EF - Education First sort une étude mondiale sur le niveau d'anglais des habitants pays par pays : les Français << satisfaisant mais peut mieux faire ! >>

30 Mars, 2011, 08:00 BST de EF Education First

PARIS, March 30, 2011 /PRNewswire/ --

-- Le classement English Proficiency Index d'Education First révèle des lacunes importantes à travers le monde --

EF-Education First, premier organisme d'enseignement linguistique au monde, annonce la publication d'un classement des compétences linguistiques en anglais, qui englobe 44 pays à travers le monde où l'anglais n'est pas la langue maternelle. L'English Proficiency Index d'Education First (EF EPI) est le tout premier index à comparer les compétences en anglais des adultes de différents pays. Il a été élaboré à partir d'éléments d'analyse uniques collectés lors de tests d'anglais en ligne effectués par plus de deux millions de personnes à travers 44 pays sur trois ans (2007-2009). Les pays représentés dans ce tout premier rapport illustrent la variété des compétences en anglais à travers le monde. La comparaison des pays avec leurs voisins, leurs partenaires commerciaux et alliés proches, offre une étude très instructive quant à la divergence des priorités nationales et des politiques d'éducation en Europe, en Asie et en Amérique latine.

Les résultats sont étonnants, en particulier pour les Français ! Contrairement aux idées reçues, nous ne sommes pas si mauvais dans la maîtrise de l'anglais. En effet, le classement d'Education First révèle que nous arrivons en 17ème position, devant l'Espagne et l'Italie. Peut mieux faire ? Certainement. Nous accusons tout de même un certain retard par rapport aux autres pays européens. Notre enseignement plus focalisé sur la grammaire et le vocabulaire que sur la communication et l'échange n'a pas aidé les Français jusqu'ici.

La maîtrise de l'anglais reste pourtant particulièrement importante car << Dans le contexte économique très concurrentiel et imprévisible d'aujourd'hui, les compétences en anglais sont décisives pour la main-d'oeuvre du monde entier >>, explique Eva Kockum, Présidente des Centres Internationaux de Langues EF. Mme Kockum ajoute également : << S'ils souhaitent devenir des concurrents efficaces sur le marché mondial et capitaliser sur l'explosion des externalisations, les pays doivent tout mettre en oeuvre pour produire des diplômés compétents, capables de communiquer en langue anglaise. >>

Preuve de cette efficacité économique accrue, L'English Proficiency Index met également en avant un rapport saisissant entre les compétences en anglais d'un pays et son revenu national par habitant, mais aussi entre le niveau global d'éducation et le taux d'exportation.

Quelques données remarquables (rapport d'étude complet en téléchargement ici) :

    
    -- En France, une attitude ambivalente face à l'anglais

       L'attitude envers l'étude de l'anglais en France est contrastée. La 
       plupart des français reconnaissent l'utilité de parler anglais pour 
       les affaires et les voyages. Par contre, l'anglais n'est pas un sujet
       très valorisé dans les écoles. De bons résultats en mathématiques et 
       en sciences sont encore un chemin plus sûr vers le succès académique 
       que la maîtrise de l'anglais. Les français sont également timides 
       lorsqu'il s'agit d'utiliser l'anglais, et préfèrent parler français 
       avec les étrangers, convaincus que leur anglais est faible et leur 
       accent incompréhensible.

       Les français sont fiers du rôle que leur langue et leur culture ont 
       joué historiquement dans le monde. Les français entretiennent l'envie 
       de retrouver l'influence de la France au niveau mondial. Le 
       gouvernement français soutient les programmes culturels et 
       l'enseignement de la langue française dans des écoles du monde entier.

       Les principaux concurrents de la France dans l'économie mondiale 
       parlent mieux anglais. Les allemands, par exemple, sont 8èmes dans le 
       classement et sont également leader européen de l'export... et le 
       premier concurrent européen de la France.

    -- L'Espagne et l'Italie accusent un retard significatif par rapport au 
       reste de l'Europe de l'Ouest : les pays d'Europe du Nord ont un niveau 
       d'anglais particulièrement élevé et comptent parmi les plus 
       compétents. Aujourd'hui, l'anglais fait partie de l'enseignement
       obligatoire pour plus de 90 % des étudiants européens et de nombreuses
       entreprises et usines multinationales en Europe l'ont adopté comme 
       langue de travail. Pourtant, les compétences en Espagne et en Italie 
       sont nettement inférieures à celles des autres pays européens.

    -- L'espagnol devance l'anglais comme langue internationale en Amérique 
       latine

       Avec des compétences moyennes tout juste au-dessus du seuil minimal, 
       l'Amérique latine a le niveau d'anglais le plus faible. Cette
       situation s'explique en partie par l'importance de la langue espagnole 
       dans cette région du monde. Le fait d'avoir une langue commune à 
       plusieurs pays facilite les échanges internationaux, la diplomatie et 
       les voyages et limite probablement l'intérêt d'apprendre l'anglais.

