D'après une étude d'Ernst & Young, les dirigeants du secteur des médias et des divertissements anticipent un besoin pour un nouveau type de cadre maîtrisant bien les aspects technologiques

01 Décembre , 2004, 11:30 GMT de Ernst & Young LLP

NEW YORK, December 1 /PRNewswire/ --

- Une étude mondiale décrit le secteur des médias et des divertissements comme étant en pleine mutation du fait de l'avènement de la technologie numérique et à bande large

D'après une nouvelle étude internationale d'Ernst & Young, les dirigeants des secteurs des médias et des divertissement sont plus particulièrement préoccupés par l'impact de la technologie sur leur industrie et pensent que des cadres familiers avec les aspects techniques sont essentiels à la réussite future de leurs sociétés respectives. Les dirigeants répondant à cette étude ont déclaré que la numérisation du contenu ainsi que l'adoption croissante des technologies de distribution à bande large sont génératrices de mutations, de défis et d'opportunités majeurs pour l'industrie.

(PHOTO: NewsCom: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20041201/NYW059)

L'étude intitulée << Fast Forward:Technology Propels Media & Entertainment CEOs into the Future >> (Avance rapide : la technologie entraîne les PDG des secteurs des médias et des divertissements vers le futur) a consisté en une analyse détaillée du secteur, y compris des discussions approfondies avec 23 PDG, directeurs financiers et acteurs financiers de premier plan, tels que, entre autres, The Walt Disney Company, Viacom, Inc., Time Warner, Inc., Sony Corporation of America, Reuters Group plc, Metro-Goldwyn-Mayer, Inc., Liberty Media Corporation, EMI Group plc, The DIRECTV Group, Inc., Clear Channel Communications, Inc. Ensemble, les sociétés sondées dans le cadre de cette étude pèsent annuellement 214 milliards USD en produits d'exploitation (exercice 2003) et environ 340 milliards USD en capitalisation boursière.

Selon John Nendick, responsable pour l'Amérique du secteur Média et Divertissement chez Ernst & Young : << La rapidité de l'évolution technologique dans les secteurs des médias a créé d'énormes défis et incertitudes stratégiques pour les sociétés mondiales. On peut comparer la situation à une partie d'échec au cours de laquelle de nouvelles pièces sont constamment introduites. Face à cette constante évolution, les dirigeants sont convaincus que leurs équipes doivent accueillir de nouveaux talents et de nouvelles capacités pour mieux comprendre et réagir. >>

Dans ce climat, une des premières préoccupations des sociétés du secteur est d'attirer du personnel approprié dans leur organisation. Pour les trois-quarts des répondants à cette enquête, la bonne composition de l'équipe dirigeante est considérée, en fait, comme étant le défi interne le plus important à relever. D'après les dirigeants interrogés, l'expertise technologique et financière sont les attributs qui feront la différence pour la prochaine génération de cadres.

    
    Quelques conclusions de l'étude :

    - L'introduction de nouvelles technologies révolutionnaires se fait de
      plus en plus fréquemment sans pour autant induire un ralentissement de 
      la capacité d'adoption des consommateurs. (Voir figure 1).

    - 75 % des dirigeants participant à cette étude ont cité le magnétoscope
      numérique comme étant la nouvelle technologie la plus susceptible de
      perturber le statu quo de l'industrie.

    - L'utilisation du magnétoscope numérique, permettant aux utilisateurs
      d'effectuer de la programmation et d'éviter ainsi la publicité, devrait
      augmenter rapidement en Europe et concerner 6,5 millions de foyers 
      d'ici à 2007.

    - Environ 24,7 millions de foyers américains devraient posséder un
      magnétoscope numérique d'ici à 2007, menaçant environ 12,5 % ou environ 
      4 milliards du marché de la publicité télévisée traditionnelle.

    - En termes de résultat avant impôts, intérêts, amortissements et
      provisions (EBITDA), le secteur des logiciels de jeux électroniques 
      possède la meilleure profitabilité de l'industrie des médias et des 
      divertissements.

    - Une nouvelle vague de cadres maîtrisant bien les questions 
      technologiques et financières est considérée comme étant essentielle à
      la réussite de l'industrie des médias et des divertissements. Ces 
      attributs étaient cités par 47 % des dirigeants comme étant les 
      caractéristiques qui ressortiront le plus dans les équipes dirigeantes.

    - Même si la radiodiffusion télévisuelle reste un des segments les plus
      profitables de l'industrie, les dirigeants la considèrent aussi comme 
      étant l'activité qui, généralement, se heurtera aux plus grandes 
      difficultés pour sa croissance future.

    - L'industrie de la musique, qui a beaucoup souffert du piratage de
      contenu par l'intermédiaire de la numérisation, possède désormais les 
      plus faibles marges de profitabilité de tous les segments de 
      l'industrie.

    - Les exploitants de réseaux câblés, qui n'ont pas aussi bien réussi en
      Europe qu'aux Etats-Unis, sont mentionnés par les dirigeants interrogés 
      comme représentant le segment d'activité le plus susceptible de 
      connaître une forte croissance dans les années à venir.

<< Même si le niveau actuel d'adoption de nouvelle technologie peut varier en fonction des pays et des régions, la tendance générale reste la même dans le monde entier >>, a déclaré Steve Barber, responsable européen, Média et Divertissement pour Ernst & Young. Il a poursuivi : << La numérisation du contenu et l'introduction de la bande large forcent les sociétés de l'industrie des médias et des divertissements à repenser tous les aspects de leurs activités, de la protection de la propriété intellectuelle aux nouveaux modèles de distribution en passant par la création de revenus.>>

A propos d'Ernst & Young

Ernst & Young, prestataire leader de services professionnels à l'échelle mondiale, est déterminé à rétablir la confiance du public dans les cabinets-conseils et dans la qualité de la communication de l'information financière. Ses 100 000 employés, répartis dans 140 pays autour du monde, adhèrent aux normes les plus élevées en matière d'éthique, de qualité et de professionnalisme afin de fournir aux clients des solutions basées sur un savoir-faire financier, transactionnel et de gestion des risques, dans le cadre des activités de base d'Ernst & Young à savoir les conseils en audit, fiscalité et transactions. Ernst & Young offre aussi des services juridiques dans certaines régions du monde, si autorisé. Pour plus de renseignements au sujet d'Ernst & Young et son attitude par rapport à divers problèmes commerciaux, veuillez consulter : http://www.ey.com/perspectives. Ernst & Young fait référence à tous les membres de son organisation mondiale.

Site Web : http://www.ey.com

LA

SOURCE Ernst & Young LLP