Dans un marché automobile européen morose, la France tire son épingle du jeu

17 Novembre, 2008, 12:00 GMT de Frost & Sullivan

LONDRES, November 17 /PRNewswire/ --

Des voitures bon marché pour les pays émergents et des véhicules écologiques. Les analystes de Frost & Sullivan n'ont aucun doute : pour sortir de la crise qu'elle traverse actuellement, l'industrie automobile doit concentrer sa production sur les véhicules bon marché et respectueux de l'environnement. Et de faire remarquer : Le marché européen tout entier est en crise, même si pour le moment la France tire son épingle du jeu.

Selon Vigneshwaran Chandran, Analyste du secteur Automotive & Transportation, et Anil Valsan, Directeur de la recherche de Frost & Sullivan, << les débuts de l'année 2008 étaient prometteurs : la production avait augmenté en Europe de l'Ouest de 2 à 6% en janvier et février par rapport à 2007, et la demande croissante de voitures << vertes >> promettait une belle année. Les perspectives offertes par l'émergence d'un nouveau marché et d'une baisse du prix du pétrole au deuxième semestre devaient engendrer une hausse des ventes de véhicules. >>

<< Si on analyse le marché aujourd'hui >>, ajoutent les deux représentants de Frost & Sullivan, << on se rend bien compte que ces prévisions ne se sont pas concrétisées. Conséquence de la crise financière, les banques sont plus frileuses dans l'octroi de prêt, tandis que les consommateurs sont dans l'expectative et réduisent donc leurs dépenses. Si l'on se fie aux tendances de ces six derniers mois, les difficultés que rencontre l'industrie automobile ne font que commencer. >>

Depuis le mois de mars, l'industrie automobile a subi des revers, avec des chiffres de production en chute libre dans un contexte de récession économique. Au mois d'août, l'Allemagne, leader du marché automobile européen a vu ses ventes perdre 10,4%. Sur la même période, les ventes ont chuté de 18,6% au Royaume-Uni, de 26,4 % en Italie et de 41,3% en Espagne. La France résiste bien avec une baisse de 7,1% seulement. Mais la crise financière n'est pas le seul problème de l'industrie automobile : pertes financières importantes, réduction des marges, baisse de la production dans un marché déjà sous pression du fait de la nouvelle législation européenne sur les émissions de CO2.

Sans surprise, c'est le segment des SUV, gros consommateurs de carburant, qui souffre le plus. Suite à une baisse de la demande de SUV, les constructeurs ont réduit leur production et procédé à des diminutions d'effectifs. S'ajoute à ces difficultés l'éloignement de l'aide de 40 milliards d'euros demandée à l'Union Européenne afin de faire face à ses difficultés actuelles et d'atteindre les objectifs stricts fixés par la l'UE en matière d'émission de CO2.

Les grands constructeurs automobiles comme Audi, BMW et Mercedes se seront pas épargnés, alors qu'ils vont devoir revoir les caractéristiques de leurs véhicules et développer de nouvelles stratégies pour atteindre l'objectif d'émission de CO2 fixé à 120g/km d'ici 2012.

Selon Chandran et Valsan, << la priorité pour les constructeurs est de saisir chaque opportunité et de rediriger les investissements sur les marchés porteurs comme la demande de voiture économiques pour les pays émergents, la demande croissante de technologies et de voitures respectant l'environnement, sans oublier l'amélioration de la sécurité et du confort demandés par les consommateurs. >>.

<< Point positif : Si les ventes dans les pays émergents comme le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine ont progressé, une récession prolongée annulerait cependant ces effets bénéfiques. Il est évident qu'on assistera sur les 12 à 18 mois à venir à des stratégies d'adaptation pour survivre >> déclarent Chandran et Valsan.

Si vous souhaitez recevoir de plus amples informations sur l'Industrie automobile européenne, veuillez envoyer un courrier à Janique Morvan à l'adresse janique.morvan@frost.com, en indiquant vos nom et prénom, la raison sociale de votre entreprise, votre fonction et vos coordonnées (numéros de téléphone fixe et mobile, adresses email et postale). Nous aurons le plaisir de vous faire parvenir une synthèse par retour d'email.

Frost & Sullivan, acteur majeur du conseil en croissance, accompagne ses clients dans l'accélération de leur croissance. Les services TEAM Research(R), Growth Partnership(R) et Growth Team Membership(R) offrent les moyens de créer une culture d'entreprise centrée sur la croissance qui génère, évalue et soutient le déploiement de stratégies de croissance efficaces. Frost & Sullivan jouit depuis plus de 45 années d'expérience au service des grandes multinationales (Global 1000), d'entreprises émergentes et de la communauté financière. Frost & Sullivan est présent dans 30 pays sur les six continents. Pour de plus amples informations sur les nombreux services de Frost & Sullivan, rendez-vous sur http://www.frost.com.

    
    Contact :

    Janique Morvan
    Corporate Communications - France
    Tél. : +33-(0)1-42-81-20-37
    Email : janique.morvan@frost.com

LA

SOURCE Frost & Sullivan