tablissement d'une alliance unique, qui vise l'int&amp;#233;gration des nouveaux et puissants outils de la pharmacog&amp;#233;nomique &amp;#224; des programmes d'essais cliniques sur le cancer. La pharmacog&amp;#233;nomique, qui repose sur l'information g&amp;#233;n&amp;#233;tique, permet la mise au point de nouveaux traitements destin&amp;#233;s &amp;#224; des populations sp&amp;#233;cifiques de patients, ou l'adaptation des traitements actuels &amp;#224; certains patients en particulier. </P> <P> L'accord intervenu entre Bristol-Myers Squibb et l'Institut Karolinska repr&amp;#233;sente un progr&amp;#232;s important vers la personnalisation des traitements anticanc&amp;#233;reux. Dor&amp;#233;navant, les scientifiques pourront identifier les marqueurs g&amp;#233;n&amp;#233;tiques afin de d&amp;#233;terminer, avant l'administration du traitement, la r&amp;#233;action des patients &amp;#224; une vaste gamme de compos&amp;#233;s anticanc&amp;#233;reux mis en march&amp;#233; ou en phase de d&amp;#233;veloppement. Arm&amp;#233;s de ces connaissances, les m&amp;#233;decins devraient parvenir &amp;#224; accro&amp;#238;tre l'efficacit&amp;#233; des traitements m&amp;#233;dicamenteux et &amp;#224; r&amp;#233;duire les effets secondaires subis par chacun des patients. </P> <P> &amp;#171;L'Institut Karolinska est le premier grand centre clinique &amp;#224; collaborer avec Bristol-Myers Squibb &amp;#224; son projet de recherche pharmacog&amp;#233;nomique, a indiqu&amp;#233; Peter Ringrose, Ph.D., pr&amp;#233;sident, Institut de recherche pharmaceutique de Bristol-Myers Squibb. Nous pr&amp;#233;voyons &amp;#233;tendre l'envergure de ce projet, gr&amp;#226;ce &amp;#224; l'inclusion d'autres grands centres d'essais cliniques, ainsi qu'&amp;#224; l'application de la pharmacog&amp;#233;nomique, en derni&amp;#232;re phase, &amp;#224; tous nos domaines th&amp;#233;rapeutiques. La pharmacog&amp;#233;nomique est le fondement de la m&amp;#233;decine personnalis&amp;#233;e. Nous sommes persuad&amp;#233;s qu'elle r&amp;#233;volutionnera le traitement de nombreuses pathologies, qu'il s'agisse du cancer aux maladies cardiovasculaires, en passant par les troubles du syst&amp;#232;me nerveux central et les maladies infectieuses.&amp;#187; </P> <P> &amp;#171;Il serait impossible de r&amp;#233;aliser ce type de projet de recherche pharmacog&amp;#233;nomique sans la collaboration de l'industrie pharmaceutique, a pr&amp;#233;cis&amp;#233; Ulrik Ringborg, professeur du d&amp;#233;partement d'oncologie-pathologie de l'Institut Karolinska. Les canc&amp;#233;rologues rattach&amp;#233;s au centre Karolinska et Radiumhemmet sur le cancer sont remplis d'enthousiasme &amp;#224; l'id&amp;#233;e d'appliquer ces nouvelles techniques efficaces &amp;#224; l'&amp;#233;tude des tumeurs humaines. Je suis convaincu que l'information tir&amp;#233;e de ce programme nous permettra d'am&amp;#233;liorer les r&amp;#233;sultats des traitements m&amp;#233;dicaux destin&amp;#233;s aux patients canc&amp;#233;reux.