Écoblanchiment : usage abusif de la norme EN 13432 de l'UE relative au compostage

13 Octobre, 2015, 12:30 BST de European Bioplastics

BERLIN, October 13, 2015 /PRNewswire/ --

European Bioplastics demande à tous les fabricants d'additifs affirmant produire des plastiques biodégradables de se conformer pleinement à la norme EN 13432 ou de supprimer les références trompeuses 

- Renvoi : Image disponible via AP Images (http://www.apimages.com) et http://www.presseportal.de/nr/68147/bild -

Dernièrement, European Bioplastics (EUBP) a observé une malversation accrue de la part des producteurs d'additifs de fragmentation destinés aux plastiques conventionnels faisant référence à la norme européenne EN 13432 sur le compostage industriel dans le cadre des activités marketing liées à leurs produits. Comme chacun sait, ces produits ne sont pas conformes aux exigences de cette norme de l'UE relative au compostage industriel des produits en plastique. En conséquence, European Bioplastics considère cette malversation comme un cas grave d'écoblanchiment.   

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20151012/276009 )

Les cas récents d'usage abusif impliquent l'allégation fallacieuse pure et simple que des plastiques à base d'additifs sont conformes à la norme EN 13432 (voir l'image). Dans d'autres cas, les fabricants d'additifs visent à exploiter la bonne réputation de la norme EN 13432 en faisant uniquement référence à certaines de ses dispositions, par exemple en déclarant que « Le test de croissance des plantes et les effets d'écotoxicité ont été étudiés avec des résultats positifs supérieurs à 100 % conformément à la norme EN 13432 ».

« Si un fabricant fait référence à une norme, tous les aspects de cette dernière doivent être respectés par la matière ou le produit. Si ce n'est pas le cas, la référence est trompeuse. Nous exhortons tous les opérateurs du marché à satisfaire aux normes de communication en conformité avec la série ISO 14020 », a déclaré François de Bie, président du Conseil d'EUBP.

Inquiète des impacts négatifs sur l'environnement des plastiques conventionnels à base d'additifs, qui ne font que se fragmenter en petits morceaux, la Commission européenne a mené des débats sur la possible interdiction de cette technologie par le passé. La Commission réalise actuellement une évaluation de l'impact des plastiques oxo-dégradables sur l'environnement, étant donné que ces matières représentent la majorité des plastiques à base d'additifs. D'après un récent amendement à la Directive de l'UE relative aux emballages et aux déchets d'emballages, les résultats seront présentés au plus tard d'ici 2017.

Contact presse : Kristy Lange, press@european-bioplastics.org, +49(0)30-28482356

Renseignements complémentaires : http://en.european-bioplastics.org/wp-content/uploads/2015/publications/EUBP_Background_Additive-mediated_Plastics_2015.pdf

LA

SOURCE European Bioplastics