Déclaration de Microsoft

22 Décembre , 2004, 16:28 GMT de Microsoft Corp.

REDMOND, Washington, December 22 /PRNewswire/ -- Nous sommes en train d'évaluer la décision du tribunal de première instance. Bien que le tribunal se soit prononcé contre les mesures intérimaires demandées par Microsoft, nous trouvons encourageants un certain nombre de points de vue exprimés par le tribunal dans son exposé du fond de l'affaire.

(Photo : NewsCom: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20000822/MSFTLOGO)

Bien qu'il n'ait pas admis que les remèdes proposés par la Commission causent des dégâts irréparables immédiats, le tribunal a reconnu la validité de certains de nos arguments concernant le fond de l'affaire. Ces arguments peuvent se révéler décisifs quand les questions fondamentales seront abordées lors du recours juridique.

Nous espérions que le tribunal suspendrait certains ou l'ensemble des remèdes proposés. Nous trouvons cependant encourageant qu'il ait reconnu que Microsoft (Nasdaq : MSFT) avance un certain nombre d'arguments importants. Ceux-ci devront être pris en compte lors du recours juridique.

Selon l'expression utilisée par le tribunal, Microsoft a établi une affaire à première vue (prima facie) qui soutient notre prise de position concernant les deux éléments majeurs de l'affaire.

Nous espérons que, tels que le tribunal les a mis en exergue, les litiges rendront possible la négociation d'un arrangement entre les parties. Comme nous l'avons toujours affirmé, nous croyons que ces problèmes techniques complexes peuvent être mieux abordés, avec un minimum de préjudices pour les consommateurs européens et le secteur des technologies en Europe.

Nous continuons à croire que les remèdes de la Commission n'apporteront que très peu d'avantages aux concurrents et consommateurs en Europe, et qu'en fait ils nuiront aux nombreux utilisateurs du système d'exploitation Windows et aux milliers d'entreprises qui ont basé leurs applications commerciales sur la plate-forme Windows.

Nous croyons que le remède, consistant à éliminer une partie du code et à obliger Microsoft à publier une version dégradée du système d'exploitation Windows, portera préjudice aux consommateurs et à la compétition, car il va à l'encontre de l'intégration des technologies qui, depuis trois décennies, est au coeur de la révolution IT.

Nous allons examiner la décision en détail avant de préciser nos prochaines démarches, mais, comme nous l'avons toujours affirmé, nous respecterons entièrement la décision du tribunal quand elle s'appliquera, conformément aux mesures d'urgence qui furent débattues avec la Commission européenne.

Pendant que cette procédure suit son cours, nous continuerons à offrir aux entreprises et consommateurs européens de nouvelles améliorations et innovations. Nous restons déterminés à collaborer avec les gouvernements européens dans la mise en place d'une série de politiques importantes concernant notamment la vie privée, la sécurité et la technologie au service de l'éducation.

Créée en 1975, la société Microsoft est le leader mondial du logiciel, des services et des solutions qui aident les individus et les entreprises à réaliser pleinement leur potentiel.

Note : Microsoft est une marque déposée de Microsoft Corp. aux Etat-Unis et/ou dans d'autres pays.

Site Web : http://www.microsoft.com

LA

SOURCE Microsoft Corp.