&amp;#187; </P> <P> L'objectif de cette collaboration de trois ans, qui comporte une possibilit&amp;#233; de prolongation, consiste en l'identification et la validation des marqueurs cliniques oncologiques, qu'il s'agisse de g&amp;#232;nes ou de prot&amp;#233;ines, qui aideront &amp;#224; pr&amp;#233;dire les r&amp;#233;actions des patients aux r&amp;#233;gimes th&amp;#233;rapeutiques anticanc&amp;#233;reux. En d&amp;#233;finitive, l'identification de ces marqueurs g&amp;#233;n&amp;#233;tiques permettra aux m&amp;#233;decins d'individualiser les traitements qu'ils destinent &amp;#224; leurs patients canc&amp;#233;reux, afin d'en am&amp;#233;liorer l'efficacit&amp;#233; et d'en r&amp;#233;duire les effets secondaires. Gr&amp;#226;ce &amp;#224; la personnalisation des traitements, le taux de r&amp;#233;ponse favorable pourrait atteindre les 70 &amp;#224; 90 p. cent. Dans le cadre de cette collaboration, un grand centre d'essais cliniques contribuera, pour la premi&amp;#232;re fois, &amp;#224; int&amp;#233;grer la pharmacog&amp;#233;nomique du cancer aux pharmacoth&amp;#233;rapies actuelles et futures. </P> <P> Bristol-Myers Squibb a entrepris son programme de recherche sur la pharmacog&amp;#233;nomique du cancer en novembre 1999, gr&amp;#226;ce &amp;#224; l'&amp;#233;tablissement d'une alliance avec Millennium Predictive Medicine (MPMx), chef de file mondial dans le domaine de la m&amp;#233;decine pr&amp;#233;ventive et filiale de Millennium Pharmaceuticals, Inc. (MLNM au Nasdaq.) Cette alliance, qui a favoris&amp;#233; la premi&amp;#232;re application int&amp;#233;grant la pharmacog&amp;#233;nomique du cancer &amp;#224; l'emploi des m&amp;#233;dicaments nouveaux et existants, permettra de coordonner le d&amp;#233;veloppement de produits th&amp;#233;rapeutiques et de tests pharmacog&amp;#233;nomiques. Les essais dirig&amp;#233;s &amp;#224; l'Institut Karolinska appuieront les travaux de recherche r&amp;#233;alis&amp;#233;s dans le cadre de l'alliance entre BMS et MPMx. Bristol-Myers Squibb a engag&amp;#233; des pourparlers avec d'autres centres cliniques &amp;#233;tablis aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde, afin d'assurer leur participation &amp;#224; son nouveau programme de recherche. </P> <P> Bristol-Myers Squibb joue un r&amp;#244;le pr&amp;#233;pond&amp;#233;rant sur le plan mondial dans le domaine des traitements anticanc&amp;#233;reux. La Soci&amp;#233;t&amp;#233; administre &amp;#233;galement un vaste &amp;#233;ventail de programmes de recherche-d&amp;#233;veloppement, qui englobe la majorit&amp;#233; des principales cibles oncologiques, ainsi qu'une dizaine de compos&amp;#233;s en phase de d&amp;#233;veloppement actif. Parmi ces compos&amp;#233;s figurent les inhibiteurs des canaux de transmission des signaux oncog&amp;#232;nes, les vaccins contre le cancer, les compos&amp;#233;s antiangiog&amp;#233;niques, les inhibiteurs de la m&amp;#233;talloprot&amp;#233;inase matricielle, les analogues du taxane, des agents chimioth&amp;#233;rapeutiques novateurs, les &amp;#233;pothilones, ainsi que les nouvelles hormonoth&amp;#233;rapies. Nombre de ces compos&amp;#233;s en phase d'investigation, ainsi que les traitements anticanc&amp;#233;reux commercialis&amp;#233;s par la Soci&amp;#233;t&amp;#233; serviront &amp;#224; la r&amp;#233;alisation de son programme de recherche sur la pharmacog&amp;#233;nomique. </P> <P> &amp;#201;tabli &amp;#224; Stockholm, en Su&amp;#232;de, l'Institut Karolinska constitue la seule universit&amp;#233; vou&amp;#233;e exclusivement &amp;#224; la m&amp;#233;decine. Les chercheurs de l'Institut forment environ 45 p. cent du personnel de recherche m&amp;#233;dicale r&amp;#233;mun&amp;#233;r&amp;#233; par