Des activistes de OneVoice lancent une mise en garde contre un rapport en faveur de l'expansion des colonies

12 Juillet, 2012, 15:39 BST de The OneVoice Movement

NEW YORK, 12 juillet 2012 /PRNewswire/ -- Plusieurs dizaines d'activistes de OneVoice se sont rassemblés mardi devant le siège du Ministère de la défense dans le complexe Kiriya à Tel Aviv pour protester contre le rapport d'un comité nommé par le gouvernement israélien recommandant la légalisation de la majorité des colonies de peuplement situées sur la rive occidentale du Jourdain.

(Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20120710/DC38238 )

(Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20120428/DC96873LOGO-b )

Les yeux bandés, des activistes israéliens de OneVoice ont mis en garde contre l'aveuglement du gouvernement face aux dangers liés à l'adoption de ce rapport. Ils brandissaient des pancartes sur lesquelles se lisait « Halte à l'aveuglement ; halte au gel des négociations », et exhortaient le ministre de la défense Ehud Barak à ouvrir les yeux.

« L'adoption du rapport Levy revient à fermer les yeux », a affirmé Tal Harris, Directeur général de OneVoice Israël. « Nous sommes ici les yeux bandés face au bureau du ministre de la défense Ehud Barak pour montrer notre mépris de la conduite peureuse du gouvernement ».  

Le comité de trois juristes, sous la direction d'Edmond Levy, ancien juge de la Cour suprême à présent à la retraite, a affirmé que la rive occidentale du Jourdain n'était pas sous occupation par l'armée israélienne étant donné qu'« aucune loi internationale n'a jamais sanctionné la souveraineté d'une autre entité juridique sur la région ».  Le comité a proposé de légaliser les colonies de peuplement non autorisées en territoire palestinien et de réglementer l'établissement de nouvelles colonies pour permettre une « croissance naturelle ».

« Toutes excuses exprimées en termes juridiques cherchant à promouvoir l'expansion des colonies et ignorant la ligne de 1967, n'excusent pas l'inaction qui est la raison pour laquelle le conflit est toujours dans l'impasse », a déclaré Harris. « Légal ou pas, ce conflit est un risque pour notre nation et invite à un nouveau carnage ».

La communauté internationale considère que les territoires annexés par l'état d'Israël pendant la guerre des Six Jours de 1967 sont sous occupation et que par conséquent toutes les colonies établies sur ces territoires sont illégales.

En réponse à ce rapport, Patrick Ventrell, porte-parole du Département d'État américain a déclaré : « Nous n'acceptons pas la légitimité des activités de colonisation des Israéliens et nous sommes opposés à tout effort visant à légaliser les colonies de peuplement ».

Des passants ont montré leur soutien des actions des jeunes activistes de OneVoice, et plusieurs ont signé la pétition en faveur de l'arrêt du développement de nouvelles colonies sur la rive occidentale du Jourdain et de la reprise des négociations afin d'obtenir une solution à deux États, négociations qui sont actuellement dans l'impasse.

Depuis le mois de juin, les activistes israéliens de OneVoice se mobilisent chaque semaine dans différentes villes importantes, portant de gros manteaux d'hiver pour symboliser le besoin de bloquer la politique concernant l'établissement de colonies et de sortir les négociations de paix de l'impasse. Ils ont manifesté à l'occasion de la Conférence présidentielle israélienne à Jérusalem et à l'occasion de la Conférence annuelle sur l'éducation à Tel Aviv, faisant la une des quotidiens régionaux et nationaux.

OneVoice est un mouvement populaire international qui vise à amplifier la voix des modérés israéliens et palestiniens, leur permettant de demander une solution à deux États. Le mouvement éduque et forme de jeunes Israéliens et Palestiniens aux compétences de leadership, à l'activisme non violent et aux principes démocratiques. Pour soutenir et contribuer à OneVoice, rejoignez-nous sur www.onevoicemovement.org.

LA

SOURCE The OneVoice Movement



Liens connexes

http://www.onevoicemovement.org