Découverte d'une cause essentielle de l'eczéma pendant l'enfance

17 Novembre, 2015, 07:30 GMT de Winclove Probiotics

AMSTERDAM, November 17, 2015 /PRNewswire/ --

Le butyrate, un acide gras à chaîne courte (AGCC) produit par les bactéries présentes dans l'intestin, joue un rôle crucial dans le développement de l'eczéma chez le nourrisson. C'est l'un des résultats de l'étude néerlandaise menée par l'Université de Leiden, le St. Antonius Hospital Nieuwegein et Winclove Probiotics.   

Les différences avant l'eczéma   

Les différences dans les quantités d'AGCC étaient déjà présentes à l'âge de 3 mois, mais, chez la majorité des enfants, l'eczéma ne s'est pas développé avant l'âge d'1 an. Ces résultats soulignent le rôle que les métabolites bactériens peuvent jouer dans le développement du système immunitaire, avant même que la maladie allergique ne se manifeste cliniquement. Les conclusions sont cohérentes avec d'autres études qui ont montré le rôle potentiel des AGCC et du butyrate dans l'eczéma (Bottcher et al 2000, Nylund et al 2014).

Butyrate   

Le butyrate joue un rôle important dans la différentiation des cellules immunitaires régulatrices. Le butyrate peut être stimulé par des prébiotiques (composés alimentaires non-digestibles qui stimulent le développement de bactéries saines) ou indirectement par des probiotiques (micro-organismes vivants contenus dans les aliments).

Mécanismes biologiques   

Précédemment, les chercheurs ont montré que la supplémentation clinique d'un mélange de probiotiques (Ecologic®PANDA) a eu un effet préventif sur le développement de l'eczéma chez les enfans à haut risque au cours des trois premiers mois de vie (étude PandA, Niers et al 2009). L'effet a duré jusqu'à l'âge de 2 ans.

Pour expliquer les mécanismes sous-jacents, les chercheurs ont mesuré les métabolites dans des échantillons fécaux de ces enfants âgés de 3 mois. Ils ont trouvé des concentrations plus élevées de butyrates fécaux chez les enfants sains, comparé aux enfants qui ont effectivement développé plus tard un eczéma. Les chercheurs concluent que des niveaux plus faibles d'AGCC semblent précéder la manifestation clinique de l'eczéma.

Les chercheurs pensent que la supplémentation en probiotiques multi-espèces induit des niveaux plus élevés de lactate et d'AGCC, et des niveaux plus faibles de lactose et de succinate. Ceci pourrait expliquer l'effet préventif temporaire des probiotiques sur le développement de l'eczéma. Cela donne une possible explication en ce qui concerne les mécanismes biologiques sous-jacents aux effets cliniques trouvés des bactéries probiotiques dans le projet PandA.

Source : Kim, H.K et al. La supplémentation en probiotiques influence les acides gras à chaîne courte chez les nourrissons présentant un risque élevé d'eczéma. Microbes bénéfiques 2015.

LA

SOURCE Winclove Probiotics