Des gélules à base de matières fécales congelées utilisées dans le traitement de l'infection à Clostridium difficile

15 Octobre, 2015, 13:00 BST de United European Gastroenterology

BARCELONE, October 15, 2015 /PRNewswire/ --

Une étude montre l'efficacité des gélules à base de matières fécales congelées administrées par voie orale dans le traitement de l'infection à  Clostridium difficile. Contenant des matières fécales provenant de donneurs en bonne santé, les gélules ont été bien tolérées et se sont avérées efficaces dans la prise en charge des symptômes de l'infection à  Clostridium difficile chez 90 pour cent des patients[1].

L'infection bactériale à Clostridium difficile provoque des diarrhées graves, l'inflammation de l'intestin et la mort cellulaire. Le traitement de première intention comprend l'administration d'antibiotiques, mais près d'un tiers des patients souffrent d'une récidive et nombre d'entre eux en connaissent plusieurs. Les récidives comportent des conséquences graves et risquent d'entraîner des maladies qui menacent le pronostic vital et des hospitalisations fréquentes.  

Un examen systématique récent de la documentation montre que malgré l'efficacité et le bon profil d'innocuité des matières fécales saines dans le traitement de l'infection à Clostridium difficilerécidivante[2], peu d'hôpitaux adoptent cette méthode ou la proposent comme choix de traitement.

La mise au point de la nouvelle gélule à base de matières fécales laisse espérer son adoption généralisée dans le traitement efficace de l'infection à Clostridium difficile et d'autres maladies entériques. Le Professeur Antonio Gasbarrini du centre hospitalier universitaire Gemelli à Rome (Italie) considère que cette formulation orale constitue une avancée majeure. « Les matières fécales sont un excellent traitement de l'infection à Clostridium difficile par rapport aux méthodes traditionnelles qui sont chronophages et présentent des difficultés techniques », a-t-il expliqué, avant de poursuivre, « Les progrès dans la préparation et l'administration des matières fécales favoriseront un accueil plus favorable en tant que traitement sûr et efficace de l'infection àClostridium difficile pouvant même remplacer les antibiotiques ».

« Bien que ces conclusions restent encore à confirmer par des études de plus grande envergure, nous sommes optimistes quant au potentiel de la formulation en gélules et estimons que cette étude peut entraîner l'utilisation plus répandue des matières fécales dans le traitement de l'infection à Clostridium difficile récurrente », a indiqué le Professeur Gasbarrini.

Le Professeur Gasbarrini devrait présenter ses conclusions et d'autres évolutions prometteuses dans le domaine thérapeutique des matières fécales au 23e congrès United European Gastroenterology Week à Barcelone (Espagne) à la fin du mois.

Références  

  1. Youngster I, et al. JAMA 2014;312(17):1772-78
  2. Cammarota G, et al. J Clin Gastroenterol 2014; 48(8):693-702.

 

 

LA

SOURCE United European Gastroenterology