Déclaration émise par Quest au nom de l'équipe de campagne de SAR Prince Ali de Jordanie à la présidence de la FIFA

25 Mai, 2015, 12:11 BST de QUEST

LONDRES, May 25, 2015 /PRNewswire/ --

En janvier dernier avant d'annoncer sa candidature, le Prince Ali avait embauché Quest, dirigé par Lord Stevens de Kirkwhelpington, pour veiller au déroulement de sa campagne à la présidence de la FIFA dans le respect des normes éthiques les plus élevées et du plus haut degré d'intégrité. Le rôle de Quest consistait à s'assurer que les personnes impliquées dans la campagne du Prince Ali faisaient preuve d'un comportement éthique et à contrer toute menace à l'intégrité du processus électoral, les tentatives de salir la réputation du Prince Ali et les coups fourrés de la campagne, quel qu'en soit l'initiateur. 

Dans l'esprit des directives du Prince Ali, son équipe de campagne a référé régulièrement à Quest les demandes non sollicitées qui semblaient impliquer un comportement contestable, pour déterminer si elles menaçaient le Prince Ali, sa réputation ou l'intégrité du processus électoral. 

L'Agence France Presse (AFP) publie aujourd'hui un rapport sur ce qui semble être une tentative de « faire chanter » le Prince Ali. Ce n'est qu'une des offres non sollicitées renvoyées à Quest provenant d'individus qui prétendent être en possession d'informations susceptibles d'aider sa campagne.

Le rapport publié aujourd'hui porte sur la première approche de ce type du janvier dernier.  

Au mois d'avril, un autre individu avait contacté l'équipe de campagne du Prince Ali affirmant qu'il pouvait assurer 47 votes en sa faveur, outre offrir des informations apparemment obtenues illégalement relatives aux activités financières de M. Sepp Blatter. La campagne a renvoyé l'affaire à Quest en lui demandant de rejeter l'offre et de collaborer avec les agences d'application de la loi pertinentes.   Une enquête policière a été ouverte pour examiner les affirmations de l'individu relatives à l'obtention illégale d'informations.

La campagne du Prince Ali n'a pas reçu d'offre impliquant un comportement suspect ou de potentielles irrégularités de la part des associations membres de la FIFA ou d'individus prétendant agir à leur nom. 

Un important membre de l'équipe de campagne de SAR Prince Ali a déclaré : « Ces offres contraires à l'éthique et apparemment illégales témoignent du halo de corruption qui continue à ternir actuellement la réputation de la FIFA. Tous ces contacts ont été signalés à la police. Le Prince Ali continue à collaborer avec les autorités compétentes et reste déterminé à éradiquer l'intimidation au sein de la FIFA ».

Site Web : http://www.theproffice.com

 


LA

SOURCE QUEST