Des groupes de patients européens se mobilisent sur les problèmes d'arthrite/de rhumatisme et présentent un manifeste au Parlement européen

24 Janvier, 2001, 11:30 GMT de Ruder Finn

Bruxelles – L'incidence importante de l'arthrite/du rhumatisme, affections qui touchent plus de 103 millions d'Européens et une personne sur dix dans le monde (1), était au centre d'un exposé présenté aujourd'hui aux députés du Parlement européen. Le manifeste des Personnes souffrant d'arthrite/rhumatisme en Europe (PARE) a été officiellement présenté aux députés européens pour attirer leur attention sur le fait que, même si les Européens souffrant de ces affections sont plus nombreux que ceux atteints d'autres problèmes médicaux chroniques, l'arthrite et le rhumatisme ne sont pas une priorité à l'agenda de la politique de santé des Etats membres communautaires.

Madame Françoise Grossetête, présidente de l'intergroupe du Parlement européen sur la douleur, a présidé une réception et encouragé ses collègues députés à adhérer à l'objectif du Manifeste. Elle a fait remarquer que si les défis posés par l'arthrite/le rhumatisme ont des conséquences importantes pour les patients proprement dits, ces affections soulèvent également une série de défis pour les élus, les décideurs politiques, les systèmes sanitaires, les services sociaux et les employeurs. “Le Manifeste met en évidence comment nous devons garantir aux personnes touchées une qualité de vie optimale et concentrer notre attention sur les coûts socio-économiques de ces affections,” a-t-elle ajouté.

Le Manifeste PARE décrit dix principes qui représentent la perspective d'un groupe vaste et grandissant en Europe. “Les personnes souffrant d'arthrite/de rhumatisme savent qu'elles doivent apporter une contribution unique pour faciliter la compréhension des questions les plus diverses sur l'arthrite/le rhumatisme, dénomination qui regroupe plus de 200 affections médicales,” déclare Michael Bernardy, président du comité directeur du Manifeste PARE.

Le Manifeste PARE est le fruit d'une collaboration entre des organisations mondiales et régionales de patients : le comité directeur de la Ligue Européenne contre le Rhumatisme (European League Against Rheumatism - EULAR), des ligues sociales, l'ARI (Arthritis and Rheumatism International) et l'IOYR (International Organisation of Youth with Rheumatism).

“Une réponse efficace et combinée des députés européens, gouvernements, prestataires de soins de santé, services sociaux et groupes de patients est nécessaire pour répondre aux défis et questions identifiés dans le Manifeste,” affirme Bernardy. “Nous invitons toutes les personnes pouvant apporter une contribution à la coopération et à une action concertée. La recherche, le diagnostic, l'accès aux tous derniers traitements et technologies les plus novateurs, la sensibilisation et l'éducation font partie des aspects qui doivent être abordés aux niveaux européen et national.”

“Les groupes ayant participé à l'élaboration du Manifeste PARE ont contribué à faciliter un dialogue ciblé,” déclare Madame Grossetête. “Ils ont créé un document qui soulève des questions pertinentes et qui sera une ressource importante pour répondre aux besoins et améliorer la qualité de vie des personnes souffrant d'arthrite/de rhumatisme en Europe.”

(1) Novosti Press Agency (1990). The Search for a Rheumatoid Arthritis Treatment. Advances of Science Technology; 18:23

LA

SOURCE Ruder Finn