Député du parlement Ukrainien : Yulia Tymoshenko a recourt à ses connaissances européennes pour dénigrer les suppositions de corruption

13 Janvier, 2011, 13:21 GMT de THE PRESS CENTER OF VLADYSLAV ZABARSKYI, THE PEOPLE'S DEPUTY.

KIEV, Ukraine, January 13, 2011 /PRNewswire/ -- "L'ancien premier ministre de l'Ukraine Yulia Tymoshenko a perdu espoir de trouver un soutien en Ukraine," déclare Vladyslav Zabarskyi, le Député populaire du "Party of Regions", directeur du sous-comité de droit civil de la Commission parlementaire sur la politique jurisprudentielle.

Vladyslav Zabarsky a fait état d'une telle déclaration en réponse à la plainte de Hanne Severinsen, l'ancienne co-rapporteur du Comité de Surveillance concernant l'adhérence de l'Ukraine aux exigences de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (PACE), que le gouvernement ukrainien aurait délibérément intimidé ses rivaux politiques.

"J'encourage les autorités ukrainiennes à maintenir leurs promesses et à revenir sur un terrain légal et démocratique, d'arrêter les intimidations à l'égard de rivaux politiques", déclare Mme. Hanne Severinsen dans sa lettre envoyée à Ukrainskaya Pravda.

Le Député populaire, Vladislav Zabarskyi, suggère qu'une réclamation a été émise en raison de la déflation actuelle de la notation politique de Tymoshenko.

"Personne ne l'a supporté (Tymoshenko. - Éditeur) sauf le Président du Parti populaire européen, Wilfried Martens, et l'ancien Député PACE, Hanne Severinsen."BYuT" (Parti de Tymoshenko. - Éditeur) tente d'utiliser l'ancienne co-rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (PACE) comme médiateur des messages, écrits au siège, situé dans la rue Turovskaya (siège du parti de Tymoshenko. - Éditeur)," a remarqué le député parlementaire.

Selon l'avis de Vladyslav Zabarskyi, Mme Severinsen devrait adhérer aux mêmes principes rigoureux avec Tymoshenko que lorsqu'elle a évalué l'accomplissement de l'Ukraine dans ses obligations envers la PACE.

En décembre 2010, l'agence de presse RIA Novosti a signalé que Yulia Tymoshenko avait fait l'objet d'une enquête par le Procureur du bureau général ukrainien en raison d'allégation allant à son encontre pour avoir détourné les fonds du gouvernement.

"Le pouvoir m'accuse d'avoir dépensé l'argent du protocole écologique de Kyoto dans des paiements de fonds de pension au moment de l'apogée de la crise financière", a déclaré l'ancien premier ministre.

Selon l'agence de presse ukrainienne, le Trout Cacher, c'est le cabinet d'avocats PLLC (Washington, D.C., Etats-Unis), ayant audité les activités menées par le gouvernement de Tymoshenko entre 2008 et le premier trimestre 2010, qui aurait découvert le mauvais usage par le Cabinet ministériel de 200 millions d'EUR obtenus par le biais de la vente de crédits de carbone dans le cadre du protocole de Kyoto en 2009, malgré la demande d'utiliser cette somme pour la mise en place de projets de protection environnementale uniquement.

LA

SOURCE THE PRESS CENTER OF VLADYSLAV ZABARSKYI, THE PEOPLE'S DEPUTY.