CLASSIQUES DU CINÉMA JAPONAIS - Présentation de la version numérique 4K du film « RAN » de Kurosawa et de son chef-d'œuvre basé sur une pièce de kabuki, « Les hommes qui marchèrent sur la queue du tigre », et projection de films en hommage à Ken Takakura

06 Novembre, 2015, 13:21 GMT de Tokyo International Film Festival (TIFF)

TOKYO, 5 novembre 2015 /PRNewswire/ -- Pour célébrer le 30e anniversaire de la sortie originale du film « RAN » d'Akira Kurosawa, une restauration numérique 4K a été présentée le 25 octobre dans la catégorie des classiques du cinéma japonais à l'occasion du 28e Festival international du film de Tokyo (TIFF). L'acteur Tatsuya Nakadai, l'actrice Mieko Harada, la créatrice de costumes Emi Wada, qui remporta un Academy Award pour son travail de conception de costumes sur « RAN », l'homme qui fut l'assistant de Kurosawa pendant de nombreuses années, Teruyo Nogami, et l'assistant réalisateur Vittorio Dalle Ore ont assisté à la conférence après la projection. Pendant ce colloque, M. Nakadai a évoqué le tournage d'une scène très critique où il devait descendre les escaliers d'un château en flammes. « Nous avons répété pendant une semaine. Le maître Kurosawa m'a dit : 'Pas de faux pas ! Si tu fais une erreur, ça va me coûter 400 millions de yens'. Le jour J, je n'arrêtais pas de psalmodier : '400 millions de yens, 400 millions de yens'. Tout au long du tournage, je me suis beaucoup fait invectiver et il y a eu de nombreux moments difficiles, mais je crois que nous avons fait du bon travail », a-t-il déclaré, satisfait, avec le recul.

(Photo 1 : http://prw.kyodonews.jp/prwfile/release/M102849/201511055273/_prw_OI1fl_8Fj4o9u5.jpg)
(Photo 2 : http://prw.kyodonews.jp/prwfile/release/M102849/201511055273/_prw_OI2fl_186Das26.jpg)
(Photo 3 : http://prw.kyodonews.jp/prwfile/release/M102849/201511055273/_prw_OI3fl_oFsAERTf.jpg(Photo 4 : http://prw.kyodonews.jp/prwfile/release/M102849/201511055273/_prw_OI4fl_gcfu5SdE.jpg)

Dans le cadre du cycle « Ken Takakura et son époque : projections commémoratives » qui rend hommage à l'acteur décédé au mois de novembre l'année dernière, « L'écho de la montagne » a été projeté le 25 octobre au TIFF. L'actrice Chieko Baisho, qui a donné la réplique à Takakura en 1980, a raconté l'expérience vécue en jouant aux côtés de Takakura, au cours de la discussion qui a suivi le film. C'était la première fois que Mme Baisho parlait de Takakura en public depuis la mort de celui-ci. « Nous ne reverrons jamais un acteur comme Ken. Le réalisateur Yoji Yamada disait souvent que les acteurs les plus brillants sont les moins auto-complaisants. Les personnes qui manquent de confiance en elles ont un jeu insignifiant, mais ce n'était pas du tout son cas. C'était vraiment quelqu'un que j'admirais comme acteur et comme personne.

Également dans le cadre de « Ken Takakura et son époque », le film « Proof of Wildness » de 1978 a été projeté le 26 octobre, en présence de Ryoko Nakano, l'actrice qui a joué aux côtés de Takakura dans ce film et dans « HOT PURSUIT » (1976), et qui a fait une apparition pour présenter le film. Quand Mme Nakano a évoqué « HOT PURSUIT », le premier film étranger à avoir été projeté en Chine après la Révolution culturelle et qui a captivé 800 millions de spectateurs, elle a parlé avec enthousiasme : « La société chinoise était alors dans une situation où la réalité pouvait devenir comme un film. Cela correspondait certainement à leur état d'esprit de l'époque. Pouvoir s'identifier étroitement à l'histoire a rempli les gens du sentiment intense qu'ils 'pouvaient donner le meilleur d'eux-mêmes et travailler au coude à coude'. C'est un film qui a insufflé de l'énergie aux Chinois alors qu'ils construisaient leur nation. »  

Enfin, lors de la soirée spéciale du TIFF, le 26 octobre, une nouvelle copie en 35 mm du film « LES HOMMES QUI MARCHÈRENT SUR LA QUEUE DU TIGRE », chef-d'œuvre de Kurosawa de 1945, adapté d'une pièce de kabuki, a été projetée et accompagnée d'une représentation dynamique de kabuki, interprétée par l'un des plus grands acteurs actuels de kabuki, Kataoka Ainousuke. Lors de la séance photo, celui-ci a déclaré : « Je vais représenter 'Kanjincho', l'histoire sur laquelle est basé le film de Kurosawa de ce soir. Comme acteur, c'est un grand honneur de jouer ce soir à l'occasion de la projection du film de Kurosawa, dans ce festival. »

LA

SOURCE Tokyo International Film Festival (TIFF)