Des instituts indépendants confirment la nécessité du futur Terminal 3 à l'Aéroport de Francfort

17 Septembre, 2014, 20:07 BST de Fraport AG

FRANKFURT, Allemagne, September 17, 2014 /PRNewswire/ --


Le nombre de passagers devrait augmenter pour atteindre entre 68 et 73 millions par an d'ici à 2021 - Capacité d'accueil supplémentaire nécessaire au moins d'ici à l'année 2021  

Photo disponible via l'EPA (Agence européenne des photos de presse - http://www.epa.eu/ ) et téléchargeable gratuitement à l'adresse : http://ots.de/yeoxP

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20140917/706269 )

À l'occasion d'une conférence de presse, Fraport AG (propriétaire et exploitant de l'Aéroport de Francfort) a présenté aujourd'hui les résultats d'études expertes menées par deux instituts indépendants sur la croissance prévue du nombre de passagers à l'Aéroport de Francfort jusqu'à 2030. D'après les prévisions de ces deux instituts, le volume de passagers de la plaque tournante aérienne internationale qu'est l'Aéroport de Francfort (FRA) devrait augmenter pour atteindre entre 68 et 73 millions de passagers d'ici à l'année 2021. Ainsi, la capacité des terminaux de l'aéroport, qui s'élève actuellement à 64 millions de passagers par an, sera dépassée d'ici à 2021.

Le Dr. Stefan Schulte, président du conseil d'administration de Fraport AG, a déclaré : « Le besoin en mobilité de la société continue de croître, à l'instar du nombre de personnes choisissant de voyager en avion. Les deux études expertes indépendantes, qui valident notre planification existante interne de capacité, montrent clairement que la construction du Terminal 3 constitue un besoin urgent. Rien qu'avec le Terminal 3, nous serons en mesure de continuer à offrir à nos clients la qualité et le service qu'ils espèrent à juste de titre de la part d'un aéroport international de premier plan comme Francfort. Les résidents et entreprises de notre région devraient également pouvoir espérer cela. »

Les analyses de ces deux instituts de renom, Intraplan et MKmetric, confirment les conclusions d'évaluations internes réalisées par Fraport AG sur la future croissance du nombre de passagers de FRA. L'institut MKmetric prévoit que le trafic de passagers va augmenter pour atteindre 68,2 millions d'ici à 2021 et pourrait totaliser 75,7 millions d'ici à 2025. D'après les prévisions d'Intraplan, le volume de passagers devrait augmenter pour atteindre 72,9 millions d'ici à 2021 et 78 millions d'ici à 2025. Les analyses de ces deux instituts sont confirmées par les prévisions de trafic à long terme du ministère allemand des Transports et des Infrastructures numériques, qui indiquent que le nombre de passagers aériens en Allemagne devrait augmenter de 2,5 % par an jusqu'à l'année 2030. Dans une autre étude commandée par Fraport AG, le cabinet de consultation NACO (Netherlands Airport Consultants) conclut qu'une capacité d'accueil supplémentaire sera nécessaire pour assurer le bon déroulement des activités à l'Aéroport de Francfort, une fois que le nombre de passagers aura atteint le seuil des 64 millions. Le volume de passagers de jusqu'à 68 millions et plus, d'après les prévisions de ces instituts pour l'année 2021, aurait un impact considérable sur les activités de l'aéroport et perturberait la qualité globale et la compétitivité de l'Aéroport de Francfort.

FRA atteint déjà parfois les limites de capacité de ses installations d'enregistrement lors des périodes de pointe pendant les vacances d'été. Cette situation est similaire pour les canaux de contrôle de la sécurité, des passeports et douaniers. M. Schulte a expliqué : « Sans la construction d'un troisième terminal, le nombre croissant d'avions de grande taille, qui assurent principalement des liaisons intercontinentales, devra être pris en charge dans des postes d'accostage à distance des terminaux. Cela est contraire aux normes de qualité allemandes et européennes. Par conséquent, l'encombrement des avions et les temps d'attente sur les voies de circulation atteindraient des niveaux inacceptables. »

Fraport a également examiné plusieurs alternatives au nouveau Terminal 3 afin d'augmenter sa capacité d'accueil et de créer des postes d'accostage supplémentaires pour les avions. Les résultats de ces évaluations montrent clairement que toutes les alternatives envisagées sont loin d'être viables ou adaptées pour répondre aux futurs besoins de l'aéroport. Ces alternatives sont soit incompatibles avec les lois existantes en matière de zonage, soit irréalisables pour des raisons techniques, tandis que d'autres alternatives nécessiteraient la démolition inconcevable de bâtiments existants, placeraient un poids supplémentaire sur le trafic déjà important dans la partie Nord de l'aéroport, ou ne produiraient tout simplement pas de gains de capacité suffisants.

Cet examen détaillé mène à la conclusion que la construction du nouveau Terminal 3 est indispensable. « Inaugurer le Terminal 3 seulement en 2021 signifie déjà que nous devrons accepter une baisse temporaire de la qualité de service. Si les passagers et le personnel doivent endurer cette baisse de qualité, cela ne doit être que pour une brève période », a insisté M. Schulte.

Dans ce context, M. Schulte a également souligné que l'État allemand de Hesse, avec sa plaque tournante aérienne de renommée mondiale, est en droit de posséder un Terminal 3 durable, innovant et à la pointe de la technologie. Ce nouveau terminal représenterait aussi un patrimoine architectural et servirait de vitrine d'un niveau optimal de qualité et de services aux passagers.

Concernant les étapes à venir, M. Schulte a ajouté : « Fraport a vérifié les besoins de capacité du Terminal 3 de manière référencée et exhaustive. Nous avons mis tous ces documents à la disposition du gouvernement de l'État de Hesse et sommes impatients de parler de ces résultats à sa convenance. »  En outre, Fraport a publié les principaux résultats des instituts indépendants sur Internet.

D'après les estimations de Fraport AG, la construction du nouveau Terminal 3, y compris toutes les mesures auxiliaires liées à l'infrastructure comme les routes d'accès et les parcs de stationnement, devrait totaliser entre 2,5 et 3 milliards €.

Fraport AG
Robert A. Payne
Porte-parole international    
Bureau de Presse, Communications institutionnelles    
60547 Francfort, Allemagne    
Téléphone :  +49-69-690-78547
E-mail :    r.payne@fraport.de
Site Internet :  http://www.fraport.com
Facebook :  http://www.faceebook.com/FrankfurtAirport

LA

SOURCE Fraport AG