Des études suggèrent l'existence d'une corrélation clé entre les sous-catégories de cancer du poumon et les résultats du traitement

25 Septembre, 2007, 11:18 BST de Eli Lilly and Company

BARCELONE, Espagne, September 25 /PRNewswire/ --

- Lilly étudie les facteurs prédictifs afin de mieux identifier les patients pouvant être traités avec ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) dans le cancer bronchique non à petites cellules

En recherche clinique, les patients souffrant d'un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) classés comme possédant une histologie non squameuse bénéficient de taux de survie statistiquement considérablement supérieurs, lorsqu'ils sont traités en deuxième intention avec ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) en comparaison aux patients histologiquement similaires traités avec docetaxel. Les données (Résumé ECCO N 6521)(1) ont été présentées au cours de la 14ème conférence européenne sur le cancer (ECCO) à Barcelone. ALIMTA, fabriqué et commercialisé par Eli Lilly and Company, est actuellement indiqué pour le traitement de deuxième intention du CBNPC dans plus de 85 pays.

L'analyse rétrospective des données de phase III (2) a concerné 571 patients. L'analyse a montré que les patients non squameux traités avec ALIMTA ont bénéficié d'une survie générale statistiquement supérieure en comparaison avec ceux traités avec docetaxel (9,3 mois et 8,0 mois, respectivement ; rapport de risque 0,778 [Intervalle de confiance (IC) 95 % 0,607-0,997]). A l'inverse, l'analyse a indiqué que les patients avec une histologie squameuse et traités avec docetaxel présentaient une survie générale statistiquement supérieure en comparaison avec les patients traités avec ALIMTA (7,4 mois et 6,2 mois respectivement ; rapport de risque 1,563 [Intervalle de confiance (IC) 95 % 1,079, 2,264]). Les patients avec une histologie non squameuse représentaient la majorité des patients participant à l'essai.

L'analyse rétrospective a pour origine des données précliniques suggérant que les patients avec une expression plus faible de l'enzyme thymidylate synthase (TS) présentent une efficacité supérieure lorsqu'ils sont traités avec ALIMTA.(3,4) Le type histologique du CBNPC est déterminé par l'apparence des cellules cancéreuses au microscope. Deux des types histologiques les plus fréquents du CBNPC sont l'adénocarcinome et le carcinome à grandes cellules(5) et constituent environ 55 % de tous les diagnostics de CBNPC.(6) Ces deux sous-groupes, ainsi que tout autre type identifié comme n'étant pas squameux, étaient considérés comme non squameux pour cette analyse.

<< Cette analyse particulière suggère que l'histologie peut jouer un rôle important dans l'identification des patients qui sont les plus susceptibles de bénéficier d'un meilleur résultat de traitement grâce à ALIMTA >>, a déclaré Patrick Peterson, Ph.D, chercheur scientifique principal chez Lilly et auteur principal de cette analyse.

Les patients du bras ALIMTA ont été traités avec ALIMTA (500 mg/m2) complémenté avec de la vitamine B12 et de l'acide folique. Les patients du bras docetaxel ont été traités avec docetaxel (75 mg/m2).

Les données d'un second essai (Résumé ECCO N 6560)(8) ont décrit des facteurs prédictifs supplémentaires concernant les avantages potentiels d'un traitement avec ALIMTA. Dans une étude prospective de phase II, des chercheurs japonais ont évalué les résultats de 216 patients souffrant d'un CBNPC avancé ou métastatique et traités avec ALIMTA en traitement de deuxième intention. Les données suggèrent que certains des facteurs prédictifs favorables au traitement de deuxième intention du CBNPC avec ALIMTA pouvaient être : les patients de sexe féminin, les patients avec une histologie adénocarcinome, les patients avec un intervalle plus long depuis leur dernière chimiothérapie, les patients présentant une bonne performance et ceux qui ont été diagnostiqués à un stade clinique précoce.

<< Le traitement du cancer continue d'évoluer vers des traitements sur mesure visant à répondre aux besoins des spécifiques types de cancers et de patients >>, a expliqué Richard Gaynor, M.D., vice-président, responsable de la recherche sur le cancer et de la plate-forme oncologique mondiale pour Lilly. << Notre objectif est d'explorer plus en détails les ressorts biologiques de cette observation à propos de l'histologie non squameuse et de travailler au développement d'une approche basée sur un biomarqueur afin de déterminer si ALIMTA est le médicament approprié pour un patient donné. >>

ALIMTA a été autorisé à la fois par l'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments (EMEA) et la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis en 2004, en monothérapie pour le traitement des patients souffrant d'un CBNPC localement avancé et métastatique, après une chimiothérapie. Les résultats de cette analyse rétrospective présentés dans cet article n'ont pas été soumis à une autorité réglementaire. Pour le résumé complet autorisé des caractéristiques du produit, veuillez consulter http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/alimta/H-564-PI-en.pdf

A propos du Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC)

Le CBNPC est la forme la plus courante de cancer du poumon et représente 75 à 80 % de tous les cancers du poumon. Le CBNPC possède 5 étapes commençant à 0 et culminant en sévérité à IV. Le CBNPC peut s'étendre au système lymphatique, pénétrant la poitrine, la plèvre, les cotes ainsi que les nerfs et les vaisseaux sanguins qui vont vers les bras. Le foie, les os et le cerveau sont des cibles potentielles si les cellules cancéreuses pénètrent dans le sang.

