Deux tiers des patients n'atteignent pas l'objectif de pression artérielle

22 Janvier, 2009, 11:00 GMT de Daiichi-Sankyo

MUNICH, Allemagne, January 22 /PRNewswire/ --

- Publication d'un livre blanc prenant en compte les besoins de ces "patients difficiles"

En Europe, moins d'un tiers des patients ont un contrôle de la pression artérielle acceptable. Les deux tiers restants constituent des "patients difficiles", c'est à dire. des patients pour lesquels le médecin a du mal à contrôler la pression artérielle. Ce sont les conclusions alarmantes d'un livre blanc publié dans le dernier numéro du Journal of Hypertension(1) par un groupe international de médecins appelant à une action urgente. Le groupe s'est réuni pour discuter des défis quotidiens auxquels sont confrontés les médecins européens face à la situation critique actuelle du contrôle de l'hypertension. Les médecins du groupe sont parvenus au consensus suivant : l'incapacité à contrôler l'hypertension a des conséquences néfastes inacceptables, mais toutefois évitables, pour les patients, leurs familles et la société.

Le groupe a conclu : "Un patient difficile est par définition toute personne ayant une pression artérielle supérieure ou égale à 140/90 mmHg". Alors que la perception actuelle est, " proche de l'objectif est acceptable", la réalité est que la majorité des 'patients difficiles' meurent prématurément ou sont atteints d'une invalidité qui peut être évitée(2).

Le professeur Josef Redon, de l'Hospital Clinico de l'Université de Valence, en Espagne, a apporté le commentaire suivant au cours de la réunion puis ultérieurement dans le livre blanc : "Notre groupe est arrivé à la conclusion que tout patient ayant une pression artérielle (PA) supérieure ou égale à 140/90 mmHg présente un risque important de développer des maladies cardiovasculaires, de décès et/ou d'invalidité. Étant donnée la difficulté de leur faire atteindre l'objectif de PA, ces "patients difficiles" nécessitent une optimisation persistante du traitement jusqu'à l'atteinte de la pression artérielle cible".

Le coût de l'inaction, ou d'une action inefficace, représente pour l'Union européenne une charge annuelle estimée à 192 milliards d'euros(3). Cela est inexcusable et ne peut pas continuer, d'autant que les taux d'atteinte des objectifs tensionnels sont beaucoup plus élevés dans les autres pays développés(4). Afin de prendre en compte la situation critique actuelle, les principaux défis ont été identifiés et des solutions simples et efficaces ont été élaborées avec ce simple objectif : traiter efficacement tous les 'patients difficiles' jusqu'à l'atteinte de la PA cible, prévenir l'invalidité, sauver des vies et contribuer à alléger la charge financière des maladies cardiovasculaires induites par l'hypertension.

Défis

Six principaux défis relatifs à l'atteinte de l'objectif de PA ont été identifiés : (1) prévention primaire inadéquate, (2) mauvaise sensibilisation au risque, (3) manque de simplicité des traitements, (4) inertie thérapeutique, (5) autonomisation insuffisante des patients et (6) manque de soutien des systèmes de santé.

Recommandations

En vue de prendre en compte les défis définis dans le livre blanc, les cliniciens peuvent prendre six mesures efficaces pour (i) identifier et (ii) réduire le nombre de << patients difficiles >> :

    
    - Reconnaître les << patients difficiles >> et les sensibiliser aux
      dangers de l'hypertension dans tous les secteurs de la société : amener
      rapidement les patients à l'objectif de PA
    
    - Investir de manière importante dans l'éducation des patients

    - Utiliser efficacement une équipe pluridisciplinaire

    - Encourager les patients à assumer la responsabilité de leur propre
      santé cardiovasculaire

    - Simplifier les traitements

    - Les cliniciens doivent jouer un rôle moteur dans leur communauté, au
      sein de leur profession et dans la société

Un traitement simple et efficace conduit les << patients difficiles >> à l'objectif fixé

Cette conclusion du livre blanc est appuyée par les résultats d'une étude multicentrique randomisée, en double aveugle publiée dans le dernier numéro de Clinical Drug Investigation(5), qui a étudié un traitement simple et flexible à différents dosages, chez une cohorte de << patients difficiles >>..

L'objectif de l'étude était de démontrer l'efficacité et la tolérance d'une association thérapeutique basée sur la prise quotidienne d'un comprimé unique d'olmésartan/amlodipine (SEVIKAR(R)) chez des patients ayant une hypertension modérée à sévère qui n'avaient pas répondu à un traitement de 8 semaines d'amlodipine donné en ouvert. Lors de la randomisation, presque 75 % de ces patients étaient par définition des << patients difficiles >>, c'est.-à-dire incapables d'atteindre l'objectif de PA avec une monothérapie à base d'amlodipine.

