Des observateurs européens valident les résultats du référendum sur les amendements à la Constitution en Azerbaïdjan

27 Septembre, 2016, 22:30 BST de Azerbaijan Monitor

BAKOU, Azerbaïdjan, September 27, 2016 /PRNewswire/ --

Les fonctionnaires européens chargés d'observer le référendum sur les amendements à la Constitution en Azerbaïdjan ont jugé le scrutin « libre, transparent et fiable », soulignant qu'il avait été organisé « conformément aux meilleures normes internationales » et qu'il était résolument l'expression de la volonté du peuple de la République d'Azerbaïdjan.

Plus de cinq millions d'électeurs azerbaïdjanais ont été appelés à se prononcer sur chacun des 29 amendements à la Constitution proposés. L'écrasante majorité des 69,7 % de participants ont voté oui à l'extension de la durée du mandat présidentiel de cinq à sept ans ainsi qu'à la création du poste de premier vice-président, dont le titulaire deviendrait le numéro deux du pays. Près de 90 % ont validé l'ensemble des amendements ou la majorité d'entre eux.

Le chef de file de la délégation d'observation du Parti populaire européen, le député portugais au Parlement européen Mário David, a souligné que plus de quatre millions de courriers avaient été envoyés par voie postale il y a plusieurs semaines pour informer les citoyens du référendum et présenter les 29 changements proposés.

« En ma qualité d'observateur électoral expérimenté, je puis certifier que notre rencontre avec la commission électorale centrale, les procédures et l'ouverture des enveloppes contenant les bulletins de vote telles que nous les avons observées étaient conformes aux normes internationales », a-t-il déclaré.

Son collègue du PPE, le député grec au Parlement européen Emmanouil Kefalogiannis, a remarqué : « Avec vingt-neuf votes distincts sur des amendements à la Constitution, la marge de manœuvre est plus grande. Les Azerbaïdjanais changent leur système pour l'adapter aux normes occidentales et je trouve le référendum démocratique. »

Parallèlement, des observateurs de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), la voix de la démocratie et des droits de l'homme en Europe, ont qualifié le processus de vote de « transparent, bien organisé, efficace et serein » et affirmé qu'ils « respecteraient la volonté du peuple azerbaïdjanais ».

Lors d'une conférence de presse, le chef de la délégation, Aleksandar Nikoloski, vice-président de l'APCE, a déclaré que le résultat du référendum témoigne de la volonté du peuple azerbaïdjanais « d'aller vers un développement sûr, stable et durable de son pays, vers la création d'un système de gouvernance plus efficace ainsi que vers la mise en œuvre de réformes plus profondes. »

Avant le référendum, le vice-président du Parlement européen (PE) Ryszard Czarnecki avait déjà affirmé que le PE « respecterait les résultats de ce référendum car c'est le choix du peuple azerbaïdjanais qui compte le plus pour nous. »

Les résultats des élections viennent confirmer un sondage réalisé lundi à la sortie des urnes par la société de sondage américaine de premier plan Arthur J. Finkelstein & Associates, qui a estimé que 89 % des votants étaient favorables aux réformes constitutionnelles.

« Notre sondage préréférendaire a montré qu'un taux ahurissant de 96,7 % des Azerbaïdjanais considèrent que le problème du Haut-Karabagh est l'un des plus importants auxquels le pays est aujourd'hui confronté », a déclaré George Birnbaum, directeur exécutif d'Arthur J. Finkelstein, en référence à la région azerbaïdjanaise occupée par l'Arménie depuis plus de vingt ans. « Cette occupation reste un sujet sensible pour les électeurs, comme en témoigne le soutien fort apporté au gouvernement. »

Au total, 117 observateurs issus de 18 organisations internationales, dont l'APCE, ont été accrédités pour couvrir le référendum.

 

 


LA

SOURCE Azerbaijan Monitor