Contrat d'une valeur de 50 millions d'euros pour construire des aimants pour l'institut de recherche allemand GSI

30 Juillet, 2015, 19:50 BST de ASG Superconductors

GENOA, Italy, July 30, 2015 /PRNewswire/ --

Après les aimants pour le CERN et ceux en cours de construction pour le projet ITER, la société de la famille Malacalza va construire 33 multiplets supraconducteurs, d'une valeur de 50 millions d'euros, pour l'expérience Super séparateur de fragments, qui fait partie du projet FAIR, visant à étudier des questions de recherche fondamentale telles que la structure et les propriétés de noyaux atomiques avec excès ou déficiences extrêmes en neutrons.  

ASG Superconductors, la société hi-tech et du secteur de la supraconductivité de la famille Malacalza, a remporté un nouveau contrat de l'institut de recherche allemand GSI (Gesellshaft für Schwer Ionenforshung-GSI, Centre de Helmholtz pour la recherche sur les ions lourds) dans le cadre du projet FAIR, à la suite d'un appel d'offre international. La commande, qui vaut plus de 50 millions d'euros, concerne la construction de 33 multiplets supraconducteurs constitués de différentes configurations d'aimants pour dévier (aimants dipolaires) et pour resserrer (aimants quadripolaires, sextupolaires et octopolaires) la trajectoire des particules les traversant. Il s'agit de dispositifs hautement complexes nécessitant une conception et des compétences de production particulières. Les aimants devront fonctionner pendant des années à une température de -269 °C (pour qu'ils gardent des propriétés supraconductrices ou une résistance nulle au passage d'un courant électrique), avec précision géométrique et précision de fonctionnement mesurées en fractions d'un millimètre et en millionièmes de tesla.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20150730/250297 )

Le projet FAIR implique la construction d'un total d'environ dix accélérateurs et détecteurs. Les aimants produits par ASG serviront pour l'expérience Nustar, dans laquelle un faisceau de particules à haute énergie est produit pour entrer en collision avec une cible fixe. Les fragments produits dans la collision (particules subatomiques et ions lourds) feront ensuite l'objet d'études par des chercheurs, grâce aux données recueillies par divers stations et détecteurs expérimentaux, tels que le détecteur R3B Glad, également construit par ASG, qui doit mesurer et enregistrer leurs paramètres physiques.

Dans le projet FAIR, la collaboration NUSTAR (NUclear STructure, Astrophysics and Reactions) se concentre sur l'étude de noyaux exotiques, grâce à un spectromètre à haute résolution et à la ligne appropriée de faisceau - le Super-FRS (SUPERconducting FRagment Separator) utilisé en lien avec le détecteur susmentionné R3B.

La satisfaction d'ASG à l'obtention de la commande est due au fait que son expertise technique et industrielle a été reconnue et récompensée par un centre d'excellence basé à Darmstadt, Allemagne, comme GSI. Pour la société italienne, c'est la quatrième commande internationale majeure en cinq ans et le succès de son offre pour le projet soumis à un appel d'offre international par GSI fait suite à la commande de 2010 pour les bobines toroïdales d'ITER, à la commande de 2012 pour les aimants JT60SA au Japon et à la commande de 2013 pour les bobines poloïdales d'ITER. Au fil des années, ASG a construit des aimants supraconducteurs pour tous les projets phares de recherche à l'échelle mondiale : le réacteur Tore Supra, le réacteur FTU pour l'ENEA et les aimants destinés au Large Hadron Collider (LHC, Grand collisionneur de hadrons) du CERN de Genève et pour les détecteurs CMS et ATLAS, qui ont contribué à la découverte du boson de Higgs en 2012.

Cette expertise dans des projets liés à la recherche a été soutenue ces dernières années par un processus de développement industriel et dans de nouveaux produits tels que le câble superconducteur au diborure de magnésium (MgB2) produit par Columbus Superconductors et les unités de résonance magnétique « anti-claustrophobie » développées par Paramed.

On y voit la stratégie de la société pour construire une gamme de produits industriels avec la capacité de traduire les besoins du monde de la recherche en pratique et d'offrir les normes de robustesse et de qualité typiques de la recherche scientifique dans le domaine de l'énergie et de la santé.

Pour en savoir plus sur ASG, consultez le nouveau site Internet http://www.asgsuperconductors.com

Contacts auprès des médias : Luca Pezzoni - Hofima spa - lpezzoni@hofima.it, +390105307811

 

LA

SOURCE ASG Superconductors