A propos de Lilly Oncology, une division de Eli Lilly and Company

Depuis plus de quatre décennies, Lilly Oncology collabore avec des cancérologues afin de proposer de nouveaux choix de traitement et des programmes valables aux patients et médecins du monde entier. Inspirée par les courageux patients qui vivent avec le cancer, Lilly Oncology met au point des traitements considérés, dans le monde entier, comme des standards de soins, et développe un vaste portefeuille de thérapies nouvelles en vue d'accélérer et améliorer les traitements contre le cancer.

A propos d'Eli Lilly and Company

Lilly, une entreprise innovatrice de premier plan, se consacre au développement de produits pharmaceutiques << first in class >> et << best in class >> en appliquant les toutes dernières recherches effectuées dans ses propres laboratoires mondiaux et résultant de collaborations avec des organisations scientifiques de renom. La société, dont le siège social est situé à Indianapolis, Ind., offre des solutions visant à répondre aux besoins médicaux les plus urgents à l'échelle mondiale sous forme de médicaments et d'informations.

P-LLY

    
    ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection), Lilly
    docetaxel (Taxotere(R)), Sanofi-Aventis

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs concernant le potentiel d'ALIMTA dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules et reflète les convictions actuelles de Lilly. Toutefois, comme pour tout produit pharmaceutique en cours de développement, le processus de mise au point, de commercialisation et d'examen réglementaire comporte des risques et des incertitudes importants. Il n'est aucunement garanti que le produit recevra les approbations réglementaires. De plus, il n'est aucunement garanti que le produit aura du succès au niveau commercial. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ces risques et ces incertitudes, veuillez consulter les documents déposés par Lilly auprès de la Commission des opérations de bourse des Etats-Unis. Lilly ne s'engage aucunement à actualiser ces énoncés prospectifs.

    
    (1) Peterson P, Park K, Fossella F, et al. Is Pemetrexed More Effective
        in Adenocarcinoma and Large Cell Lung Cancer than in Squamous Cell
        Carcinoma? A Retrospective Analysis of a Phase III Trial of 
        Pemetrexed vs Docetaxel in Previously Treated Patients with Advanced 
        Non-small Cell Lung Cancer (NSCLC). Résumé n 6521, 14ème conférence 
        européenne sur le cancer (ECCO).
    (2) Hanna N, Shepherd FA, Fossella FV, et al. Randomized phase III trial
        of pemetrexed versus docetaxel in patients with non-small cell lung
        cancer previously treated with chemotherapy. J Clin Oncol 2004;
        22:1589-97.
    (3) Sigmond J, Backus HH, Wouters D, et al. Induction of resistance to
        the multitargeted antifolate pemetrexed (ALIMTA) in WiDr human colon
        cancer cells is associated with thymidylate synthase overexpression.
        Biochem Pharmacol 2003; 66:431-38.
    (4) Ceppi P, Volante M, Saviozzi S, et al. Squamous cell carcinoma of the
        lung compared to other histotypes shows higher messenger RNA and
        protein levels for thymidylate synthase. Cancer 2006; 107:1589-96.
    (5) National Cancer Institute, << General Information About Non-Small
        Cell Lung Cancer >>, Modifié le 2 août 2007.
        http://www.cancer.gov/cancertopics/pdq/treatment/
        non-small-cell-lung/patient
        (Consulté le 11 septembre 2007).
    (6) American Cancer Society, << What is non-small cell lung cancer? >>,
        Modifié le 25 octobre 2006.
        http://www.cancer.org/docroot/CRI/
        content/CRI_2_4_1x_What_Is_Non-Small_Cell_Lung_Cancer.asp?sitearea=
        (Consulté le 18 septembre 2007).
    (7) Okabe T, Nakagawa K, Kuboto K, et al. Prognostic factors affecting
        survival on pretreated patients with locally advanced or metastatic
        non-small cell lung cancer (NSCLC) - Subgroup analysis in a 
        randomized Ph. II study of pemetrexed 500 mg/m2 and 1000 mg/m2.
        Résumé n P-6560, 14ème conference européenne sur le cancer.

    (Logo: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20031219/LLYLOGO )

LA

SOURCE Eli Lilly and Company