l'Etat su&amp;#233;dois. Les travaux de recherche r&amp;#233;alis&amp;#233;s &amp;#224; l'Institut Karolinska couvrent tous les domaines de la m&amp;#233;decine, de la biologie mol&amp;#233;culaire &amp;#224; la sant&amp;#233; publique, en passant par la science des soins. Ces derni&amp;#232;res ann&amp;#233;es, l'Institut Karolinska a renforc&amp;#233; sa position, devenant ainsi le principal centre su&amp;#233;dois de recherche et de formation en m&amp;#233;decine. Cette universit&amp;#233; conna&amp;#238;t actuellement l'expansion la plus rapide en Su&amp;#232;de. Les travaux de recherche clinique, exp&amp;#233;rimentale et &amp;#233;pid&amp;#233;miologique sur le cancer sont r&amp;#233;alis&amp;#233;s dans diff&amp;#233;rents d&amp;#233;partements de l'Institut Karolinska, soit le d&amp;#233;partement d'oncologie-pathologie et le centre de microbiologie et de biologie des tumeurs. </P> <P> Pour obtenir de plus amples renseignements sur Bristol-Myers Squibb, veuillez consulter son site Web &amp;#224; l'adresse <A target="_blank" href="http://www.bms.com.">http://www.bms.com.</A> </P> <P> Pour tout compl&amp;#233;ment d'information sur l'Institut Karolinska, veuillez consulter son site Web &amp;#224; l'adresse <A target="_blank" href="http://www.ki.se.">http://www.ki.se.</A> </P> <P> sites Web - <A target="_blank" href="http://www.ki.se%3B">http://www.ki.se;</A> <A target="_blank" href="http://www.bms.com">http://www.bms.com</A> </P> </div> <div> <UL> <LI>BMS &amp;#233;tablit la premi&amp;#232;re alliance de son programme d'essais cliniques sur la personnalisation &amp;#233;volu&amp;#233;e de la pharmacoth&amp;#233;rapie </LI></LI></UL> <P> Princeton, New Jersey et Stockholm, Su&amp;#232;de - Bristol-Myers Squibb (BMY &amp;#224; la Bourse de New York) et l'Institut Karolinska ont annonc&amp;#233; aujourd'hui l'&amp;#233;tablissement d'une alliance unique, qui vise l'int&amp;#233;gration des nouveaux et puissants outils de la pharmacog&amp;#233;nomique &amp;#224; des programmes d'essais cliniques sur le cancer. La pharmacog&amp;#233;nomique, qui repose sur l'information g&amp;#233;n&amp;#233;tique, permet la mise au point de nouveaux traitements destin&amp;#233;s &amp;#224; des populations sp&amp;#233;cifiques de patients, ou l'adaptation des traitements actuels &amp;#224; certains patients en particulier. </P> <P> L'accord intervenu entre Bristol-Myers Squibb et l'Institut Karolinska repr&amp;#233;sente un progr&amp;#232;s important vers la personnalisation des traitements anticanc&amp;#233;reux. Dor&amp;#233;navant, les scientifiques pourront identifier les marqueurs g&amp;#233;n&amp;#233;tiques afin de d&amp;#233;terminer, avant l'administration du traitement, la r&amp;#233;action des patients &amp;#224; une vaste gamme de compos&amp;#233;s anticanc&amp;#233;reux mis en march&amp;#233; ou en phase de d&amp;#233;veloppement. Arm&amp;#233;s de ces connaissances, les m&amp;#233;decins devraient parvenir &amp;#224; accro&amp;#238;tre l'efficacit&amp;#233; des traitements m&amp;#233;dicamenteux et &amp;#224; r&amp;#233;duire les effets secondaires subis par chacun des patients. </P> <P> &amp;#171;L'Institut Karolinska est le premier grand centre clinique &amp;#224; collaborer avec Bristol-Myers Squibb &amp;#224; son projet de recherche pharmacog&amp;#233;nomique, a indiqu&amp;#233; Peter