Deux études révèlent l'utilité du nouveau test sanguin de Biosite chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque

06 Février , 2001, 19:56 GMT de Biosite Diagnostics

San Diego, Califonia - Deux études publiées dans le numéro de février du "Journal of the American College of Cardiology" révèlent l'utilité d'un nouveau test sanguin facilitant le diagnostic de l'insuffisance cardiaque congestive. Dans le cadre d'une première étude, le test Triage(MD), dont la fonction consiste à mesurer le peptide natriurétique de type B (ou BNP), a favorisé l'obtention de résultats nettement supérieurs à ceux des méthodes traditionnelles de diagnostic appliquées au dépistage de l'insuffisance cardiaque en soins d'urgence. Dans le cadre d'une seconde étude réalisée auprès de patients hospitalisés pour insuffisance cardiaque, la mesure des concentrations de BNP avant l'autorisation de sortie a servi à prédire certains incidents avec précision (réadmission ou décès des patients). Les deux études étaient dirigées par des médecins rattachés au Veterans Affairs San Diego Health Care System (VASDHS), et financées partiellement par une subvention sans restrictions de Biosite Diagnostics Incorporated (BSTE au Nasdaq).

Dans le cadre de l'étude réalisée aux soins d'urgence, le groupe rattaché au VASDHS a tenté de déterminer si un test de dépistage des concentrations élevées de BNP accroît la précision du diagnostic de l'insuffisance cardiaque, parfois difficile à distinguer d'autres maladies comportant des symptômes similaires. Le test du BNP a été administré à 250 patients, principalement de sexe masculin, et qu'on avait admis à l'urgence du VASDHS pour essoufflement aigu. Les médecins devaient évaluer la probabilité d'insuffisance cardiaque (faible, moyenne ou élevée) chez ces patients en fonction de leurs plaintes, de leurs antécédents et de résultats d'examens physiques. Toutefois, ils ne pouvaient accéder aux résultats du test du BNP afin d'établir leur pronostic. Par la suite, des cardiologues ont analysé les dossiers médicaux des patients et formulé leur évaluation initiale de la probabilité d'insuffisance cardiaque, sans toutefois pouvoir se fonder sur les résultats du test sanguin.

Parmi les 250 patients évalués par les chercheurs de cette étude, 30•d'entre eux avaient reçu un diagnostic erroné avant la divulgation des résultats du test du BNP. En outre, des causes autres que l'insuffisance cardiaque sous-tendaient les symptômes d'essoufflement de 15 autres patients ayant reçu, a priori, un diagnostic d'insuffisance cardiaque par les médecins du service d'urgence; qui plus est, 15 autres patients ont reçu un diagnostic erroné d'insuffisance cardiaque en fonction des résultats de leur examen initial. Selon les auteurs de l'étude, la disponibilité des résultats du test du BNP aurait pu corriger 97 pour cent des diagnostics posés erronément d'après les méthodes traditionnelles.

"Notre étude démontre que la sensibilité du test du peptide natriurétique de type B suffit à distinguer rapidement et précisément l'insuffisance cardiaque d'autres troubles médicaux de nature similaire", a déclaré Alan S. Maisel, M.D., directeur de l'unité des soins coronariens du VASDHS et auteur principal des deux études. "Grâce à ce test, les médecins sont mieux informés, ce qui pourrait accélérer le diagnostic d'insuffisance cardiaque et, par conséquent, le traitement des patients." Le docteur Maisel siège au conseil consultatif sur les maladies cardiovasculaires de Biosite.

Dans le cadre de la seconde étude, des médecins ont assuré le suivi de 72•patients admis à l'hôpital pour insuffisance cardiaque à un stade avancé. Les concentrations de peptide natriurétique de type B ont constitué un facteur déterminant de la détérioration de l'état des patients durant les 30 jours ayant suivi la sortie de l'hôpital.

"D'après nos conclusions, chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque décompensée, la modification des concentrations de peptides natriurétiques de type B en cours de traitement constitue un important prédicteur de réadmission précoce et de mortalité, a précisé le docteur Maisel. Les résultats laissent entendre que les concentrations de BNP pourraient servir à déterminer le traitement des patients admis pour insuffisance cardiaque décompensée."

Le test de marque Triage constitue le premier test sanguin dont la FDA des Etats-Unis a autorisé la mise en marché à titre d'aide au diagnostic de l'insuffisance cardiaque congestive. Le test a fait l'objet d'une évaluation lors d'un essai multicentrique ayant récemment permis d'examiner l'utilité de la mesure des concentrations de peptides natriurétiques de type B dans le diagnostic des patients atteints d'insuffisance cardiaque et traités en salle d'urgence. Parmi les centres ayant pris part à l'essai, citons l'hôpital Henry Ford de Detroit, dans l'Etat américain du Michigan, l'hôpital Hartford, établi dans l'Etat américain du Connecticut, le centre médical de l'Université de Cincinnati, dans l'Etat américain de l'Ohio, l'hôpital universitaire de la Pennsylvanie, les hôpitaux Bichat de Paris et l'hôpital Ullevaal de Norvège. Les résultats de cette étude n'ont toutefois pas été divulgués. Biosite a fait part de son intention de réaliser un essai de suivi, afin d'approfondir le potentiel du peptide natriurétique de type B dans le traitement de l'insuffisance cardiaque, et de déposer ultérieurement une demande d'autorisation d'extension de brevet auprès de la FDA des Etats-Unis.