Les principaux résultats montrent que la prise de SEVIKAR(R) s'est traduite par une plus forte réduction de la PA et de meilleurs taux d'atteinte de l'objectif tensionnel par rapport à une monothérapie à base d'amlodipine 5 mg, en seulement 8 semaines de traitement. En effet, plus de 70 % des << patients difficiles >> ayant reçu l'association olmésartan/amlodipine ont atteint leur objectif de PA à 24. Les résultats ont aussi démontré qu'une posologie croissante appropriée s'est traduite par de nouvelles réductions de PA et un nombre supplémentaire de patients atteignant leur objectif de PA, ce qui montre l'importance de disposer de traitements simples et efficaces aptes à fournir au médecin la flexibilité nécessaire pour traiter chaque patient en fonction de ses besoins individuels.

Fait important, la période en ouvert de l'étude a démontré comment avec SEVIKAR(R) on pouvait obtenir des résultats impressionnants sur la réduction de la PA et sur les taux d'atteinte de l'objectif de PA dans une situation proche de la pratique clinique, qui souligne l'importance d'une optimisation persistante du traitement jusqu'à l'atteinte de l'objectif de PA.

Cette étude est la dernière d'une série de grandes études cliniques randomisées démontrant la capacité de SEVIKAR(R) à traiter des patients atteints d'hypertension non contrôlée (6) (<< patients difficiles >>) pour les amener à un objectif de PA universellement accepté de moins de 140/90mmHg - une limite considérée comme significative pour réduire le risque cardiovasculaire.(7),(8),(9)

    
    Références

    (1). Redon etal. 2008 J Hypertens 26(12):S1-S14

    (2). Neal etal Lancet 2000;356:1955-64

    (3). Allender etal. European Heart Network 2008

    (4). Wang etal. Arch Intern Med 2007;167:141-7

    (5). Vople etal Clin Drug Investig. 2009;29(1):11-25

    (6). Chrysant etal. Clin Ther, 2008. 30(4): 587-604.

    (7). Mancia etal. J Hypertens 2007;25(6):1105-87.

    (8). WHO. The world health report 2002 - Reducing risks, promoting a
         healthy life.

    (9). Chobanian etal. JAMA 2003;289(19):2560-72.

A propos de DAIICHI SANKYO

Société globale innovante, DAIICHI SANKYO Co., Ltd., a été créée en 2005 suite à la fusion de deux sociétés pharmaceutiques japonaises centenaires de premier plan. Avec un chiffre d'affaires net de plus de 5,4 milliards d'euros pour l'exercice 2007, DAIICHI SANKYO fait partie des 20 plus importantes sociétés pharmaceutiques au monde. Le siège de la société est situé à Tokyo et sa maison mère européenne se trouve à Munich. DAIICHI SANKYO possède des filiales dans 12 pays européens et est une des sociétés pharmaceutiques japonaises les plus dynamiques en Europe depuis l'implantation de ses sites de production et de ses filiales en 1990. DAIICHI SANKYO concentre sa recherche et son développement dans le domaine des maladies cardiovasculaires, de l'hématologie, du diabète, des maladies infectieuses, de la cancérologie. Son objectif est de mettre au point des médicaments << best in class >> ou << first in class >>. Pour de plus amples renseignements, veuillez consultez : http://www.daiichi-sankyo.eu

Pour de plus amples renseignements sur SEVIKAR(R) et le 'patient difficile, veuillez consultez: http://www.sevikar.com et http://www.challengingpatient.com

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et des renseignements concernant les développements futurs dans le domaine, ainsi que les conditions juridiques et commerciales de DAIICHI SANKYO EUROPE GmbH. De tels énoncés prospectifs sont incertains et constamment assujettis aux risques de changement, particulièrement aux risques auxquels les sociétés pharmaceutiques internationales sont habituellement confrontées, y compris l'incidence des prix des produits et des matériaux bruts, l'innocuité des médicaments, les fluctuations des taux de change, les réglementations gouvernementales, les relations avec les employés, les impôts, l'instabilité politique et le terrorisme, ainsi que les résultats des demandes indépendantes et des enquêtes gouvernementales concernant les affaires de la société. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont valables à la date de publication dudit communiqué. Ils n'offrent aucune garantie en ce qui concerne le rendement futur de la société. Les événements et développements réels pourraient être considérablement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. DAIICHI SANKYO EUROPE GmbH rejette toute responsabilité quant à la mise à jour de tels énoncés prospectifs afin de refléter les développements futurs dans le domaine, les conditions juridiques et commerciales, et la société.

http://www.bvconseil.com

LA

SOURCE Daiichi-Sankyo