Continental, Deutsche Telekom, Fraunhofer ESK et Nokia Networks présentent les premières applications de sécurité issues du « banc d'essai de numérisation de l'autoroute A9 »

10 Novembre, 2015, 15:49 GMT de Nokia Networks

MUNICH, November 10, 2015 /PRNewswire/ --

 

  • Le premier projet du « banc d'essai de numérisation de l'autoroute A9 » (digital A9 motorway test bed) vise à améliorer la sécurité routière et le contrôle de la circulation  
  • Mise à niveau du réseau mobile à l'aide de la technologie en temps réel  

Continental, Deutsche Telekom AG, Fraunhofer ESK et Nokia Networks ont fait aujourd'hui la démonstration d'une communication en temps réel entre véhicules via le réseau à cellules basé sur la technologie d'évolution à long terme (LTE), en présence du ministre fédéral des Transports, Alexander Dobrindt. Il s'agissait d'une démonstration du premier projet issu de la « Charte d'innovation pour le banc d'essai de numérisation de l'autoroute A9 ».  

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20151109/285179 )

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20151109/285180 )

L'exercice a démontré comment les véhicules circulant sur l'autoroute peuvent partager des informations sur les risques par le biais du réseau LTE de Deutsche Telekom. Puisque des temps de transmission très courts sont essentiels à cet objectif, une portion du réseau Deutsche Telekom a été équipée avec la technologie innovante Mobile Edge Computing de Nokia Networks, et mise à niveau avec la technologie de localisation développée par Fraunhofer ESK. Cette combinaison de technologies va permettre d'émettre pour la première fois des signaux entre deux véhicules en moins de 20 millisecondes. Le mariage de la technologie à l'interface électronique pour véhicules développée par Continental a permis de créer des applications variées visant à améliorer la sécurité de la conduite et le confort des trajets.

Alexander Dobrindt, ministre fédéral des Transports et de l'Infrastructure numérique en Allemagne, a déclaré : « Grâce au "banc d'essai de numérisation de l'autoroute A9", nous avons conçu une offre basée sur la neutralité technologique pour l'industrie et la recherche. Les sociétés novatrices peuvent tester la conduite automatisée et en réseau dans des conditions réelles sur l'autoroute. Nous sommes véritablement en train d'apporter le laboratoire sur la route. C'est la première démonstration de communication de voiture à voiture via une connexion cellulaire à haute vitesse avec une performance de presque 5G. Grâce à cela, nous faisons un bond en avant dans l'ère numérique en temps réel sur la route. Cela permettra d'améliorer la prévisibilité du trafic pour les conducteurs et d'aider à éviter les embouteillages et les accidents. Ce projet souligne le fait que l'Allemagne ouvre la voie de la Mobilité 4.0 dans le monde numérique. Notre ambition est de faire en sorte que la mention "testé sur autoroute allemande" soit considérée la norme à l'échelle internationale. »

Tim Höttges, PDG de Deutsche Telekom, a ajouté : « La mobilité numérique nécessite un réseau de télécommunications rapide sur l'ensemble du territoire. Notre ambition est de devenir le premier fournisseur de télécommunications européen, c'est pourquoi nous sommes toujours en première ligne lorsqu'il s'agit de développer de nouvelles normes. Nous participons au "banc d'essai de numérisation de l'autoroute A9" dans le but d'améliorer la sécurité routière et d'aider à réduire de manière significative le nombre de décès sur la route. »

Ralf Lenninger, chef de la stratégie et de l'innovation de la division Intérieur chez Continental, a déclaré : « Chez Continental, nous comprenons clairement que l'Internet peut améliorer les véhicules. Le principe est simple : plus un véhicule est informé de son environnement et du comportement des autres conducteurs, moins il va consommer d'énergie et moins il y aura de victimes sur les routes. La communication en temps réel avec d'autres véhicules et les infrastructures routières et de communications permet aux véhicules de faire face à des situations que ni les yeux du conducteur ni les capteurs du véhicule n'auraient identifiées. »

Kathrin Buvac, directrice de la stratégie chez Nokia Networks, a ajouté : « Nous stimulons le développement de la cinquième génération de technologie de communications mobiles afin que nos clients, y compris Deutsche Telekom, soient équipés dans des cas d'utilisation future, eu égard au concept d'Industrie 4.0 et de l'Internet des objets. La numérisation du secteur automobile joue un rôle important, particulièrement en Allemagne. Dans ce domaine, la communication doit fonctionner pratiquement en temps réel. Avec la technologie Mobile Edge Computing, principalement développée par Nokia, nous sommes déjà en train d'intégrer les éléments de la 5G dans les nouveaux réseaux LTE et nous favorisons l'apparition de nouvelles applications. Ainsi, nous jouons un rôle dans l'amélioration de la sécurité routière de demain. »

Le professeur Dr.-Ing. Rudi Knorr, directeur de l'institut Fraunhofer ESK, a lui aussi ajouté : « La fiabilité des réseaux va considérablement améliorer la sécurité pour tous les usagers de la route.  Grâce à nos recherches orientées applications, nous assistons l'industrie dans le développement rapide d'un réseau fiable pour véhicules. En particulier, dans les systèmes d'assistance coopérative à la conduite, pour lesquels les véhicules nécessitent des applications pour transitaires, une communication robuste et constante en temps réel est essentielle. »

Plus d'informations sur la technologie  

Le projet a consisté à moderniser le réseau LTE existant de Deutsche Telekom sur certaines portions de banc d'essai de l'autoroute A9 avec la technologie Mobile Edge Computing de Nokia Networks. Les stations de base LTE ont été mises à niveau avec des modules enfichables (connus sous le nom de « cloudlets »). Ces « cloudlets » permettent aux informations d'être transmises directement dans les cellules, au lieu de transporter les données par le réseau mobile via le cloud. Cela signifie que le délai de transmission de bout en bout peut être considérablement réduit à 20 millisecondes et moins.  Sans la nouvelle technologie, la transmission des signaux entre deux véhicules via les réseaux LTE et le cloud central peut prendre une centaine de millisecondes dans le meilleur des cas, et plusieurs centaines de millisecondes dans des conditions défavorables. Les applications de sécurité routière via les réseaux mobiles sont désormais possibles grâce à cette transmission rapide des données.

Les véhicules test sont équipés d'une unité embarquée connectée aux systèmes du véhicule et communiquant avec le réseau LTE via un module sans fil. Continental a fourni les interfaces des systèmes embarqués des voitures par le bus CAN et le logiciel d'application pour tablette. Fraunhofer ESK a développé le logiciel de géolocalisation GeoService, qui permet d'enregistrer les données de position du véhicule qui sont ensuite traitées directement à la station de base LTE. Le service de géolocalisation aux stations de base mobiles permet d'envoyer des alertes d'incident pratiquement en temps réel à tous les véhicules situés dans la zone concernée.

Contacts auprès de la presse

Nokia Networks
Bernhard Fuckert
Relations auprès des médias
Tél. : +49-162-2836967
E-mail : bernhard.fuckert@nokia.com

Fraunhofer Institute for Embedded Systems and Communication Technologies ESK
Susanne Baumer
RP et marketing
Tél. : +49-89-547088-353
E-mail : susanne.baumer@esk.fraunhofer.de

Deutsche Telekom AG
Christian Fischer
Communications institutionnelles
Tél. : +49-228-181-94463
E-mail : christian.fischer03@telekom.de

Continental
Communications externes de la division Intérieur
Sebastian Fillenberg
Tél. : +49-6196-87-3709
E-mail : sebastian.fillenberg@continental-corporation.com


LA

SOURCE Nokia Networks