Des experts et des décideurs exigent des changements à l'approche de gestion actuelle de l'asthme

20 Octobre, 2006, 22:56 BST de European Parliament & University of Southampton School of Medicine

BRUXELLES, Belgique, October 20 /PRNewswire/ --

- Les tendances et l'orientation de la thérapie de l'asthme sont perçues comme erronées et ne reflètent pas les connaissances actuelles de la médecine.

Il faut apporter des modifications cliniques et réglementaires à la gestion de l'asthme pour faire en sorte qu'elles reflètent la compréhension scientifique actuelle de la maladie et des besoins des patients, selon des experts en la matière. Ces conclusions s'inscrivent dans la << Déclaration de Bruxelles >>, qui définit les modifications que l'on doit apporter afin d'obtenir de meilleurs résultats pour les patients souffrant d'asthme. Ces conclusions ont été élaborées par des experts de l'asthme de premier plan, avec des décideurs de l'UE, des autorités de réglementation et des groupes de patients qui assistent au << Sommet pour changer la gestion de l'asthme >> qui s'est déroulé au parlement européen, les 18 et 19 octobre 2006.

Les principaux secteurs d'action définis durant le sommet, organisé par la députée européenne libérale démocrate Liz Lynne (RU) et coprésidé par un expert reconnu de l'asthme, le professeur Stephen Holgate de l'Université de Southampton (RU) sont, entre autres : la nécessité de mettre à jour rapidement des lignes directrices nationales et internationales sur le traitement de l'asthme, y compris la Note d'orientation de l'EMOA sur l'asthme ; faire en sorte que les patients et professionnels comprennent très bien la pensée qui sous- tend actuellement la gestion de l'asthme ; inclusion de mesures additionnelles de contrôle de l'asthme, dans des études et en pratiques et qui tiennent compte de la qualité de vie des patients. En outre, on a invité le Parlement européen à faire de l'asthme, de la recherche à son sujet et de sa gestion, une priorité politique par des mécanismes tels qu'un Rapport d'initiative du Parlement européen.

Le professeur Holgate définit le Sommet et la Déclaration qui en a résulté comme un grand pas en avant pour les patients et la gestion de l'asthme : << Cette rencontre a été des plus profitables. Elle a permis à des professionnels des soins de santé, des scientifiques et des groupes de patients de travailler directement avec des décideurs et des organismes de réglementation pour définir où et comment on doit apporter des améliorations pour que les patients souffrant d'asthme reçoivent un traitement optimal. Mais notre travail ne s'arrête pas là. Il est crucial que toutes les mesures adoptées soient aussi mises en application pour faire en sorte que les patients souffrant d'asthme en bénéficient pleinement. >>

Pensées actuelles

Pendant le Sommet, divers cliniciens ont présenté de l'information qui démontre que l'asthme est une maladie inflammatoire systémique qui touche plus que les poumons. Il est donc essentiel de contrôler l'inflammation. Mais les lignes directrices et pratiques actuelles sont fondées sur une vision traditionnelle du diagnostic et du traitement de l'asthme, qui se contente de mesurer le débit d'air dans les poumons, risquant ainsi de ne pas vraiment saisir si l'inflammation est sous contrôle ou si d'autres parties du corps sont touchées par le même type d'inflammation. De plus, des données indiquent aussi que les patients réagissent différemment aux thérapies et qu'une même option pourrait ne pas convenir à tous. Par conséquent, il faudrait individualiser les thérapies en fonction des besoins du patient. Malheureusement, les méthodes actuelles d'évaluation des thérapies qui influent sur les aspects plus vastes de l'inflammation allergique ne se reflètent pas dans les lignes directrices qui sont actuellement restrictives dans leurs recommandations et limitent le choix de thérapies parmi lesquelles les cliniciens peuvent choisir.

Le coût de l'asthme

On estime à plus de 30 millions le nombre de personnes atteintes d'asthme en Europe et ce nombre continue d'augmenter.[1] De plus, les décès dus à l'asthme, ont atteint le nombre de 180 000 chaque année[2] et le coût économique de l'asthme, en Europe, est estimé à environ 17 milliards d'euros par an, avec une perte de productivité annuelle estimée à 9,8 milliards d'euros.[3] Les coûts sociaux et économiques de l'asthme sont dus surtout au manque de contrôle de la maladie et ils augmenteront probablement au même rythme que sa prévalence, sa complexité et sa sévérité.[4] Par conséquent, une amélioration du contrôle de la maladie en réduira substantiellement les coûts.

Notes aux rédacteurs : Résumé de l'ébauche de la Déclaration de Bruxelles

- Veuillez prendre note que cette ébauche sera finalisée plus en détails au cours des deux prochaines semaines

1. Faire de l'asthme une priorité politique ;

2. Faire en sorte que le savoir reflète rapidement la compréhension scientifique ;

3. Mettre en oeuvre une mise à jour rapide et continue des lignes directrices ;

4. Promouvoir des pratiques exemplaires dans le diagnostic et le contrôle de l'asthme ;

5. Soutenir les études qui portent sur un éventail plus large de résultats visés ;

6. Examiner le fardeau économique de l'asthme ;

7. Maximiser la conformité au traitement ;

8. Mettre à jour la Note d'orientation de l'EMOA sur l'asthme ;

9. Habiliter les personnes souffrant d'asthme ;

10. Améliorer la pharmacovigilance de l'asthme ;

11. Examiner d'urgence les enjeux reliés à la gestion de l'asthme pédiatrique ;

12. Revoir le modèle et la compréhension actuels de l'asthme

13. Mettre davantage l'accent sur la prévention et les facteurs environnementaux

Renvois :

[1]. European Federation of Allergies and Airway diseases Patients' Associations Asthma Fact Sheet. www.efanet.org

[2]. Asthme, Fiche d'information de l'OMS no 206 révisée en janvier 2000

[3]. European Lung Whitebook, European Lung Foundation and European Respiratory Society, 2003

[4]. Barnes PJ et al. The costs of asthma. Eur Respir J. 1996 (4):636. Review.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :

    
    Rina Amin
    Tél. : +44-207-413-3080
    Mob. : +44-7946-523-781
    Email : ramin@hillandknowlton.com
    
    Rosie Allan
    Tél. : +44-207-413-3141
    Mob. : +44-7913-172-597
    Email : rallan@hillandknowlton.com 

LA

SOURCE European Parliament & University of Southampton School of Medicine