Développement réussi d'un nouveau vaccin thérapeutique contre la rage

17 Mars, 2015, 13:20 GMT de Yisheng Biopharma Co., Ltd.

PÉKIN, 17 mars 2015 /PRNewswire/ -- Yisheng Biopharma Co., Ltd. (« Yisheng Biopharma »), société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement, la fabrication, la vente et la commercialisation de vaccins, a annoncé aujourd'hui qu'un nouveau vaccin destiné au traitement post-exposition à l'infection rabique ferait l'objet d'un essai clinique sur les humains à l'issue d'une collaboration de six années aux côtés de plusieurs instituts de recherche du monde entier.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20150316/181911

Ce projet baptisé en 2013 « Innovation nationale clé dans le domaine de la médecine » a été fondé par le Ministère national chinois des sciences et des technologies. Cette avancée médicale a été examinée et approuvée par 30 scientifiques et experts en virologie, immunologie, produits cliniques et biopharmaceutiques lors de la Conférence sur l'infection rabique et le vaccin PIKA contre la rage, organisée à Pékin le 8 mars 2015. Ce nouveau vaccin fait actuellement l'objet d'une étude clinique de phase I à Singapour.

La rage demeure l'une des trois maladies infectieuses aiguës les plus meurtrières, responsable de 60 000 décès à travers le monde en 2013, et constitue une sérieuse problématique de santé publique en Chine, en Inde, et dans de nombreux autres pays en voie de développement. Il n'existe actuellement aucun traitement efficace contre l'infection rabique. Les résultats insuffisants lors de la seule administration du vaccin actuel sans immunoglobuline et le manque d'efficacité du traitement des plaies, s'agissant d'une exposition de catégorie III, telle que définie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sont attribuables à d'importantes pénuries ainsi qu'aux coûts de l'immunoglobuline dans de nombreux pays.

M. Yi Zhang, président de Yisheng Biopharma et chef de projet, a commenté : « Il subsiste un besoin médical significatif non satisfait en faveur d'un vaccin plus efficace, afin de fournir une protection post-exposition plus rapide et plus performante contre la rage. En Chine, on estime à plus de 40 millions le nombre de personnes attaquées chaque année par des chiens ou d'autres animaux, alors que seulement 15 millions de personnes sont vaccinées. En outre, plus de 80 % des patients chinois ayant été exposés à l'infection et ayant été reçus dans les cliniques présentent une exposition de catégorie III, telle que définie par l'OMS. »

« Notre vaccin contre la rage à base d'adjuvants PIKA constitue une innovation révolutionnaire, qui démontre une protection efficace contre l'infection rabique post-exposition au virus. Dans le cadre de nos nombreuses expérimentations réalisées sur des animaux, les sujets ont reçu dans un premier temps une dose significativement élevée de virus de la rage, puis ont été sauvés par nos vaccins expérimentaux, ainsi que par les vaccins disponibles sur le marché. Seuls 20 % des animaux ont survécu au traitement administré par les vaccins disponibles sur le marché, tandis que 80 % des animaux ont survécu à l'issue du traitement administré par notre vaccin contre la rage à base d'adjuvants PIKA, » a poursuivi M. Zhang.

Le Dr Victor Li, qui supervise l'investigation clinique à Singapour, a commenté : « Nous sommes impatients d'achever la phase I de l'étude clinique afin de fournir une première analyse sur l'efficacité et la sécurité du vaccin chez les humains, et de débuter le lancement des essais cliniques multicentriques de phase II et III dans les pays asiatiques. Outre l'avantage significatif en termes de protection par rapport aux vaccins existants en post-exposition, ce nouveau vaccin offre aux patients une meilleure solution, grâce à seulement trois infections en sept jours, contre cinq injections pendant une période de 28 jours pour le régime de vaccination standard. Sur la base de la technologie d'adjuvants PIKA, un ensemble de nouveaux vaccins fait l'objet d'essais précliniques et cliniques, y compris s'agissant de vaccins contre l'hépatite B, la grippe, et la tuberculose. »

M. Zhang a finalement déclaré : « Nous remercions nos collaborateurs de recherche du monde entier pour leur soutien continue en faveur du développement de la technologie et du vaccin à base d'adjuvants PIKA au fil des années, parmi lesquels l'Institut Pasteur, l'Institut national de la santé américain, les Instituts nationaux chinois de contrôle de l'alimentation et des médicaments, les laboratoires nationaux DSO de Singapour, l'Académie chinoise des sciences, le QIMR australien, l'Université chinoise de Sun Yat-Sen, Aeras Pharmaceutical aux États-Unis, ainsi que l'Académie militaire chinoise des sciences. »

À propos de la technologie et du vaccin contre la rage à base d'adjuvants PIKA

La technologie d'adjuvants PIKA est une technologie brevetée développée en interne par Yisheng Biopharma. L'adjuvant est un ARN à double brin qui agit en tant que ligand de récepteur de type Toll 3 (TLR-3) en faveur de l'activation des cellules immunitaires innées, telles que les cellules dendritiques, les macrophages et les cellules NK. L'adjuvant PIKA est formulé en tant que composant du vaccin contre la rage à base d'adjuvants PIKA.

À propos de Yisheng Biopharma Co., Ltd.

Yisheng Biopharma Co., Ltd., société biopharmaceutique basée à Pékin, en Chine, est spécialisée dans la recherche, le développement, la fabrication, la vente et la commercialisation de vaccins, grâce à près de 1 000 employés répartis à travers la Chine, les États-Unis et Singapour.

LA

SOURCE Yisheng Biopharma Co., Ltd.