Ringrose, Ph.D., pr&amp;#233;sident, Institut de recherche pharmaceutique de Bristol-Myers Squibb. Nous pr&amp;#233;voyons &amp;#233;tendre l'envergure de ce projet, gr&amp;#226;ce &amp;#224; l'inclusion d'autres grands centres d'essais cliniques, ainsi qu'&amp;#224; l'application de la pharmacog&amp;#233;nomique, en derni&amp;#232;re phase, &amp;#224; tous nos domaines th&amp;#233;rapeutiques. La pharmacog&amp;#233;nomique est le fondement de la m&amp;#233;decine personnalis&amp;#233;e. Nous sommes persuad&amp;#233;s qu'elle r&amp;#233;volutionnera le traitement de nombreuses pathologies, qu'il s'agisse du cancer aux maladies cardiovasculaires, en passant par les troubles du syst&amp;#232;me nerveux central et les maladies infectieuses.&amp;#187; </P> <P> &amp;#171;Il serait impossible de r&amp;#233;aliser ce type de projet de recherche pharmacog&amp;#233;nomique sans la collaboration de l'industrie pharmaceutique, a pr&amp;#233;cis&amp;#233; Ulrik Ringborg, professeur du d&amp;#233;partement d'oncologie-pathologie de l'Institut Karolinska. Les canc&amp;#233;rologues rattach&amp;#233;s au centre Karolinska et Radiumhemmet sur le cancer sont remplis d'enthousiasme &amp;#224; l'id&amp;#233;e d'appliquer ces nouvelles techniques efficaces &amp;#224; l'&amp;#233;tude des tumeurs humaines. Je suis convaincu que l'information tir&amp;#233;e de ce programme nous permettra d'am&amp;#233;liorer les r&amp;#233;sultats des traitements m&amp;#233;dicaux destin&amp;#233;s aux patients canc&amp;#233;reux.&amp;#187; </P> <P> L'objectif de cette collaboration de trois ans, qui comporte une possibilit&amp;#233; de prolongation, consiste en l'identification et la validation des marqueurs cliniques oncologiques, qu'il s'agisse de g&amp;#232;nes ou de prot&amp;#233;ines, qui aideront &amp;#224; pr&amp;#233;dire les r&amp;#233;actions des patients aux r&amp;#233;gimes th&amp;#233;rapeutiques anticanc&amp;#233;reux. En d&amp;#233;finitive, l'identification de ces marqueurs g&amp;#233;n&amp;#233;tiques permettra aux m&amp;#233;decins d'individualiser les traitements qu'ils destinent &amp;#224; leurs patients canc&amp;#233;reux, afin d'en am&amp;#233;liorer l'efficacit&amp;#233; et d'en r&amp;#233;duire les effets secondaires. Gr&amp;#226;ce &amp;#224; la personnalisation des traitements, le taux de r&amp;#233;ponse favorable pourrait atteindre les 70 &amp;#224; 90 p. cent. Dans le cadre de cette collaboration, un grand centre d'essais cliniques contribuera, pour la premi&amp;#232;re fois, &amp;#224; int&amp;#233;grer la pharmacog&amp;#233;nomique du cancer aux pharmacoth&amp;#233;rapies actuelles et futures. </P> <P> Bristol-Myers Squibb a entrepris son programme de recherche sur la pharmacog&amp;#233;nomique du cancer en novembre 1999, gr&amp;#226;ce &amp;#224; l'&amp;#233;tablissement d'une alliance avec Millennium Predictive Medicine (MPMx), chef de file mondial dans le domaine de la m&amp;#233;decine pr&amp;#233;ventive et filiale de Millennium Pharmaceuticals, Inc. (MLNM au Nasdaq.) Cette alliance, qui a favoris&amp;#233; la premi&amp;#232;re application int&amp;#233;grant la pharmacog&amp;#233;nomique du cancer &amp;#224; l'emploi des m&amp;#233;dicaments nouveaux et existants, permettra de coordonner le d&amp;#233;veloppement de produits th&amp;#233;rapeutiques et de tests pharmacog&amp;#233;nomiques. Les