Des études montrent que le test de cancer du sein MammaPrint(R) est bénéfique pour les patients faisant partie du régime de traitement personnalisé

14 Décembre , 2007, 23:38 GMT de Agendia

AMSTERDAM, Pays-Bas, December 14 /PRNewswire/ --

- La publication New Lancet Oncology offre un aperçu significatif sur l'utilisation du test pronostique du cancer du sein MammaPrint(R) dans la pratique médicale

De nouvelles recherches démontrent que le test pronostique du cancer du sein MammaPrint(R) a été mis en place avec succès dans le processus de diagnostic chez les patientes atteintes de cancer du sein, dans des hôpitaux communautaires aux Pays-Bas. Les résultats de MammaPrint(R) ont permis de classer jusqu'à un tiers des patientes dans des catégories de risque différentes par rapport aux outils d'évaluation de risque actuellement utilisés. Dans la plupart des cas, cela pourrait conduire à une réduction du recours à la chimiothérapie adjuvante. Les résultats ont été publiés dans le numéro de décembre de The Lancet Oncology.

Dans le cadre de cette étude, les tumeurs au sein chez 585 patientes atteintes d'un cancer du sein invasif sans atteinte des ganglions lymphatiques ont été recueillies dans 16 hôpitaux des Pays-Bas. Des échantillons frais ont été expédiés dans du RNARetain(R)(i) à température ambiante aux laboratoires d'Agendia, où ils ont été soumis à une analyse de l'expression génétique avec MammaPrint(R). Des résultats concernant 427 patientes ont été présentés. Sur cette base, les patientes ont été classées comme présentant un faible pronostic (risque élevé de métastase à distance) ou un bon pronostic (faible risque de métastase). Les coordinateurs de l'étude ont ensuite comparé ces résultats à ceux obtenus par des méthodes d'évaluation du risque généralement utilisées dans les directives, parmi lesquelles les directives du Institute for Health Improvement (Dutch CBO), les directives de St. Gallen, l'Indice de pronostic de Nottingham, et Adjuvant! Online. De nombreuses directives utilisent les algorithmes (en fonction de l'âge, la taille de la tumeur et le statut ganglionnaire de la patiente) afin d'établir le pronostic de la patiente et de déterminer si les patientes devraient être traitées par chimiothérapie.

<< Plus de 70 pour cent des patientes souffrant d'un cancer du sein sans atteinte des ganglions sont traitées avec succès sans chimiothérapie. Le fait d'identifier les patientes atteintes de cancer du sein qui auront très probablement besoin d'une chimiothérapie adjuvante constitue un pas important dans la personnalisation du régime de traitement d'une patiente et garantit que les patientes ne soient pas soumises à un traitement superflu >>, a déclaré le Dr Laura van 't Veer, responsable de recherche chez Agendia, qui a participé à l'étude.

Selon les résultats publiés dans The Lancet Oncology, la chimiothérapie adjuvante a été recommandée moins souvent lorsque le pronostic au sujet d'une patiente se basait sur les directives du DUTCH CBO, considérées comme les plus restrictives, que lorsque les évaluations s'appuyaient sur MammaPrint(R). Néanmoins, en ce qui concerne les autres directives évaluées, moins de thérapies adjuvantes seraient administrées sur la base du pronostic de MammaPrint(R). Ces résultats confirment des conclusions et des validations antérieures du test.

<< Ces données offrent des informations importantes aux patientes et aux médecins, permettant ainsi à prendre de meilleures décisions de traitement dans des hôpitaux communautaires. Les pronostics fournis par MammaPrint(R), avec l'aide des directives cliniques et des préférences de traitement des patients, sont des outils essentiels pour les médecins traitant des patientes atteintes de cancer du sein >>, a déclaré Bernhard Sixt, PDG d'Agendia.

À propos de MammaPrint(R)

Le MammaPrint(R) est le premier et le seul test de laboratoire basé sur un microréseau d'ADN de type << in vitro diagnostic multivariate index assay >> (IVDMIA) autorisé par la FDA (février 2007). MammaPrint(R) mesure l'activité de 70 gènes, offrant ainsi des renseignements sur les possibilités de récidive de la tumeur. Le test MammaPrint(R) mesure le niveau d'expression de chacun de ces gènes à l'intérieur d'un échantillon de la tumeur excisée du sein de la patiente. Il emploie ensuite une formule précise ou un algorithme afin de générer un score qui déterminera si la patiente court un risque faible ou élevé de dissémination du cancer à distance (métastase). Combiné à d'autres renseignements cliniques et de laboratoire, le résultat peut aider le médecin à planifier un suivi approprié pour la patiente. Tous les tests MammaPrint(R) sont effectués dans le laboratoire de service central homologué CLIA d'Agendia.

À propos d'Agendia

Basée à Amsterdam, aux Pays-Bas, Agendia est un leader mondial dans le domaine des diagnostics basés sur l'analyse de l'expression génétique et elle compte trois produits sur le marché. La société se concentre sur la mise au point et la commercialisation de tests de diagnostic à l'aide du profil d'expression génétique de la tumeur. Agendia a été la première société à commercialiser un test pronostique, le MammaPrint(R), qui prédit le risque de récurrence du cancer du sein. Agendia entretient des relations étroites avec plusieurs centres universitaires de premier plan en vue de développer des tests diagnostiques de pointe pour le dépistage du cancer. Agendia propose aussi son expertise aux sociétés pharmaceutiques se consacrant au développement de médicaments personnalisés hautement efficaces dans le domaine de l'oncologie. Pour de plus amples renseignements au sujet d'Agendia, veuillez consulter le site www.agendia.com.

(i) RNARetain(R) est une marque d'Asuragen Inc.

Site Web : http://www.agendia.com

LA

SOURCE Agendia