    -- Niveau d'anglais étonnamment faible en Asie : Les performances de 
       l'Asie sont plus faibles qu'escomptées, surtout à la lumière des 
       sommes dépensées en cours particuliers. Malgré son héritage colonial 
       et sa réputation de nation anglophone, l'Inde d'aujourd'hui ne 
       maîtrise pas mieux l'anglais que la Chine, laquelle s'améliore 
       cependant rapidement. Bien qu'il soit difficile de déterminer 
       précisément le nombre d'anglophones dans chacun de ces deux pays, on 
       estime qu'il est aujourd'hui à peu près équivalent, mais que la Chine 
       aura dépassé l'Inde dans quelques années.

Focus sur la Chine:

En 2009, la Chine est devenue le plus grand pays exportateur au monde, dépassant ainsi l'Allemagne. Le fait que l'anglais soit si important dans le système scolaire est fortement dû à l'importance de l'exportation pour la croissance continuelle de l'économie chinoise. En 2010, on estimait que le marché privé de la formation en anglais en Chine dépassait les trente milliards de dollars. Plus de 100 000 professeurs anglophones natifs sont actuellement employés en Chine. La capacité de communiquer en anglais est devenue synonyme d'opportunités professionnelles d'un niveau de salaire plus élevé. L'anglais est vu comme un critère clé dans la recherche d'emploi.

Le classement des pays de ce premier index est indiqué dans le tableau ci-dessous. Pour une analyse plus approfondie, avec des graphiques interactifs, consultez : http://www.ef.com.fr/epi/

    
    Place    Pays                      EF EPI Score    Compétences
    1        Norvège                   69.09           Very High
    2        Netherlands               67.93           Very High
    3        Danemark                  66.58           Very High
    4        Suède                     66.26           Very High
    5        Finlande                  61.25           Very High
    6        Australie                 58.58           High
    7        Belgique                  57.23           High
    8        Allemagne                 56.64           High
    9        Malaisie                  55.54           High
    10       Pologne                   54.62           Moderate
    11       Suisse                    54.6            Moderate
    12       Hong Kong                 54.44           Moderate
    13       Corée du Sud              54.19           Moderate
    14       Japon                     54.17           Moderate
    15       Portugal                  53.62           Moderate
    16       Argentine                 53.49           Moderate
    17       France                    53.16           Moderate
    18       Mexique                   51.48           Moderate
    19       République Tchèques       51.31           Moderate
    20       Hongrie                   50.8            Moderate
    21       Slovaquie                 50.64           Moderate
    22       Costa Rica                49.15           Low
    23       Italie                    49.05           Low
    24       Espagne                   49.01           Low
    25       Taiwan                    48.93           Low
    26       Arabie Saoudite           48.05           Low
    27       Guatemala                 47.8            Low
    28       El Salvador               47.65           Low
    29       Chine                     47.62           Low
    30       Inde                      47.35           Low
    31       Brazil                    47.27           Low
    32       Russie                    45.79           Low
    33       République Dominicaine    44.91           Very Low
    34       Indonesie                 44.78           Very Low
    35       Pérou                     44.71           Very Low
    36       Chilie                    44.63           Very Low
    37       Equateur                  44.54           Very Low
    38       Venezuela                 44.43           Very Low
    39       Vietnam                   44.32           Very Low
    40       Panama                    43.62           Very Low
    41       Colombie                  42.77           Very Low
    42       Thaïland                  39.41           Very Low
    43       Turquie                   37.66           Very Low
    44       Kazakhstan                31.74           Very Low

Sites des pays et méthodologie

De plus amples détails sur les marchés sélectionnés pour le classement EF EPI et la méthodologie complète de l'étude sont disponibles sur : http://www.ef.com.fr/epi/

A propos d'EF Education First :

EF, la plus importante entreprise d'enseignement linguistique au monde, a été fondée en 1965 avec l'objectif de << supprimer les barrières linguistiques, culturelles et géographiques >>. A ce jour, EF a permis à plus de 15 millions d'étudiants d'apprendre une nouvelle langue et de voyager à l'étranger. Avec un réseau de 400 écoles et bureaux à travers le monde, EF est spécialisé dans l'apprentissage des langues, les séjours linguistiques à l'étranger, les diplômes universitaires et les programmes d'échange culturels. Pour plus d'informations, consultez http://www.ef.com.fr .

    
    Contacts Presse :
    EF France
    Benjamin Delahaye 
    benjamin.delahaye@ef.com 
    +33-01-42-61-54-15
    
    KetchumPleon
    Broadcast
    Séverine Randjelovic 
    severine.randjelovic@ketchumpleon.fr 
    +33-01-53-32-55-49
    Carinne Heinen 
    carinne.heinen@ketchumpleon.fr 
    +33-01-53-32-55-67
    
    RP
    Marion Antoszewski 
    marion.antoszewski@ketchumpleon.fr 
    +33-01-53-32-56-31

LA

SOURCE EF Education First