Des patients souffrant de SLA lancent le tout premier fonds d'investissement dédié à une maladie rare

29 Avril, 2014, 16:12 BST de ALS investors day - Project MinE

AMSTERDAM, April 29, 2014 /PRNewswire/ --

Des patients répondent à un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique (SLA) en créant un fonds d'investissement à but lucratif visant à trouver un remède commercialisable pour leur maladie  

Le 19 mai 2014, les fondateurs du fonds organiseront une journée des investisseurs pour la SLA, au cours de laquelle ils présenteront le plan directeur d'une approche révolutionnaire pour trouver un remède commercialisable. Le fonds d'investissement pour la SLA opèrera au sein d'un écosystème comprenant tous les ingrédients nécessaires pour proposer un remède aux patients, de manière lucrative et significative, sur un marché pesant plusieurs milliards de dollars. Le fonds allouera du capital pour créer des opportunités d'investissements judicieuses tout en ajoutant de l'espoir au traitement de la SLA pour ceux qui en ont le plus besoin, c'est-à-dire ces personnes qui reçoivent cette « condamnation à mort » chaque année.

La SLA est maladie mortelle rare. La sclérose latérale amyotrophique, autrement appelée « Motor Neuron Disease » (maladie des motoneurones - MND) dans les pays anglo-saxons et « maladie de Lou Gehrig » aux États-Unis, du nom d'un célèbre joueur de baseball des Yankees de New York, est une maladie neurodégénérative invalidante qui touche des milliers de personnes chaque année et pour laquelle on ne connaît aucun remède. C'est exactement pour cela que trois entrepreneurs récemment diagnostiqués de la maladie se sont réunis pour créer un fonds d'investissement dédié à la SLA.

Il existe actuellement plus de 8 000 maladies rares. Pour la plupart d'entre elles, des recherches scientifiques de base sont principalement menées sans envisager les possibilités de réaliser des profits et presque toutes ces recherches sont effectuées par des établissements universitaires. Les recherches translationnelles fructueuses sont limitées à cause du manque de connaissance des moyens de commercialisation des nouvelles découvertes et parce que la portée financière n'est pas claire.

Bernard Muller, co-fondateur nommé au prix de l'Entrepreneur de l'année d'EY aux Pays-Bas, a déclaré :

« Nous avons déjà lancé avec succès la plus grande étude de recherche génétique jamais initiée, appelée projet MinE, mais notre dernière initiative nous permettra de montrer qu'un investissement réellement significatif peut redonner espoir aux patients sans pour autant ignorer la demande des investisseurs pour un retour sur investissement. Elle permettra en outre aux compagnies d'assurance de santé de réaliser des économies, de mener une recherche translationnelle et de rencontrer un succès scientifique partagé. »  

Le fonds espère lever 100 millions d'euros et vise spécifiquement à intéresser les investisseurs et non les sociétés de capital-risque biotechnologiques/pharmaceutiques traditionnelles. L'événement du 19 mai sera organisé par le sponsor Accenture dans ses locaux d'Amsterdam. Pour soumettre vos inscriptions ou pour de plus amples renseignements, rendez-vous à l'adresse http://www.alsinvestorsday.org.

Site Web : http://www.alsinvestorsday.org

LA

SOURCE ALS investors day - Project MinE