En Eurasie, l'arrivée des nouveaux médias bouleverse l'ordre établi

25 Juillet, 2013, 12:39 BST de IREX

WASHINGTON, 25 juillet 2013 /PRNewswire/ -- Le dernier Indice de viabilité des médias (MSI) d'IREX pour l'Europe et l'Eurasie révèle que les nouvelles sources médiatiques remplacent rapidement les moyens de diffusion traditionnels comme source d'actualités préférée. Une décennie après que les médias en ligne ont commencé à rogner les revenus publicitaires des moyens de diffusion traditionnels en Occident, les mêmes tendances déferlent à présent sur la région orientale, ébranlant les modèles d'entreprise sur leur passage. Le rapport complet est consultable sur www.irex.org/msi.

(Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20130628/DC39165LOGO )

Quelles que soient les raisons pour lesquelles le public se dirige vers le Web ou la télévision par satellite – à la recherche de contenu moins cher, plus récent, plus ciblé, à sensation ou approvisionné par la foule – les médias traditionnels sont délaissés et leur audience se réduit.

Tandis que la circulation et les revenus publicitaires chutent, les dépenses liées à la collecte d'informations, aux salaires des journalistes et à la formation sont en recul. Ainsi, le professionnalisme et la santé des affaires enregistrent une baisse constante depuis 2008. En Bulgarie, un panéliste a décrit la concurrence comme « féroce », avec une prolifération de sites Web d'actualités gratuits de qualité médiocre, brossant un avenir sombre pour les journalistes traditionnels et leurs employeurs. Plusieurs études pays ont révélé que des journalistes devaient avoir deux ou trois emplois pour survivre, réécrivant frénétiquement une histoire originale de diverses manières pour plusieurs moyens de diffusion.

Même les avantages généralement associés à la nouvelle révolution médiatique ont été remis en question, comme en Ukraine, où un panéliste a noté qu'une augmentation des canaux de diffusion d'informations sur l'Internet n'aboutissait pas à une hausse de l'objectivité.

La preuve la plus manifeste de la pertinence des nouveaux médias en Eurasie est l'attention que les leaders et élites de la région y portent. Un tribunal au Kazakhstan a fait fermer le site Web d'actualités vidéo en ligne Stan TV, entre autres, pour avoir couvert les confrontations mortelles entre des travailleurs du pétrole en grève et les forces de sécurité. D'autres gouvernements d'Asie centrale bloquent régulièrement de nouveaux médias, qui sont la source de presque la totalité des actualités et commentaires indépendants dans cette région.

Le Kosovo et la Croatie sont les pays qui s'en sortent le mieux, l'entrée récente de la Croatie dans l'UE permettra de vérifier sa performance l'an prochain ; la Bulgarie et la Roumanie ont régressé régulièrement depuis leur adhésion. La Moldavie est un autre point positif, l'amélioration se poursuit dans le pays depuis un changement de gouvernement en 2010. Le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Belarus restent parmi les plus mauvais élèves.

L'Agence américaine pour le développement international finance l'Indice MSI pour l'Europe et l'Eurasie dans 21 pays. D'autres éditions couvrent plus de 60 pays d'Afrique et du Moyen-Orient. L'indice MSI est une évaluation digne de confiance de la santé des médias internationaux, fournissant aux donateurs, aux défenseurs des médias, aux professionnels locaux et aux universitaires de riches données s'étendant sur une décennie.

Jennifer Nevin, Directrice des communications, IREX, +1-202-942-9114, newsroom@irex.org, www.irex.org/msi

LA

SOURCE IREX



Liens connexes

http://www.irex.org