L'insuffisance cardiaque, trouble incurable et potentiellement mortel, est un état pathophysiologique chronique se caractérisant par l'inefficacité de la fonction cardiaque et par une réduction de la circulation au sein des organes. Dans les cas d'insuffisance cardiaque congestive, les fluides s'accumulent dans les tissus, notamment le tissu pulmonaire, causant l'apparition de symptômes comme la dyspnée, l'oedème des mains et des pieds, la toux sèche, la fatigue et un gain pondéral rapide. L'insuffisance cardiaque affecte environ 5 millions d'Américains; d'ailleurs, on signale annuellement près de 400 000 nouveaux cas d'insuffisance cardiaque. Chaque année aux Etats- Unis, près de 3 millions des admissions dans les hôpitaux sont attribuées à l'insuffisance cardiaque primaire ou secondaire. L'insuffisance cardiaque entraîne des coûts de diagnostic et de traitement élevés, qu'on évaluerait à 20,3 milliards de dollars pour l'an 2000.

Le peptide natriurétique de type B, hormone naturelle, contribue à l'équilibre de la fonction cardiaque et est sécrété par les ventricules en réaction à l'insuffisance cardiaque. Lorsque le coeur est incapable de propulser efficacement le sang, l'organisme produit le BNP afin d'alléger le travail cardiaque. Le peptide natriurétique de type B détendrait les vaisseaux sanguins (vasodilatation), augmenterait l'excrétion du sodium (natriurèse) et des fluides (diurèse) et réduirait la production des neurohormones responsables de la vasoconstriction, de la rétention des fluides et de l'élévation de la tension artérielle. En 1997, Scios Inc. (SCIO au Nasdaq) octroyait une licence semi-exclusive à Biosite relativement au peptide natriurétique de type B. La licence protège la technique et les brevets appliqués à la mise au point d'un test facilitant le diagnostic de l'insuffisance cardiaque congestive par la mesure des concentrations de BNP.

Depuis sa création en 1988, Biosite Diagnostics Incorporated s'est efforcée de répondre à d'importants besoins cliniques en médecine d'urgence, en accélérant le cheminement de l'information diagnostique essentielle. Par l'intermédiaire de ses entités intégrées de découverte et de diagnostic, Biosite cherche à développer des tests de diagnostic rapides qui amélioreraient l'issue économique et clinique des maladies graves. Les produits Triage(MD) de Biosite sont employés dans 45 pour cent des hôpitaux des Etats-Unis et dans 40 marchés internationaux. Pour tout complément d'information sur Biosite, veuillez consulter le site Internet à l'adresse http://www.biosite.com.

Hormis les données rétrospectives, les déclarations du présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs assujettis à certains risques et incertitudes, qui pourraient entraîner des écarts considérables entre les résultats réels ainsi que les résultats, le rendement ou les accomplissements futurs formulés explicitement ou implicitement dans le cadre de ces énoncés. Hormis les données rétrospectives, les énoncés précédés ou suivis des termes "croire"; "avoir l'intention de"; "anticiper"; "planifier"; "prévoir"; "estimer"; de verbes conjugués au futur simple ou au conditionnel présent; de termes d'acception similaire, ainsi que les énoncés renfermant les éléments cités précédemment constituent des énoncés prospectifs. Parmi les risques et les incertitudes affectant ces énoncés, citons les risques inhérents à la vente du test Triage du BNP, l'efficacité du test et son adoption par les hôpitaux, le potentiel d'emploi du produit dans le traitement des patients souffrant d'insuffisance cardiaque et le succès des demandes d'extension de brevet. Parmi les autres risques devant être pris en considération, citons les risques inhérents au retrait du produit, aux retards de fabrication, aux difficultés d'expédition, à la demande saisonnière de la clientèle, à l'opportunité des commandes importantes, aux modifications des politiques de remboursement, aux pressions concurrentielles sur les prix de vente moyens, aux modifications des combinaisons de produits vendus, ainsi que d'autres risques décrits en détail dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K, ses rapports trimestriels sur formulaire 10-Q et d'autres rapports déposés auprès de la SEC des Etats-Unis. Cependant, la Société décline toute intention ou obligation d'actualiser ces énoncés prospectifs. Veuillez vous adresser au services des relations avec les investisseurs de la Société afin de vous procurer un exemplaire de ses rapports publics.

Biosite(MD), Immediate Response Diagnostics(MD), Triage(MD), Omniclonal(MC), Trans-Phage(MS) et le logo de la Société constituent des marques de commerce déposées ou des marques de service de Biosite Diagnostics Incorporated.

Company News On-Call - http://www.prnewswire.com/comp/116737.html ou télécopieur, +1-800-858-5804, poste 116737

LA

SOURCE Biosite Diagnostics