essais dirig&amp;#233;s &amp;#224; l'Institut Karolinska appuieront les travaux de recherche r&amp;#233;alis&amp;#233;s dans le cadre de l'alliance entre BMS et MPMx. Bristol-Myers Squibb a engag&amp;#233; des pourparlers avec d'autres centres cliniques &amp;#233;tablis aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde, afin d'assurer leur participation &amp;#224; son nouveau programme de recherche. </P> <P> Bristol-Myers Squibb joue un r&amp;#244;le pr&amp;#233;pond&amp;#233;rant sur le plan mondial dans le domaine des traitements anticanc&amp;#233;reux. La Soci&amp;#233;t&amp;#233; administre &amp;#233;galement un vaste &amp;#233;ventail de programmes de recherche-d&amp;#233;veloppement, qui englobe la majorit&amp;#233; des principales cibles oncologiques, ainsi qu'une dizaine de compos&amp;#233;s en phase de d&amp;#233;veloppement actif. Parmi ces compos&amp;#233;s figurent les inhibiteurs des canaux de transmission des signaux oncog&amp;#232;nes, les vaccins contre le cancer, les compos&amp;#233;s antiangiog&amp;#233;niques, les inhibiteurs de la m&amp;#233;talloprot&amp;#233;inase matricielle, les analogues du taxane, des agents chimioth&amp;#233;rapeutiques novateurs, les &amp;#233;pothilones, ainsi que les nouvelles hormonoth&amp;#233;rapies. Nombre de ces compos&amp;#233;s en phase d'investigation, ainsi que les traitements anticanc&amp;#233;reux commercialis&amp;#233;s par la Soci&amp;#233;t&amp;#233; serviront &amp;#224; la r&amp;#233;alisation de son programme de recherche sur la pharmacog&amp;#233;nomique. </P> <P> &amp;#201;tabli &amp;#224; Stockholm, en Su&amp;#232;de, l'Institut Karolinska constitue la seule universit&amp;#233; vou&amp;#233;e exclusivement &amp;#224; la m&amp;#233;decine. Les chercheurs de l'Institut forment environ 45 p. cent du personnel de recherche m&amp;#233;dicale r&amp;#233;mun&amp;#233;r&amp;#233; par l'Etat su&amp;#233;dois. Les travaux de recherche r&amp;#233;alis&amp;#233;s &amp;#224; l'Institut Karolinska couvrent tous les domaines de la m&amp;#233;decine, de la biologie mol&amp;#233;culaire &amp;#224; la sant&amp;#233; publique, en passant par la science des soins. Ces derni&amp;#232;res ann&amp;#233;es, l'Institut Karolinska a renforc&amp;#233; sa position, devenant ainsi le principal centre su&amp;#233;dois de recherche et de formation en m&amp;#233;decine. Cette universit&amp;#233; conna&amp;#238;t actuellement l'expansion la plus rapide en Su&amp;#232;de. Les travaux de recherche clinique, exp&amp;#233;rimentale et &amp;#233;pid&amp;#233;miologique sur le cancer sont r&amp;#233;alis&amp;#233;s dans diff&amp;#233;rents d&amp;#233;partements de l'Institut Karolinska, soit le d&amp;#233;partement d'oncologie-pathologie et le centre de microbiologie et de biologie des tumeurs. </P> <P> Pour obtenir de plus amples renseignements sur Bristol-Myers Squibb, veuillez consulter son site Web &amp;#224; l'adresse <A target="_blank" href="http://www.bms.com.">http://www.bms.com.</A> </P> <P> Pour tout compl&amp;#233;ment d'information sur l'Institut Karolinska, veuillez consulter son site Web &amp;#224; l'adresse <A target="_blank" href="http://www.ki.se.">http://www.ki.se.</A> </P> <P> sites Web - <A target="_blank" href="http://www.ki.se%3B">http://www.ki.se;</A> <A target="_blank" href="http://www.bms.com">http://www.bms.com</A> </P> </div>